Côte d’Ivoire : grève surprise dans la production pétrolière

Jeune Afrique, 27 juillet 2016 :

La séquestration de plusieurs cadres et le débrayage du personnel de deux champs pétroliers maritimes, exploités par Canadian Natural Resources (CNR), ont mis un coup de frein à la production ivoirienne.

Le personnel travaillant sur les champs pétroliers et gaziers Baobab et Espoir exploités par CNR et situés respectivement sur les blocs CI-40 et CI-26 à plusieurs dizaines de kilomètres au large des côtes ivoiriennes, a débrayé le mardi 26 juillet occasionnant l’arrêt momentanément de la production.

Selon nos informations, tout serait parti des revendications sociales des employés d’un sous-traitant de CNR qui ont séquestré pendant quelques heures leurs responsables.

Joint au téléphone par Jeune Afrique, Emmanuel Koffi, le directeur général de CNR International Côte d’Ivoire, a assuré que tout était rentré dans l’ordre. « Tout se passe bien sur les champs Baobab et Espoir », a-t-il insisté.

« La production n’a pas encore repris sur le champ Baobab et ne reprendra pas avant plusieurs jours », a toutefois confié à Jeune Afrique une source proche de la Société nationale des opérations pétrolières (Petroci).

Interrogée sur l’impact de cette grève sur l’activité de ces deux sites – CNR est le principal producteur de pétrole en Côte d’Ivoire – notre source explique qu »il est trop tôt pour avancer un chiffre, mais la grève inattendue sur les champs baobab et Espoir a réduit la production ivoirienne ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s