Regularisation de Redouane !

Un comité de soutien, crée à l’initiative de la CGT Vinatier, lutte avec Redouane pour faire respecter le droit du travail et dans l’objectif d’obtenir sa régularisation.

arton12424-60c38Des actions vont s’organiser dans les mois qui viennent (diffusion de tracts, rassemblements, débats…) pour construire le rapport de force nécessaire à sa régularisation. Nous appelons à la vigilance en cas d’éventuelle tentative d’expulser Redouane.

En France depuis 2005, Redouane trouve un emploi en 2009 dans un cyber­café (le « wall-phone, 56 route de Genas à Villeurbanne). Il cons­tate rapi­de­ment que l’exploi­ta­tion ne connait pas les fron­tiè­res : semaine de 50 heures de tra­vail, paye de 5 euros par heure, hygiène déplo­ra­ble, humi­lia­tions etc. Son patron le met à la porte en juin 2012 sans lui verser son der­nier mois de salaire.

Originaire d’Algérie, Redouane est sans-papier. Ce statut le main­tient dans la clandestinité, autrement dit à la merci de patrons ravis de trou­ver un employé cor­véa­ble à peu de frais.

Le cas de Redouane n’est pas isolé, il concerne de nom­breux tra­vailleurs et tra­vailleu­ses. Pour un sans-papier, recou­rir aux auto­ri­tés com­pé­ten­tes afin de faire appliquer ses droits peut mener à l’arres­ta­tion, l’empri­son­ne­ment et l’expul­sion. Pour les capi­ta­lis­tes, exploi­ter les sans-papiers est une stra­té­gie payante car elle permet de divi­ser la classe ouvrière, de créer des boucs émissaires sur qui détour­ner l’atten­tion, de faire bais­ser les salai­res et de main­te­nir les pro­fits.

Un comité de sou­tien, crée à l’ini­tia­tive de la CGT Vinatier, lutte avec Redouane dans l’objec­tif d’obte­nir sa régu­la­ri­sa­tion. Une pro­cé­dure devant le tri­bu­nal des prud’hommes est en cours ainsi qu’une plainte pénale à l’encontre de son patron pour « tra­vail dis­si­mulé ».

Des actions vont s’orga­ni­ser dans les mois qui vien­nent (dif­fu­sion de tracts, ras­sem­ble­ments, débats…) pour cons­truire le rap­port de force néces­saire à la régu­la­ri­sa­tion de Redouane. Le comité sou­haite également sou­te­nir le combat des nom­breux sans-papiers qui subis­sent la même situa­tion. D’ici là, nous res­tons vigi­lants en cas d’éventuelle ten­ta­tive d’expul­ser Redouane. Nous invi­tons tous et toutes à rejoin­dre le comité de sou­tien et à se tenir prêt à se mobi­li­ser en cas d’urgence !

Travailleur français ou immigré, avec ou sans papier, même patron, même combat !

Contact :

Syndicat CGT VINATIER

TEL 04 37 91 53 19

ADRESSE : CHS le Vinatier, 95 boulevard Pinel 69500 BRON

mail : lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net

http://rebellyon.info/Regularisation-de-Redouane.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s