Archives quotidiennes : 26/08/2015

Intimidations, sanctions… Toyota Onnaing, l’entreprise du pire !

Voici quelques exemples de la politique menée par la direction de Toyota Onnaing dénoncé ici par les camarades de la section CGT de l’usine :

Le 25 Août 2015 :

le cas de Maxime : menacé de licenciement pour une minute d’abandon de poste bidon…HONTEUX !

Voilà comment TMMF essaie de se débarrasser d’un ouvrier, père de famille.
La vraie raison, c’est que Maxime a des problèmes de santé.
Les motifs de la direction : 
– la journée du 4 mai pourtant justifiée par un arrêt de travail du médecin.
– 1 minute d’abandon de poste de 0h35 à 0H36 le 13 avril !
– 1 minute d’abandon de poste de 5H35 à 5H36 le 13 avril !

Lire la suite

Nouvelle exécution de prisonniers en Iran

Aujourd’hui, 26 août 2015, Behrouz Alkhani, prisonnier politique kurde iranien condamné à mort pour ses liens supposés avec le parti PJAK, a été exécuté avec cinq autres prisonniers à la prison d’Ourmia.

behrouz-alkhani3

Genève : Débrayage au CEVA !

Communiqué du syndicat UNIA, 26 août 2015 :

Un licenciement collectif sans négociation
On s’en souvient: lorsque, à la fin du mois de mai, elle annonce à son personnel qu’elle va le licencier, l’entreprise Eaux Vives Infra SA (EVI) n’entend ni recevoir le syndicat ni encore moins négocier quoi que ce soit. Il faudra deux assemblées générales et des travailleurs prêts à en découdre pour que l’employeur accepte simplement de respecter la loi suisse, soit l’obligation de négocier un plan social lors d’un licenciement collectif de cette importance.

Un résultat de négociation dérisoire
Persistant dans sa mauvaise volonté, l’employeur ne concède que des miettes totalement inacceptables pour les différentes catégories de personnel concernées :
a) Pour le personnel fixe licencié sans nouvelle offre d’emploi: une indemnité dérisoire,
b) Pour le personnel fixe affecté à un autre site: des conditions salariales en chute libre sans aucune compensation,
c) Pour le personnel intérimaire, soit plus de 40% des salariés et qui travaillent souvent depuis plus de deux ans pour EVI: rien du tout.

Lire la suite

Débrayage à Genève sur les chantiers du CEVA

Le Matin, 26 août 2015 :

A Genève, les ouvriers travaillant sur les chantiers de la liaison ferroviaire CEVA gérés par la société EVI ont débrayé mercredi. Ils contestent les indemnités de licenciements.

Les ouvriers travaillant sur les chantiers de la liaison ferroviaire CEVA contestent les maigres indemnités de licenciement octroyées par l’employeur, actif dans le gros œuvre.

Lire la suite

Erlangen : « Bienvenue aux réfugiés »

La lutte contre le racisme ne se limite pas aux manifestations, mais se mène au quotidien, dans les lieux de travail, les quartiers, au café, à la boulangerie et ailleurs. Si, en Allemagne comme partout en Europe, les Etats mènent une véritable guerre contre les réfugiés, que l’extrême-droite attise la haine raciste, des personnes se lèvent aussi pour témoigner de leur solidarité avec les réfugiés et combattre à leur façon le racisme.

C’est ainsi que Nordbayern.de rapporte le 10 août, l’action d’un jeune conducteur de bus à Erlangen (Moyenne-Franconie, Bavière). Voyant un groupe d’une quinzaine de demandeurs d’asile entrer dans son bus, ce jeune conducteur a réfléchi à la façon de témoigner sa solidarité. Il a décidé de prendre son micro et d’annoncer en « Fränglisch » (anglais avec l’accent de Franconie) pour être compris des non-germanophones : « Mesdames et messieurs, j’ai un message important. A toutes les personnes qui sont dans le bus, d’où qu’elles viennent dans le monde, je veux vous dire quelque chose. Je veux vous dire bienvenue en Allemagne, bienvenue dans mon pays et dans ma ville Erlangen. Passez une bonne journée« .

Lire la suite

Chili : Les mineurs, retranchés, suspendent leur grève

Le Matin, 26 août 2015 :

Plus de 70 mineurs chiliens avaient commencé la grève il y a une quinzaine de jours pour réclamer des salaires impayés.

Plus de 70 mineurs chiliens ont suspendu dans la nuit de mardi à mercredi leur grève, au cours de laquelle ils se sont retranchés jusqu’à 900 m sous terre, après un accord avec le gouvernement qui est intervenu dans le conflit.

Lire la suite

Wolfsbourg : Les jeunes métallos contre le racisme

En solidarité avec les réfugiés et contre les appels à la haine raciste, les jeunes de l’IG Metall Wolfsbourg (syndicat de la métallurgie, particulièrement influent dans cette ville construite autour de l’usine Volkswagen) ont répondu à l’appel « montrer son visage face au racisme », en posant devant une banderole « Nous, contre le racisme ».