Nouvelles manifestations à Tokyo contre le militarisme

Le 17 juillet, des milliers de personnes ont à nouveau manifesté à Tokyo (Japon) contre la réforme constitutionnelle militariste du premier ministre Shinzo Abe. Selon cette réforme, l’Etat japonais aurait le droit de faire intervenir l’armée hors des frontières du Japon, ce qui était jusque-là interdit par la constitution. De nombreuses organisations pacifistes, antimilitaristes et progressistes se mobilisent contre cette réforme, comme par exemple les associations de rescapés des bombardements de Hiroshima et Nagasaki. Ainsi hier des milliers de personnes ont manifesté à la fois devant les bureau du premier ministre et devant la Diète.

Civic group members stage an anti-government rally outside the National Diet in Tokyo on July 17, 2015. Controversial security bills that opponents say will undermine 70 years of pacifism and could see Japanese troops fighting abroad for the first time since World War II, passed through the powerful lower house of parliament July 16.     AFP PHOTO / KAZUHIRO NOGI

Civic group members stage an anti-government rally outside the National Diet in Tokyo on July 17, 2015 to protest against the controversial security bills. Controversial security bills that opponents say will undermine 70 years of pacifism and could see Japanese troops fighting abroad for the first time since World War II, passed through the powerful lower house of parliament July 16.     AFP PHOTO / KAZUHIRO NOGI

Publicités

Une réponse à “Nouvelles manifestations à Tokyo contre le militarisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s