Les intermittents en lutte pour tous les travailleurs

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°45, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Partout en France, les intermittents (artistes, techniciens, ouvriers…) luttent contre la convention UNEDIC. Des festivals et des spectacles sont annulés, des actions se multiplient et même les acteurs et techniciens de Plus Belle La Vie se sont mis en grève. La convention UNEDIC ne remet pas seulement en cause les droits des intermittents mais ceux de tous les travailleurs.

avignon

Pour les salariés qui arrivent à partir avec une prime de licenciement supérieure au minimum légal ou conventionnel, le différé d’indemnisation passera de 75 à 180 jours. Pire, en cas de victoire aux prud’hommes pour licenciement abusif, le travailleur pourra être amené à rembourser ces 180 jours d’indemnisation. Une mesure particulièrement pourrie pour dissuader les travailleurs de faire valoir leurs droits !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s