Protestations ouvrières en Iran

Informations sur les luttes ouvrières en Iran par le Comité International de Solidarité Ouvrière – Iran :

– Le 12 septembre, 80 travailleurs municipaux de Bijar se sont rassemblés pour obtenir le paiement de six mois de salaires impayés devant le bureau du gouverneur. Suite à la manifestation, le secrétaire du gouverneur a contacté le maire et promis que les salaires seraient payés en fin de semaine. Aussi les travailleurs ont cessé leurs protestations.

– Le 12 septembre, les travailleurs de abattoir d’Ahvaz se sont rassemblés pour la cinquième fois devant le bâtiment du Conseil Islamique de la ville contre les licenciements.

–  Le 12 septembre, un groupe d’ouvriers de Nilu Céramique s’est rassemblé pour la 7ème fois devant le gouvernorat de Najaf Abad (province d’Ispahan)   pour protester contre cinq mois de salaires impayés.

– Le 10 septembre, de nombreuses infirmières de l’hôpital Sayyad Shirazi dans la ville de Gorgan se sont rassemblées pour protester contre la réforme qui vise à augmenter leur charge de travail et à les diviser et pour revendiquer une hausse des salaires.

– Le 10 septembre, le Syndicat des Conducteurs de Bus de Téhéran et Banlieue a publié un communiqué pour demander la libération des enseignants emprisonnés. A cette heure,  Ismaeel Abdi, Ali Akbar Bghani, Mahmood Beheshti, Rasool Bodaghi, Alireza Hashemi, and Abdulreza Ghanbari sont toujours emprisonnés.

– Du 5 au 12 septembre, les ouvriers de l’usine Mis Sarcheshme se sont rassemblés devant le ministère de l’industrie pétrolière et des mines rue Somayye à Téhéran et devant d’autres bâtiments gouvernementaux pour protester contre quatre mois de salaires impayés, le travail précaire et les promesses non-tenues par les ministères de l’industrie, des mines et du commerce.

– Le 8 septembre, un groupe de mineurs de Goltoot se sont rassemblés devant le bureau de « l’Imam Jomeh » (bureau du dirigeant de la prière du vendredi) dans la ville de Toghr Al Harad pour protester contre les retards dans le versement des salaires. Ces travailleurs n’arrivent plus à envoyer leurs enfants à l’école, à payer leurs dettes et à subvenir à leurs besoins quotidiens.

– Le 7 septembre, 270 ouvriers de l’usine Ghazvin Shishi Abghine se sont rassemblés devant le gouvernorat de Qazvin. Ils réclament le paiement de sept mois de salaires en retard, de leurs cotisations sociales et de leur prime de fin d’année de l’année dernière (NdT : le nouvel an est fixé au 21 mars en Iran).

– Le 6 septembre, un groupe d’ouvriers de l’usine de tracteur Kurdistan se sont rassemblés pour la troisième fois devant l’usine pour leurs revendications. Une de ces revendications est une enquête concernant la santé au restaurant, enqête qui avait été promise par la direction.

– Le 6 septembre, Mahmood Behshti, membre et porte-parole de l’Association des Enseignants de Téhéran, a été arrêtée. Mahmood Beheshti est le cinquième enseignant à avoir été arrêté suite aux protestations des enseignants en début d’année. Le 10 septembre, un groupe d’enseignants est venu rendre visite à la famille de Mahmood Beheshti pour témoigner de sa solidarité avec ce militant et avec sa lutte.

– Le 5 septembre, un groupe d’ouvriers de Kashi Kavir s’est rassemblé pour protester contre trois mois de salaires et de cotisations sociales impayés et contre la fermeture temporaire de l’unité de production.

–  Le 5 septembre, un groupe de travailleurs de l’usine Ardel s’est rassemblé devant les bureaux de la direction pour réclamer six mois de salaires impayés et dénoncer le paiement irrégulier de leurs cotisations sociales.

– Le 1er septembre, un groupe d’enseignants retraités s’est rassemblé devant le gouvernorat de la ville de Kerman pour dénoncer l’absence de services publics.

– Le 31 août, suite au rassemblement de 800 ouvriers de la phase 20 et de la phase 21 de la zone pétrochimique d’Asalouyeh, la direction a été obligé de payer un mois de salaire impayé.

– Le 30 août, des travailleurs temporaires du bureau de la route et de la ville ont débrayé et organisé plusieurs rassemblement dans la province de Bouchehr pour protester contre la précarité et les promesses non-tenues des autorités.

Une réponse à “Protestations ouvrières en Iran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s