Archives de Tag: Schneider Electric

Mouvement de grève reconductible chez Rectiphase

Le Dauphiné Libéré, 31 août 2016 :

Sur le giratoire de la rue de la Gare à Pringy, des banderoles invitent les automobilistes à klaxonner « contre la fermeture du site Schneider Electric. » Ce que la plupart font de bon cœur.

À deux pas de là, les salariés étaient en grève hier pour la seconde fois en trois mois. Et ils ont voté à main levée la reconduction de leur mouvement.

Lire la suite

Publicités

Metz : Colère des ouvriers de France Transfo

Le Républicain Lorrain, 16 juin 2015 :

Après la fermeture annoncée du site de Marange-Silvange, dont l’activité est délocalisée en Pologne, les salariés de France Transfo montent d’un ton. Alors que le plan social coince, ils s’inquiètent pour l’avenir des autres sites locaux.

’image a évidemment valeur de symbole. Mais elle est particulièrement violente pour Schneider Electric. 14h, hier, devant la préfecture de Région. Plusieurs salariés de France Transfo, filiale lorraine de l’équipementier électrique, mettent le feu à des tee-shirts noirs à l’effigie du groupe. « Vive le made in France ! », crie avec amertume l’un d’eux.

Lire la suite

Alès : Mouvement de grève chez Merlin Gérin

Objectif Gard, 31 mars 2015 :

À l’appel des organisations syndicales du groupe Schneider Electric, les salariés de l’usine Merlin-Gérin à Alès ont débrayé aujourd’hui. Ils réclament une augmentation de leurs salaires.

« 0 % d’augmentation générale, 0 % d’augmentation individuelle » : voici ce que la direction prévoit pour ses salariés cette année suite aux négociations annuelles obligatoires. Devant cette nouvelle, les employés ne sont pas restés sans broncher puisque dans tous les sites de France, ils se sont mobilisés ce mardi pour manifester leur mécontentement.

Lire la suite

Des salariés de Schneider Electric manifestent pour leur emploi

Midi Libre, 14 novembre 2014 :

Des salariés de Schneider Electric ont manifesté ce vendredi matin sur la RD 613 entre Gigean et Fabrègues pour protester contre la fermeture du site.

L’usine de fabrication de transformateurs électriques, qui employait environ 160 personnes avant l’annonce d’un plan social, doit fermer d’ici la fin de l’année. Des salariés ont bloqué la RD 613 et perturbé la circulation ce vendredi matin.

Montmélian : Les salariés de Prodipact en grève

Le Dauphiné Libéré, 9 avril 2014 :

A l’appel du syndicat Force Ouvrière (FO), majoritaire à 70 % au sein de l’entreprise Prodipact (filiale du groupe Schneider Electric), une grève des salariés a démarré hier matin, mobilisant dès la fin de la matinée plus de 50 % du personnel de production, dont la majorité sont des femmes.

Le site de Montmélian compte près de 200 salariés dont 146 à la production et 50 en “structure” (administratif).

Cette grève est programmée jusqu’à la fin de la semaine (deux heures le matin, deux heures l’après-midi et deux heures la nuit). Si aucun accord avec la direction n’est intervenu passé ce délai, des grèves surprises seront programmées à tout moment.

Lire la suite

Top 10 des salaires des patrons français

Il Boursa, 5 avril 2014 :

Le magazine français, Capital, a publié le palmarès de patrons français les mieux payés, qui selon les données ont vu leur fiche paie grimper en flèche l’an dernier.

Le record revient à Thierry Breton, le patron d’Atos, qui a vu ses rémunérations bondir de 74,5%, à 4,9 millions d’euros.

Lire la suite

Merlin Gerin Alpes : les employés en grève illimitée

Le Dauphiné Libéré, 5 avril 2014 :

Depuis jeudi matin, les 275 employés maintenance et production de Merlin Gerin Alpes (MGA du groupe Schneider), situé sur le site d’Alpespace à Francin, sont en grève pour une durée illimitée. Cette grève, assurée par les trois équipes des 3 x 8 (2 h chaque équipe), paralyse actuellement la fabrication de coffrage électrique.

« Il y a du bénéfice, pas de partage »

Les revendications soulevées par le syndicat CGT, représenté par Dominique Tedesco, et le CAT, représenté par Bruno Lherminier, concernent les demandes d’une augmentation salariale mensuelle de 50 € ainsi que des augmentations individuelles. Les premières négociations avec la direction n’ont pas abouti, celle-ci proposant une augmentation de 9 € bruts. De plus, des menaces de fermeture du site ont été évoquées par la direction si la grève ne prenait pas fin rapidement.

Lire la suite