La crise des déchets continue de cristalliser la colère des Libanais

http://www.rfi.fr

Liban_1_0Des milliers de manifestants se sont à nouveau réunis mercredi à Beyrouth près des centres du pouvoir. Ils contestent la corruption de la classe politique libanaise, à l’origine selon eux de l’état de déliquescence du pays. Depuis fin août, la colère populaire s’est cristallisée autour de la crise des déchets, jetés depuis près de deux mois dans des décharges sauvages. Le gouvernement a annoncé avoir trouvé un plan d’action, mais la colère ne retombe pas.

Place des Martyrs, dans le centre de Beyrouth, la capitale libanaise. Des milliers de manifestants scandent le slogan des révolutions arabes de 2011. Le peuple veut la chute du régime. Le ras-le-bol face aux services publics défaillants permet, de façon inédite, de maintenir la mobilisation, explique Lucien Bou Rjeily, du collectif « Vous puez », à l’origine des manifestations. « Il y a vraiment beaucoup de citoyens qui sentent que l’Etat les déçoit. Ils veulent un certain changement, positif, et ils savent qu’unis ils peuvent aller à l’encontre de cette classe politique qui essaie de diviser pour garder le contrôle », analyse-t-il.

Face à la foule, des jeunes de différentes régions dénoncent l’incurie de la classe politique. Les revendications sont nombreuses. Une priorité : trouver une solution à la crise des déchets causée par une gestion opaque des finances publiques, souligne Myriam Mehanna, du mouvement Haq Aleyé. « Les poubelles sont là parce que depuis 20 ans, l’Etat a été parasité par une bande, formée par les gens au pouvoir aujourd’hui, que l’on peut qualifier de mafieuse et qui a vidé l’Etat de ses institutions pour faire de l’argent, soutient-elle. Et dans la gestion des déchets, c’est très clair. »

Le gouvernement adopte un plan d’action

Face à la contestation, les dirigeants politiques ont lancé un dialogue, dont la première séance qui a eu lieu mercredi a été raillée par les manifestants. Le gouvernement a approuvé un plan pour mettre fin à la crise. Le ministre de l’Agriculture a annoncé un accord qui approuve l’octroi de la responsabilité de la gestion des déchets aux municipalités et l’ouverture de deux nouvelles décharges dans le pays.
Publicités

Une réponse à “La crise des déchets continue de cristalliser la colère des Libanais

  1. Pingback: LabourNet Germany: Treffpunkt für Ungehorsame, mit und ohne Job, basisnah, gesellschaftskritisch » Müllproteste in Beirut gehen weiter – Gewerkschaften beschliessen Teilnahme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s