Mouvement de grève reconductible chez Rectiphase

Le Dauphiné Libéré, 31 août 2016 :

Sur le giratoire de la rue de la Gare à Pringy, des banderoles invitent les automobilistes à klaxonner « contre la fermeture du site Schneider Electric. » Ce que la plupart font de bon cœur.

À deux pas de là, les salariés étaient en grève hier pour la seconde fois en trois mois. Et ils ont voté à main levée la reconduction de leur mouvement.

Depuis qu’en mai a été annoncée la fermeture de Rectiphase, filiale de Schneider Electric spécialisée dans la fabrication de condensateurs électriques, l’intersyndicale CGT, CFDT et CGC est sur le pont pour défendre les intérêts des 96 personnes dont les emplois vont disparaître.

En cette fin août, la négociation relative au plan social est entrée dans sa phase finale. « Il reste une réunion le 6 septembre, peut-être une seconde, après quoi le comité d’entreprise sera consulté le 28 septembre, ce qui clora la procédure » précise Denis Bondon, délégué CGT de l’entreprise.

Des propositions « pas au niveau des entreprises de cette taille »

Entamées le 26 juillet, les discussions achoppent sur les conditions de départ des salariés qui ne voudront pas être reclassés sur un autre site français de Schneider.

Les syndicats rejettent les propositions de la direction : « Elles ne sont pas au niveau de ce qui se pratique dans les entreprises de cette taille » souligne Denis Bondon, qui dénonce aussi un mode de calcul « complexe et peu lisible pour les salariés. »

« On nous propose 2000 euros, plus 100 euros par année de présence dans l’entreprise, en plus de l’indemnité légale de licenciement. Nous voulons 15 000 euros plus 1500 euros par année d’ancienneté » résume le syndicaliste.

Des montants légitimes, dit-il, pour « réparer le préjudice subi, sur un dossier où la fermeture de l’entreprise est très discutable. »

D’autant que les offres de reclassement, en Savoie pour 16 personnes, mais à Grenoble ou plus loin pour les autres, « laisseront sur le bord de la route » beaucoup de salariés, souvent âgés (la moyenne est de 53 ans) qui ont à Annecy un conjoint qui travaille et une maison à payer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s