Archives de Tag: anti-militarisme

Pas de chanson de Craonne pour les 100 ans de la Bataille de la Somme

Ce 1 juillet avait lieu à Fricourt, lieu d’un des plus grand cimetière militaire allemand (plus de 17.000 corps ensevelis dont 10.000 sont ceux de soldats tombés pendant la bataille de la Somme) et de deux cimetières militaires britanniques de la première boucherie mondiale, une cérémonie pour le centième anniversaire de la Bataille de la Somme.

Cette bataille reste une plus meurtrière de l’histoire. Du 1 juillet au 18 novembre 1916, on compte plus d’un million de victimes, soldats allemands, britanniques et français, envoyés à la boucherie et massacrés pour les intérêts impérialistes des Etats capitalistes.

Lire la suite

Publicités

Berlin, Potsdamer Platz, 1er mai 1916 : A bas la guerre ! A bas le gouvernement !

Berlin 1er Mai 2016 : Contre la guerre, prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Depuis août 1914, l’opposition à la guerre ne cesse de s’affirmer. Le 2 août 1914, lors de la réunion du groupe parlementaire social-démocrate, 14 députés – sur 92 présents – se prononcent contre le vote en faveur du budget de la guerre. Mais lors du vote le 4 août au Reichstag, ils se plient à la discipline du parti : les crédits militaires sont votés à l’unanimité. Le même jour, Rosa Luxemburg rassemble chez elle quelques personnalités social-démocrates de gauche pour envisager la façon de mener la lutte contre la guerre.

Le 2 décembre 1914, lors d’un vote sur une rallonge budgétaire pour le financement de la guerre, un seul député s’y oppose : Karl Liebknecht. L’exposé des motifs qu’il envoie au président du Reichstag (et que celui-ci refuse de publier) commence ainsi : « Cette guerre qu’aucun des peuples concernés n’a lui-même voulue n’a pas été déclenchée pour le bien-être du peuple allemand ou d’un autre peuple. C’est une guerre impérialiste, une guerre pour la domination capitaliste du marché international, pour la domination politique de régions importantes pour le capital industriel et financier. »

Lire la suite

Femmes pour la paix à Diyarbakir

Venues de la plupart des villes de Turquie, 500 femmes,à l’appel de 160 organisations féministes et LGTB, sont arrivées ce 6 février à Diyarbakir pour témoigner de leur solidarité avec la population et dénoncer le militarisme et la répression du régime d’Erdogan au Kurdistan.

Diyar1Diyar2 Lire la suite

Rassemblement à Besançon contre la répression en Turquie

Ce samedi 16 janvier, environ 150 personnes se sont rassemblées Place du 8 septembre à Besançon à l’appel du Comité Besançon Solidarité Kurdistan soutenu par de nombreuses organisations (*) pour dénoncer la répression du régime Erdogan en Turquie et l’occupation militaire des villes au Kurdistan. Il est à noter que peu avant le maire adjoint à la sécurité de Thiais (94) avait, avec des militants réactionnaires et nationalistes proches de l’AKP en France, demander l’interdiction du rassemblement. Mais le rassemblement a bien eu lieu et a été un succès. Une pétition adressée aux députés de Besançon a été signée pour demander le retrait du PKK de la liste des organisations considérées comme terroristes par l’Union Européenne tandis que les camarades de Resto Trottoir distribuait du café et des brochures sur l’anti-militarisme en Turquie.

100_2877 Lire la suite

Manifestation à Berne contre Daesh et le terrorisme d’Etat turc

Le Matin, 9 janvier 2016 :

Environ 200 personnes ont répondu à l’appel d’un «groupe de jeunesse révolutionnaire». Ils ont en particulier dénoncé le «terrorisme d’Etat» du gouvernement turc.

Quelque 200 personnes ont manifesté dans le calme samedi à Berne leur soutien à la cause kurde.

Lire la suite

Istanbul : Rassemblement en mémoire de Seve, Pakize et Fatma

Rassemblement à l’initiative de Femmes pour la Paix ce 6 janvier 2016 à Istanbul peu après avoir appris la mort, faute de soin, de Seve Demir, Pakize Nayir et Fatma Uyar, trois militantes blessées par les tirs de l’armée turque à Silopi.

A bas les armes atomiques !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

La prolifération des armes atomiques menace l’existence même de l’humanité. En ce sens, l’Initiative Communiste-Ouvrière partage les inquiétudes de bien des êtres humains suite à un possible essai de bombe H en Corée du Nord.

Par contre, nous soulignons l’hypocrisie des grandes puissances, qu’il s’agisse de l’Etat français, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la Chine ou de la Russie, qui condamnent unanimement cet essai nucléaire tout en maintenant un arsenal atomique capable de détruire la terre entière.

Lire la suite