Archives de Tag: Basse-Saxe

Dix semaines de grève aux cliniques Ameos

Ce 27 juillet, cela fait 10 semaines que les salariés des cliniques Ameos à Osnabrück et Hildesheim (Basse-Saxe) sont en grève pour des hausses de salaires et contre l’emploi précaire.

Manifestation à Lingen contre les violences racistes

Dimanche 12 juin, une fillette de 5 ans et un jeune de 18 ans, tous deux réfugiés, ont été blessés par des tirs de carabine à plomb à Lingen (Basse-Saxe). Dans un contexte où les violences racistes se multiplient en Allemagne, ces tirs sont une nouvelle agression contre des réfugiés.

Lingen1

Aussi, ce samedi 18 juin, plus d’une centaine de personnes ont manifesté à l’appel de l’Action Antifasciste dans les rues de Lingen en solidarité avec les réfugiés et contre la terreur néo-nazie.

Échec aux néo-nazis à Wilhelmshaven

Les néo-nazis de « Die Rechte » avaient appelé à un rassemblement contre les réfugiés ce samedi à Wilhelmshaven (Basse-Saxe). Ils étaient une vingtaine, 24 pour être exact.

Face à eux, 400 habitantes et habitants ont manifesté contre le racisme et l’extrême-droite. Par des slogans et des sifflets, les antiracistes ont rendu inaudibles les discours racistes de Die Rechte.

Basse-Saxe : Les métallurgistes solidaires des réfugiés

Lors de la conférence des délégués de l’IG Metall (syndicat de la métallurgie) ce vendredi 25 septembre à Hanovre, les délégués des usines métallurgiques de Basse-Saxe ont tenu à réaffirmer leur solidarité avec les réfugiés.

IGMrefugees

600 personnes contre le racisme à Osnabrück

600 personnes ont manifesté vendredi 4 septembre en fin d’après-midi à Osnabrück (Basse-Saxe) contre le racisme et en solidarité avec les réfugiés.

osnabr1osnabr2 Lire la suite

Mobilisation contre l’extrême-droite à Goslar

Ce samedi, le parti d’extrême-droite « Die Rechte » (La Droite) avait décidé de manifester à Goslar (ville de 42.000 habitants en Basse-Saxe) contre le maire Oliver Junk qui avait déclaré que sa ville peut et veut accueillir plus de réfugiés. Les néo-nazis était 70, et la contre-manifestation appelée par le « Goslarer Bündnis gegen Rechtsextremismus » (Alliance de Goslar contre l’extrême-droite) a mobilisé entre 800 et 1000 personnes. Ce n’est que sous escorte policière que les néo-nazis ont pu défiler et des antifascistes qui ont tenté de bloquer la marche des racistes ont été arrêtés.

Lire la suite

Wolfsbourg : Les jeunes métallos contre le racisme

En solidarité avec les réfugiés et contre les appels à la haine raciste, les jeunes de l’IG Metall Wolfsbourg (syndicat de la métallurgie, particulièrement influent dans cette ville construite autour de l’usine Volkswagen) ont répondu à l’appel « montrer son visage face au racisme », en posant devant une banderole « Nous, contre le racisme ».

Manifestation contre les agressions racistes à Hildesheim

A Hildesheim (Basse-Saxe), des réfugiés ont été agressés dimanche par une bande de racistes. Un réfugiés soudanais a été battu à coup de bâton, un réfugiés syrien et un Allemand au teint mat ont également été agressés sur la place de la gare.

Pour dénoncer ces violences racistes, 220 personnes se sont rassemblées devant la gare d’Hildesheim mardi soir et ont manifesté à travers la ville « en solidarité avec les victimes de la violence raciste ». De son côté, le groupe d’extrême-droite « Die Rechte » avait appelé à une contre-manifestation sur l’Angoulêmeplatz, mais ces racistes n’étaient que 18.

Allemagne: 50.000 métallos en grève

Challenge, 2 mai 2013 :

« Près de 50.000 salariés issus de plus de 100 entreprises ont pris part aux premières actions et grèves d’avertissement », a déclaré le puissant syndicat IG Metall dans un communiqué.

Ouvriers en grève à l’usine Volkswagen d’Osnabrück

L’Etat régional du Bade-Wurtemberg (sud-ouest) a été de loin le plus mobilisé, avec environ 26.500 grévistes dans 50 entreprises, dont 9.000 employés au sein de l’usine de Sindelfingen du constructeur automobile Daimler et 3.000 chez Porsche à Zuffenhausen.

Les Länder du centre, de l’ouest et du nord de l’Allemagne ont également répondu à l’appel du syndicat. A Osnabrück, en Basse-Saxe (nord-ouest), 1.200 salariés de Volkswagen ont ainsi cessé le travail pendant une heure, selon le communiqué.

Lire la suite

Allemagne : Lutte pour les salaires à Telekom

Le jeudi 29 mars a eu lieu une journée de grève d’avertissement en Allemagne des travailleuses et travailleurs de Telekom qui, comme les salariés des services publics qui ont multiplié les grèves d’avertissement ces derniers temps ou les travailleurs de la métallurgie, réclament une hausse de salaire de 6,5 %. Pour Telekom, il convient de rappeler que les actionnaires se sont partagés 3,4 milliards d’euros pour 2011. Pour cette première journée de grèves d’avertissement, il s’agissait le plus souvent de débrayages de deux heures.

Rassemblement à Karlsruhe

Dans le Bade-Wurtemberg, la grève a touché les villes de Karlsruhe, Stuttgart, Heilbronn, Schwäbisch Hall, Ulm, Ravensbourg, Rottweil, Reutlingen, Göppingen, Fribourg, Offenbourg, Mannheim et Weinheim. A Karlsruhe, un rassemblement a regroupé 1.500 travailleurs de l’entreprise. Pour les seuls villes de Fribourg et Offenbourg, TV Süd Baden parle de 130 grévistes.

Lire la suite