Archives de Tag: SNCB

Grève générale en Belgique : le point sur la situation

7 sur 7, 24 juin 2016 :

La grève générale perturbera l’ensemble du pays vendredi. Des actions seront menées partout en Wallonie et à Bruxelles par la FGTB et au nord du pays par l’ABVV. La CGSLB et la CSC ne suivent pas l’appel à la grève bien que le syndicat chrétien ait annoncé qu’il couvrira ses membres d’une éventuelle participation.

Barrage filtrant à la frontière franco-belge sur l’E19

Une centaine de militants de toutes les centrales de la FGTB organisent un barrage filtrant depuis 8 heures ce vendredi au point-frontière en venant de la France sur l’E19 à Hensies. L’action de sensibilisation des usagers devrait durer jusqu’à la mi-journée.

Lire la suite

Publicités

SNCB : Forte mobilisation des cheminots en Wallonie

Belga, 1 juin 2016 :

Le trafic ferroviaire est à nouveau perturbé en Belgique mercredi en raison d’actions syndicales. Environ 15% de trains roulent en Wallonie contre 90% en Flandre, a communiqué peu avant 06h00 la porte-parole de la SNCB, Nathalie Pierard.

«En Wallonie, il y a environ 15% de trains qui roulent. Il n’y a pas d’endroits où ça ne roule pas du tout», a précisé Mme Pierard. Des piquets de grève sont constatés à Ronet, Châtelet, Namur et Forest.

Lire la suite

Belgique : grèves dans les services publics et grogne générale contre une loi du travail belge

France Nord Pas de Calais, 31 mai 2016 :

Les services publics en Belgique étaient perturbés mardi par une grève lancée contre la politique d’économies du gouvernement libéral, déjà confronté à des conflits sociaux dans les prisons et sur le rail. Le projet de réforme du travail dans le secteur privé cristallise lui aussi les mécontents.

Du ramassage des ordures aux transports en commun en passant par les enseignants et les administrations, les services publics belges fonctionnaient au ralenti ce mardi Outre-Quiévrain. Une nouvelle journée de mobilisation, après une manifestation qui avait rassemblé 60.000 personnes à Bruxelles le 24 mai.

Lire la suite

Grève surprise à la SNCB

Le Soir, 25 mai 2016 :

Les cheminots de la CGSP et la CSC lancent une grève nationale pour protester contre une mesure visant à diminuer les jours de récupération.

Les syndicats CGSP Cheminots et CSC Transcom ont annoncé mercredi une grève dès 22h00. Ils protestent contre la décision de HR-Rail, la société qui emploie juridiquement le personnel des chemins de fer, d’appliquer une mesure diminuant les jours de crédit des cheminots, sorte de jour de récupération.

Lire la suite

Grève à la SNCB : aucun train ne circule en Wallonie

RTBF, 7 janvier 2015 :

Aucun train ne circulait en Wallonie ce jeudi autour de 6h00 en raison du mouvement de grève mené par les syndicats CGSP-Cheminots et CSC-Transcom, a indiqué un porte-parole d’Infrabel. Environ sept trains sur dix circulaient par contre en Flandre.

Un train sur trois circule entre Bruxelles et l’aéroport à l’heure actuelle. Il y a également des trains qui quittent la capitale en direction de Liège (ligne 36), mais ceux-ci sont limités à la gare de Louvain. En Flandre, le trafic est très réduit sur la ligne Anvers-Bruxelles.

Lire la suite

La grève du rail lancée en musique ce mardi soir à la gare du Midi de Bruxelles

La Capitale, 5 janvier 2016 :

La grève du rail de 2 jours a donc commencé officiellement ce mardi soir, 22h. Une association citoyenne (Tout autre chose) avait convié les syndicalistes à un concert à la Gare du midi.

« L’initiative de ce concert n’appartient pas à la CGSP-Cheminots. Elle est organisée par l’association Tout autre chose qui soutient notre action », rappelait Philippe Dubois, CGSP-Cheminots à Bruxelles. « C’est la première fois que nous sommes soutenus par des associations citoyennes. C’est peut-être le début d’une autre façon de combattre », estime le permanent syndical.

Lire la suite

La gare de Namur bloquée par les cheminots en grève

L’Avenir, 6 janvier 2015 :

Dès 22h ce mardi soir, les gares du pays ont débrayé. Ou plutôt les gares de Wallonie, puisque le front commun syndical nord-sud n’a pas été maintenu. À la gare de Namur, on s’organise pour rester 48 heures sur place. Les quais sont vides, les trains à l’arrêt. La nuit sera longue.

Un brasero, quelques bûches de bois. Des pétards et même des feux d’artifice. Une vingtaine de cheminots tapent du pied pour se réchauffer sur le trottoir de la gare de Namur. Heureusement pour eux, la nuit ne sera pas trop froide. Mais elle sera longue. D’autant qu’ils sont bien décidés à rester sur place 48 heures (du moins, jusque jeudi… 16h, nous dit-on). Mais clairement, les trains ne reprendront pas les voies avant jeudi soir.

Lire la suite