Archives quotidiennes : 18/07/2014

Karmiel : Juifs et Arabes refusent d’être ennemis

Plusieurs centaines de personnes, Juifs et Arabes, ont réalisé ce vendredi 18 juillet une chaîne humaine dans les environs de Karmiel (région de Wadi Ara, Israël) contre la guerre et le racisme et pour la paix. Parmi les slogans : « Juifs et Arabes refusent d’être ennemis ».

Carmiel2 Lire la suite

Publicités

Hauts-de-Seine : fin de la grève à la Poste, après 170 jours de bras de fer

Le Parisien, 18 juillet 2014 :

Les facteurs mobilisés dans les Hauts-de-Seine mettent un terme à leur grève après un bras de fer qui aura duré 170 jours avec leur direction. «C’est la grève la plus longue dans l’histoire de la Poste et nous sommes heureux qu’elle se termine sur une victoire, affirme Gaël Quirante, secrétaire départemental SUD. Toutes nos revendications ont été acceptées par la direction.»

Sur les contrats d’insertion non renouvelés, la Poste a accepté d’en titulariser trois, selon le syndicat SUD. La direction aurait aussi accepté d’attribuer une «prime de roulement» à tous les facteurs remplaçants qui n’ont pas de secteur défini. «Les projets de restructuration et de suppressions d’emplois sont repoussés à dans 8 à 12 mois,» se réjouit Gaël Quirante.

Lire la suite

Syrie : une femme lapidée pour « adultère »

Le Figaro, 18 juillet 2014 :

Des djihadistes ultra-radicaux de la province septentrionale syrienne de Raqa ont lapidé à mort une femme accusée d' »adultère », a affirmé aujourd’hui l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Selon cette organisation, il s’agit de la première « exécution » de ce type commise par l’Etat islamique (EI), qui a proclamé récemment un « califat » sur une portion de territoire entre l’Irak et la Syrie. « L’EI a promulgué sa première condamnation à mort par lapidation contre une femme à Tabaqa, sous l’accusation d’adultère », a indiqué l’OSDH, en parlant d’une localité située dans la province de Raqa, qui est contrôlée presque entièrement par les jihadistes.

Lire la suite

Résumé des 169ème et 170ème jours de grève des postiers du 92

Résumé des 169ème et 170ème jours de grève des postiers du 92 (mercredi 16 juillet et jeudi 17 juillet 2014)

Les représentants des grévistes et de la direction signent un protocole de fin de conflit : il sera soumis à l’AG des grévistes vendredi matin !

ptt92-18

Mercredi 16 juillet

Hier mardi, les grévistes se sont regroupés à Nanterre, sur le site qui regroupe dans les mêmes bâtiments le bureau de distribution et la direction départmentale courrier. Les grévistes ont pu vérifier que le directeur de la plaque Rueil-Nanterre respectait bien sa parole : suite à la défaite de la DOTC au tribunal, les deux prochains mercredi ne seront pas sécables à Nanterre. Ce n’est pas un hasard : la direction ne veut pas mettre le feu aux poudres dans un nouvel établissement au moment où des pourparlers décisifs ont lieu. Mais elle se laisse la possibilité de faire appel du jugement du TGI de Paris qui lui ordonne pourtant de ré-injecter une tournée à Nanterre et de ne plus appliquer la sécabilité le mercredi (respect du protocole de fin de conflit de 2012).

Lire la suite

Beaucourt : fin de la grève des ex-Altia

Est Républicain, 18 juillet 2014 :

Après une semaine de grève, les salariés d’ex-Altia Stamping à Beaucourt (Territoire de Belfort) ont repris le travail ce matin.

Après une semaine de grève, les salariés d’ex-Altia Stamping à Beaucourt (Territoire de Belfort) ont repris le travail ce matin.

Lire la suite

Grève générale en Serbie : tous unis contre la nouvelle loi sur le travail

Le Courrier des Balkans, 18 juillet 2014 :

Cela faisait plus d’une décennie que la Serbie n’avait pas connu cela : une grève générale ! Tous les syndicats serbes, enfin réunis, sont vent debout contre les amendements à la législation du travail et à la nouvelle loi sur les fonds de pension et de retraite.

Le débat parlementaire, entamé mardi 15 juillet, se poursuit encore, et la présidente du parlement, Maja Gojković, a affirmé que les amendements pourraient être adopté très rapidement. Afin d’empêcher que le débat ne prenne fin aussi rapidement, plus de 4.000 personne selon la police – 10.000 selon les organisateurs – ont défilé jeudi dans les rues de Belgrade.

Lire la suite