Archives de Tag: centres d’appels

Les salariés de Meilleur Contact en grève après le CE extraordinaire

La Dépêche, 30 août 2016 :

A l’issue d’un CE extraordinaire et d’une réunion collective avec leur PDG, Nicolas Guyart, les salariés de Meilleur Contact 65, centre d’appels à Saint-Laurent-de-Neste, placé en redressement judiciaire, ont décidé de poursuivre leur grève jusqu’à 17 heures.

« Certains salariés partiront avec seulement 500 € d’indemnités de licenciement » déplore Emilie Fourtine, déléguée syndicale.  » « Nous percevrons l’indemnité légale et rien de plus » ajoute Sandrine Bergès, déléguée du personnel.

Lire la suite

Publicités

SFR : appel à la grève dans les centres d’appel des prestataires de service

France Info, 9 avril 2016 :

Les abonnés de SFR auront peut-être du mal à joindre le service client ce samedi. La fédération CGT des télécommunications (CGT-FAPT) appelle les salariés qui travaillent dans les centres d’appels externalisés à faire grève : l’opérateur est en train de résilier des contrats avec plusieurs grosses sociétés prestataires de services. 3000 emplois seraient menacés, selon le syndicat.

« La CGT, dès le début juin 2015, avait alerté sur les conséquences sociales des décisions prises par la nouvelle direction du groupe SFR suite au rachat de celui-ci par Numéricable, tant sur les effectifs internes que sur ceux de ses prestataires de services en matière de relation client plus communément appelé « Centres d’appels ». Les premières lettres de résiliation de contrat viennent d’être envoyées au groupe Arvato (Aquitel, Comex, Duacom, etc.) et à Sitel, mais d’autres devraient suivre » s’inquiète la CGT dans un communiqué.

Lire la suite

Toulouse : cinquante salariés de Téléperformance en grève contre la pause-pipi demandée par courriel

France 3 Midi-Pyrénées, 25 mars 2016 :

Malgré le retour en arrière de la direction concernant ce logiciel qui obligeait les salariés à demander par courriel l’autorisation d’aller aux toilettes, la Cgt a maintenu son appel à la grève ce vendredi.

Sur les 200 salariés de Téléperformance, une cinquantaine a débrayé vendredi de 14 à 17h pour protester contre « le logiciel de flicage » en cours de déploiement.

Lire la suite

En grève, les salariées d’Appel 24 empêchent leur patron d’entrer

Le Parisien, 24 avril 2015 :

Cela fait désormais cinq semaines qu’une dizaine de salariées d’Appel 24 à Evry sont en grève avec l’appui de l’union locale CGT d’Evry. Ce centre d’appel et de secrétariat est dédié aux médecins, cabinets médicaux et laboratoires pharmaceutiques.

Les salariés dénoncent leurs conditions de travail et réclament une hausse de salaire de 120 € brut par mois, sans succès. Ce vendredi matin, les grévistes ont empêché leur employeur et des salariés nouvellement embauchés de pénétrer dans les locaux.

Des agents de la société Transcom Tunis en grève de la faim

L’Economiste Maghrébin, 20 août 2014 :

Des agents d’un call center en grève de la faim en Tunisie, voilà qui n’est pas commun et plutôt radical comme moyen de contestation. Entretien avec M. Mustapha Nehdi, secrétaire général de la CGTT à Transcom Tunis, pour comprendre pour quelles raisons une telle mesure a été décidée.

Combien d’agents sont impliqués dans la grève de la faim ?

Deux agents et syndicalistes de la CGTT ont entamé une grève de la faim avec le soutien de sept membres du bureau syndical de la société, les deux grévistes sont MM. Kamel Dali et Anis Hasnaoui.

Lire la suite

Abbeville (80) : manifestation des salariés de Call Expert en grève

France 3 Picardie, 11 février 2014 :

Les salariés de Call Expert à Abbeville sont en grève illimitée depuis ce mardi matin. La société est placée en redressement judiciaire depuis la mise en examen en octobre dernier de Bertrand Delamarre, le PDG et fondateur du groupe pour détournement de fonds publics.

Les 485 employés estiment que pour le moment, aucune offre de reprise valable n’a été proposée.

Grève au centre d’appel Lasercontact

La Nouvelle République, 17 août 2013 :

Chasseneuil-du-Poitou : Pas de trêve estivale sur le front de la lutte sociale à la CGT du centre d’appels Lasercontact, implanté sur la zone du Futuroscope. A l’appel de leur syndicat qui avait lancé un appel à la grève hier de 14 h à minuit, une cinquantaine de salariés ont participé à un rassemblement à proximité du rond-point de l’avenue du Tour de France.

Après le rachat par Amratis au 1er juin 2012, « nous constatons qu’encore une fois ce sont les salariés qui sont traités comme des variables d’ajustements, explique le délégué syndical Julien Hémon. Cette grève porte les revendications des salariés mais est aussi l’expression d’un ras-le-bol. » La CGT pointe du doigt notamment la gestion des congés, le gel des salaires, les recrutements en CDD, les conditions de travail, ou encore la gestion des plannings, « tout ceci est la cause de nombreux arrêts maladie, déclaration d’inaptitude à tout poste dans l’entreprise et turnover ». Ce rassemblement a été l’occasion pour la CGT Lasercontact, d’expliciter aux troupes ses principales revendications destinées à la direction, sur la réévaluation des salaires, l’arrêt de l’annualisation du temps de travail en passant sur des semaines à 37 h 30 et 12 RTT…