Swaziland : pour le droit de manifester le 1er Mai

Bien que les autorités ont refusé d’accorder une autorisation formelle à la manifestation du 1er Mai,le Congrès des Syndicats du Swaziland (TUCOSWA) a confirmé son appel à manifester le 1er Mai à l’occasion de la journée internationale des travailleurs. Le rendez-vous est fixé au Salesian Sports Ground de Manzini, la capitale économique du Swaziland.

La lutte pour les libertés syndicales, le droit de manifester et les autres libertés démocratiques restent un combat quotidien dans la dernière monarchie absolue d’Afrique. Le 23 avril 2015 par exemple, un rassemblement organisé par le Mouvement Anti-Xénophobie du Swaziland avait été dispersé par les forces de répression à Mbabane.

En 2014, à l’occasion de la manifestation du 1er Mai, Mario Masuku et Maxwell Dlamini avaient été arrêtés et inculpés de « déclarations séditieuses ». Ils sont toujours emprisonnés un an plus tard. En 2013, Muzi Mhlanga, syndicaliste enseignant, avait été placé en détention illégalement peu avant le 1er Mai. Et en 2015 encore, les ouvrières et ouvriers du Swaziland se préparent à faire face à la répression pour défendre leurs revendications dont celle de pouvoir manifester librement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s