Archives de Tag: temps partiel

Nouvelle Zélande : Victoire syndicale pour le 1er Mai

En Nouvelle-Zélande, le refus des « contrats 0 heures » est au coeur des revendications du 1er Mai. Ces contrats, en effet, permettent aux patrons d’utiliser les travailleurs comme bon leur semble, un nombre indéterminé d’heure chaque semaine, voir ne pas proposer d’heures du tout… et donc un salaire indéterminé pour l’ouvrier.

C’est juste après minuit, donc ce 1er Mai, que le syndicat Unite ! a arraché un accord mettant fin aux « contrats zéro heures » chez Mac Donald. Selon cet accord, le patron s’engage à assurer 80% du temps de travail et de la rémunération mensuels du travailleur. Selon le syndicat Unite !, c’est une première étape dans la lutte contre les « contrats 0 heures » et un point d’appui pour construire le rapport de force dans les autres chaînes de restauration rapide du pays.

Publicités

Luxembourg : Vers une grève dans le secteur du nettoyage?

L’Essentiel, 2 juin 2014 :

Les négociations concernant les conventions collectives étant toujours au point mort, l’OGBL a annoncé dimanche, lors d’une réunion, qu’une grève pourrait bientôt avoir lieu.

La tension monte pour les salariés du secteur du nettoyage. Lors d’une réunion organisée dimanche au Casino syndical de Bonnevoie, près de 600 personnes étaient présentes pour venir entendre les dernières avancées concernant la négociation des conventions collectives, qui piétine depuis plusieurs mois. Selon nos confrères du Tageblatt, la conciliation n’a rien donné au sujet des conditions de travail des femmes de charge.

Lire la suite

Liège : Grève pour l’emploi chez H&M

DH.be, 15 octobre 2013 :

Le Setca réclame de vrais emplois, une action de grève était menée ce lundi matin.

Ils faisaient grève car on leur en demande… trop peu ! Ce résumé de la situation chez H&M à Liège est certes incomplet mais il dresse néanmoins un bon aperçu du climat pour le moins tendu qui anime les relations entre les travailleurs et la direction. Ce lundi matin, le syndicat socialiste (Setca) a en effet mené une action de grève temporaire « pour défendre l’emploi ».

Lire la suite

Contrat « zéro heure » : travailler et n’être payé que s’il y a des clients ?

Même Buckingham Palace s’y est mis. Durant l’été, la résidence de la famille royale à Londres s’ouvre à la visite, et embauche pour ce faire 350 salariés à temps partiel. A temps parfois très partiel, révélait mardi le site du Guardian : les nouvelles recrues signent des contrats « zéro heure ».

contrat-zero-heure

Selon ceux-ci, les personnes embauchées n’ont aucune heure de travail assurée : tout dépend de la fréquentation. Le contrat – d’une durée de trois à quatre mois – stipule par ailleurs qu’elles n’ont pas le droit de travailler pour un autre employeur, histoire d’être toujours disponibles. Lire la suite