Archives de Tag: Sodexo

Le ministère du travail contre le droit de grève

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 27 juin, le ministère du travail a, contre l’avis de l’inspection du travail, autorisé le licenciement « pour faute lourde » d’Yvon Caprice, délégué CGT à Sodexo Marseille. Que reproche la direction à ce militant ouvrier ? Simplement d’avoir exercé son droit de grève !

En décembre 2015, la cuisine centrale des cantine marseillaise est en grève. Un accord de fin de conflit est signé entre la direction et des délégués syndicaux, mais 18 salariés continuent la grève ce qui est tout à fait légal selon le code du travail français. Dans le secteur privé, aucun préavis n’est nécessaire pour se mettre en grève, une grève est considérée comme licite dès lors que l’employeur a connaissance des revendications et que l’arrêt de travail est collectif. C’est ce qui nous permet de débrayer spontanément pour appuyer des revendications. A ce jour, rien n’interdit donc de continuer une grève si un accord signé entre la direction et des délégués ne nous convient pas.

Lire la suite

Publicités

Sodexo : Le ministère du Travail autorise le licenciement d’un délégué CGT

Le Point, 8 juillet 2016 :

La décision va à l’encontre de celle de l’inspection du travail. Le délégué avait été licencié pour avoir poursuivi une grève après la signature d’un accord.

C’est une décision forte qui a été prise rue de Grenelle le 27 juin dernier. Alors que l’inspection du travail avait contesté le licenciement d’un délégué CGT de Sodexo, l’avocat du syndicaliste a expliqué à l’Agence France-Presse que le ministère était revenu sur cette décision. Dénonçant « une décision politique », dans le contexte du conflit autour du projet de loi Travail, Me Steve Doucet a annoncé qu’il engagerait « un recours en annulation » devant le tribunal administratif.

Lire la suite

Marseille : les salariés licenciés de la Sodexo obtiennent leur réintégration

La Marseillaise, 15 janvier 2016 :

Après près de deux mois de combat, les chauffeurs-livreurs marseillais de l’entreprise de restauration scolaire, licenciés par leur direction, ont obtenu leur réintégration au sein de la Sodexo.

Malgré un jugement pour le moins ambigu du tribunal des prud’hommes de Marseille, l’obstination de leur défenseur et de leur syndicat CGT a porté ses fruits. La direction centrale de Sodexo, après plusieurs rounds de négociations, a annulé les licenciements de ces salariés.

Des employés de Sodexo licenciés pour avoir fait grève

Le Monde, 19 décembre 2015 :

Vingt-trois chauffeurs-livreurs de la cuisine centrale de Marseille ont attaqué selon une procédure d’urgence leur employeur Sodexo aux prud’hommes, a-t-on appris vendredi 19 décembre. Ils estiment avoir subi un licenciement illégal, au seul motif qu’ils étaient en grève.

L’affaire remonte à la fin novembre. Au lendemain d’une grève et de la signature par plusieurs délégués syndicaux d’un protocole de fin de conflit, qui prévoyait notamment des augmentations de salaires, les vingt-trois salariés n’ont pas repris le travail. Sodexo a alors décidé de les mettre à pied à titre conservatoire, avant de les licencier pour faute lourde, considérant qu’ils n’avaient « pas émis de revendication » montrant qu’ils étaient en grève, et que leur comportement constituait un « abandon de poste ».

Lire la suite

Sodexo : les salariés licenciés renvoyés devant les prud’hommes

Marsactu, 18 décembre 2015 :

« Les salariés sont abattus par ce qu’ils vivent », nous lance Me Steve Doudet, avocat des 19 salariés licenciés de la Sodexo. En effet, le juge départiteur a décidé de renvoyer l’affaire à une procédure classique devant le conseil des prud’hommes, qui avait été saisi en référé face à l’urgence de la situation. Cette nouvelle procédure peut prendre un an minimum. Les salariés ont décidé de faire appel de la décision.

« On est face à la frilosité de la justice qui n’a pas saisi les pouvoirs qui sont les siens pour arrêter les procédures de licenciement. La Sodexo fait pourtant preuve d’une violence inouïe » estime, très remonté, l’avocat. Il prévient que la mobilisation syndicale va s’intensifier, et interpelle les pouvoirs publics « dont le silence est assourdissant ». Il tacle notamment le maire Jean-Claude Gaudin qui a choisi la Sodexo comme prestataire, mais aussi le préfet « qui préfère envoyer les CRS plutôt que d’organiser des tables rondes » et « le gouvernement qui n’a que le dialogue social à la bouche et ne dit rien ».

Lire la suite

Marseille : décision aujourd’hui pour les 19 de la Sodexo

La Provence, 17 décembre 2015 :

Remerciés hier par le juge départiteur pour leur comportement exemplaire lors de l’audience du conseil de prud’hommes de Marseille, les 19 chauffeurs livreurs le seront-ils par la Sodexo ? C’est LA question à laquelle une réponse sera apportée demain à 14 heures par la magistrate en charge de ce dossier ultra-sensible. Entre-temps, il y aura une réflexion professionnelle autour de cette affaire qui préoccupe ces personnes en conflit avec leur employeur depuis la mi-novembre, et qui sont aujourd’hui au bord du licenciement pour « abandon de poste ».

200 € d’augmentation et des titularisations, voilà ce qui sépare ces employés de leur direction au moment où ils décident d’un mouvement de grève le 24 novembre. Qu’ils reconduisent le lendemain avant qu’un huissier n’intervienne pour constater le fameux « abandon de poste ». « Le droit vous invite à intervenir quand la nullité du droit est encourue. La signature d’un protocole de fin de grève n’engageait pas le service des livraisons », a plaidé leur avocat, Me Steve Doudet en demandant si l’on « peut parler d’abandon de poste quand les salariés sont présents sur le lieu de travail ? » Pour ce dernier, « les salariés remettent leur sort » entre les mains de la juge alors que « l’image publique de la Sodexo est associée à la violence et au mépris envers ses salariés et la justice du fait de l’envoi des lettres de licenciement » sans en avertir les différentes parties.

Lire la suite

Marseille : CRS contre travailleurs de la Sodexo en grève

Marsactu, 17 décembre 2015 :

« Les repas de Noël de la Sodexo prévus ce midi dans les cantines marseillaises ont bien été livrés » assure-t-on du côté de la société de restauration collective. Pourtant, ce matin, la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux a été bloquée par des salariés grévistes et leurs soutiens cégétistes de 5 h à 9 h, heure à laquelle les CRS sont intervenus « conformément à la décision de justice rendue ce lundi par le tribunal de grande instance qui a interdit le blocage » poursuit la Sodexo.

D’après un syndicaliste CGT, une cinquantaine de personnes a procédé au blocage des camions de livraisons des repas pour protester contre le licenciement de 19 salariés du prestataire privé de la mairie de Marseille. Ces derniers ont reçu leur lettre de licenciement hier, tandis qu’une audience se déroulait aux prud’hommes, dont la décision sera connue demain. Ils font partie des 23 salariés qui ont été mis à pied par la direction de la Sodexo suite à la poursuite d’un mouvement de grève.

Lire la suite