Archives de Tag: Basse-Saxe

Dix semaines de grève aux cliniques Ameos

Ce 27 juillet, cela fait 10 semaines que les salariés des cliniques Ameos à Osnabrück et Hildesheim (Basse-Saxe) sont en grève pour des hausses de salaires et contre l’emploi précaire.

Publicités

Manifestation à Lingen contre les violences racistes

Dimanche 12 juin, une fillette de 5 ans et un jeune de 18 ans, tous deux réfugiés, ont été blessés par des tirs de carabine à plomb à Lingen (Basse-Saxe). Dans un contexte où les violences racistes se multiplient en Allemagne, ces tirs sont une nouvelle agression contre des réfugiés.

Lingen1

Aussi, ce samedi 18 juin, plus d’une centaine de personnes ont manifesté à l’appel de l’Action Antifasciste dans les rues de Lingen en solidarité avec les réfugiés et contre la terreur néo-nazie.

Échec aux néo-nazis à Wilhelmshaven

Les néo-nazis de « Die Rechte » avaient appelé à un rassemblement contre les réfugiés ce samedi à Wilhelmshaven (Basse-Saxe). Ils étaient une vingtaine, 24 pour être exact.

Face à eux, 400 habitantes et habitants ont manifesté contre le racisme et l’extrême-droite. Par des slogans et des sifflets, les antiracistes ont rendu inaudibles les discours racistes de Die Rechte.

Basse-Saxe : Les métallurgistes solidaires des réfugiés

Lors de la conférence des délégués de l’IG Metall (syndicat de la métallurgie) ce vendredi 25 septembre à Hanovre, les délégués des usines métallurgiques de Basse-Saxe ont tenu à réaffirmer leur solidarité avec les réfugiés.

IGMrefugees

600 personnes contre le racisme à Osnabrück

600 personnes ont manifesté vendredi 4 septembre en fin d’après-midi à Osnabrück (Basse-Saxe) contre le racisme et en solidarité avec les réfugiés.

osnabr1osnabr2 Lire la suite

Mobilisation contre l’extrême-droite à Goslar

Ce samedi, le parti d’extrême-droite « Die Rechte » (La Droite) avait décidé de manifester à Goslar (ville de 42.000 habitants en Basse-Saxe) contre le maire Oliver Junk qui avait déclaré que sa ville peut et veut accueillir plus de réfugiés. Les néo-nazis était 70, et la contre-manifestation appelée par le « Goslarer Bündnis gegen Rechtsextremismus » (Alliance de Goslar contre l’extrême-droite) a mobilisé entre 800 et 1000 personnes. Ce n’est que sous escorte policière que les néo-nazis ont pu défiler et des antifascistes qui ont tenté de bloquer la marche des racistes ont été arrêtés.

Lire la suite

Wolfsbourg : Les jeunes métallos contre le racisme

En solidarité avec les réfugiés et contre les appels à la haine raciste, les jeunes de l’IG Metall Wolfsbourg (syndicat de la métallurgie, particulièrement influent dans cette ville construite autour de l’usine Volkswagen) ont répondu à l’appel « montrer son visage face au racisme », en posant devant une banderole « Nous, contre le racisme ».