Grève générale en Belgique : le point sur la situation

7 sur 7, 24 juin 2016 :

La grève générale perturbera l’ensemble du pays vendredi. Des actions seront menées partout en Wallonie et à Bruxelles par la FGTB et au nord du pays par l’ABVV. La CGSLB et la CSC ne suivent pas l’appel à la grève bien que le syndicat chrétien ait annoncé qu’il couvrira ses membres d’une éventuelle participation.

Barrage filtrant à la frontière franco-belge sur l’E19

Une centaine de militants de toutes les centrales de la FGTB organisent un barrage filtrant depuis 8 heures ce vendredi au point-frontière en venant de la France sur l’E19 à Hensies. L’action de sensibilisation des usagers devrait durer jusqu’à la mi-journée.

Une centaine de militants de la FGTB ont été rejoints par des militants français de la CGT au poste-frontière d’Hensies où ils organisent ce vendredi depuis 8 heures un barrage filtrant au niveau du trafic en provenance de la France. « Tout se passe dans le calme, nous laissons les véhicules passer au compte-goutte en distribuant des tracts de sensibilisation à notre action contre les mesures du gouvernement », a indiqué Laurent Dufrasne de la FGTB. « La file de véhicules est assez longue du côté français. Notre action devrait se terminer vers 13 heures. Les polices belge et française sont présentes. »

Diverses actions de grève sont par ailleurs menées dans la région de Mons-Borinage à l’appel de la FGTB. « Le secteur alimentaire est touché, avec notamment les magasins Colruyt, le magasin Cora à Hornu, le Carrefour des Grands-Prés », a encore précisé Laurent Dufrasne. « Des actions sont également menées à divers degrés dans les entreprises industrielles, notamment du zoning de Ghlin-Baudour », a-t-il ajouté.

SNCB

La circulation des trains est perturbée ce vendredi matin tant en Flandre qu’en Wallonie en raison de la grève nationale décrétée par la FGTB mais aussi des intempéries qui ont touché le pays jeudi soir. Sur les grandes lignes, « une offre vaste » de trains est toutefois disponible, a indiqué un porte-parole de la SNCB.

« Quelques trains sont supprimés. Mais sur les grandes lignes, l’offre est vaste, tant en Flandre qu’en Wallonie », a-t-il précisé.

Au sud du pays, la région de Ath est particulièrement touchée en raison de l’occupation, par des grévistes, d’une cabine de signalisation. Peu après 7h00, le trafic a toutefois repris.

STIB

Aucun métro, tram et bus ne circule vendredi à Bruxelles en raison de l’appel à la grève des syndicats socialistes francophone et néerlandophone pour protester contre les mesures d’économies du gouvernement, indique la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB) sur les réseaux sociaux. La circulation est perturbée sur le réseau TEC en raison de l’appel à la grève du syndicat socialiste pour protester contre les mesures d’économies du gouvernement. La situation est quelque peu contrastée selon les régions, souligne le groupe TEC sur son site internet.

TEC

Liège-Verviers-Eupen
Seuls 27% des services du TEC Liège-Verviers sont ainsi assurés vendredi vers 6h30.

Dans les régions d’Eupen, Verlaine et Wanze, aucun bus ne circule. Quelque 10 pc des services du TEC Liège-Verviers sont par contre assurés à Jemeppe, 30 pc à Robermont, 40 pc à Bassenge ainsi qu’à Warzée, 45 pc à Rocourt, 55 pc à Verviers, 50 pc à Omal et 65 pc à Oreye.

Hainaut
Selon le dispatching des TEC carolorégiens, seuls 16% des bus circulaient à 07H00, sur l’ensemble des dépôts à Genson (Montignies-sur-Sambre), Jumet, Anderlues et Nalinnes.

La fréquence de la circulation du métro est elle réduite de moitié sur la ligne de Gilly, et réduite à un tiers sur la ligne de Gosselies.

Des perturbations sont également enregistrées par le TEC Hainaut: 63% des voyages sont assurés à Mons, 37 pc à Eugies, 11 pc dans le Centre et 80 pc dans le Hainaut occidental.

De Lijn

La grève nationale décrétée ce vendredi par la FGTB touche principalement les réseaux urbains de la société flamande de transports publics De Lijn, a indiqué cette dernière.

Anvers
A Anvers, les bus et les trams sont quasiment tous à l’arrêt tandis que dans les régions de Malines et de Turnhout, 7 bus sur 10 circulent.

Gand
A Gand, des perturbations sont enregistrées dans le centre-ville. C’est également le cas à Alost et Saint-Nicolas.

Flandre occidentale
En Flandre occidentale, 60% des chauffeurs ont pris leur service, la moitié des bus circulant à Bruges.

Limbourg
Enfin, dans le Limbourg, les transports publics sont fortement perturbés à Genk et Saint-Trond tandis qu’à Hasselt, 75% des véhicules assurent le transport des passagers.

Brabant wallon
En Brabant wallon, environ 63% des parcours sont assurés, contre 73% en province de Namur et 89 pc dans le Luxembourg.

Aéroports

Brussels Airport
Brussels Airport appelle les passagers passant vendredi par l’aéroport de Zaventem à voyager si possible seulement avec un bagage à main en raison de l’appel à la grève du syndicat socialiste. Il leur est également demandé de partir de chez eux bien à temps car le trafic sur l’A201 menant à l’aéroport est très chargé.

La manutention des bagages pourrait être touchée par le mouvement. Brussels Airport invite également les passagers à s’enregistrer en ligne.

En ce qui concerne les bagages à main, les passagers doivent tenir compte des restrictions imposées par les compagnies aériennes et la règlementation en matière de sécurité à bord des avions, rappelle l’aéroport. Il est également recommandé de mettre les affaires de première nécessité dans le bagage à main: documents de voyage, médicaments, clés, argent, bijoux, etc.

Brussels Airport invite en outre les passagers à prévoir suffisamment de temps pour arriver jusqu’à Zaventem, le trafic des bus et trains étant perturbé et la circulation automobile importante sur l’A201.

Enfin, en raison de l’action de vendredi, l’accès à Brucago est bloqué par les syndicats. Seuls les transports spéciaux sont autorisés. Les parkings discount restent toutefois accessibles.

Bpost

La distribution du courrier et des colis est perturbée vendredi à la suite de l’appel à la grève de la FGTB pour protester contre les mesures d’économies du gouvernement, indique bpost. Le personnel est nombreux à avoir débrayé dans les centres de tri et parmi les chauffeurs.

Aucun piquet de grève n’a été installé devant les centres de tri mais le mouvement est cependant bien suivi. Très peu de courrier et de colis sont dès lors arrivés jusqu’aux centres de distribution.

Les journaux ont en revanche bien été acheminés jusqu’à leurs destinataires, assure bpost.

La production de Volvo Cars à l’arrêt

La production chez Volvo Cars à Gand est à l’arrêt ce vendredi en raison du nombre de grévistes importants dans les entreprises sous-traitantes du constructeur suédois, a indiqué la FGTB-Métal.

Selon le secrétaire régional du syndicat socialiste Marc Staelens, des piquets de grève ont été mis en place depuis ce vendredi matin à l’entrée des différents fournisseurs du constructeur, dont Tenneco, Sas Automotive, Brose et MC Syncro.

« Nous avons demandé à nos travailleurs de prendre un jour de congé ou de récupération », a indiqué un porte-parole de Volvo Cars, en précisant que l’entreprise s’attendait à ce genre de situation.

Le SETCa bloque des entreprises du Hainaut

Tournai, Ath, Leuze et Lessines, plusieurs entreprises ou centres commerciaux sont bloqués depuis ce vendredi matin par le SETCa. La grève se poursuivra toute la journée. Un document explicatif est remis aux travailleurs.

Ce sont des piquets intersectoriels qui ont été mis en place ce vendredi, dès 05h00 du matin, par le SETCa. Dans le Tournaisis, les complexes commerciaux de Froyennes, du Trafic et des Bastions sont fermés. « Les magasins seront inaccessibles toute la journée. L’arrêt est total », indique Rita Liebens, secrétaire permanent pour les secteurs du commerce et de la logistique.

Les entreprises des carrières du Tournaisis sont également totalement bloquées. Cela concerne la cimenterie CCB de Gaurain ainsi que CBR et le carrier Cimescaut à Antoing.

Dans le secteur de la chimie, les entreprises Baxter à Lessines et Höganäs à Ath sont à l’arrêt.

Dans le secteur du métal, les sociétés Valéo à Lessines et Husqvarna à Ghislenghien (Ath) sont également bloquées, tout comme la société Eldi à Leuze-en-Hainaut.

« Nous sommes ici pour défendre les intérêts des travailleurs et de ceux qui n’ont pas d’emploi. Nous entendons sensibiliser les travailleurs en leur communiquant le cahier de revendications qui a été déposé auprès du gouvernement. A cet effet, un document explicatif est distribué », précise Natalino Zidda, secrétaire permanent dans les secteurs industrie, finances et communication.

Enfin, en ce qui concerne le secteur non-marchand, le service minimum est instauré dans les hôpitaux tournaisiens du CHwapi.

Navigation fluviale et port d’Anvers

La grève décrétée par le syndicat socialiste avec l’appui de la CNE perturbe la navigation sur les fleuves et dans le port d’Anvers, affirme vendredi la FGTB. Des piquets de grève sont notamment présents aux écluses de Wijnegem, d’Audenarde et de Hasselt, empêchant les bateaux de passer.

Une interdiction de naviguer sur l’Escaut avait également été émise car les lamaneurs du port d’Anvers ne pouvaient rejoindre leur poste en raison de piquets de grève.

Un magasin Ikea reste porte close

« En raison de la grève nationale organisée par les syndicats, le magasin Ikea de Hognoul est exceptionnellement fermé ce vendredi. Les autres magasins à Anderlecht, Arlon, Gand, Hasselt, Mons, Wilrijk et Zaventem sont quant à eux bel et bien ouverts », annonce le groupe suédois vendredi.

« Les actions syndicales ne sont pas dirigées contre Ikea. Elles s’inscrivent dans le cadre d’un mouvement général de protestation à l’encontre de mesures prises par le gouvernement », souligne l’entreprise qui « regrette que ses clients ne puissent pas se rendre dans tous ses magasins ce vendredi ».

150 militants du SETCa devant le magasin Décathlon à Alleur
Environ 150 militants du SETCa Liège se sont rassemblés à 10 heures sur le parking de l’enseigne Décathlon à Alleur, fermée toute la journée en raison de la mobilisation. Par cette action, l’organisation syndicale socialiste souhaitait dénoncer un gouvernement « au service des employeurs et des plus riches depuis bientôt deux ans ».

« Décathlon incarne les dérives d’un système », d’après le SETCa Liège qui résume la situation ainsi: « Décathlon: à fond l’exploitation ».

Réunis sur le parking du Décathlon à Alleur, les militants syndicaux ont rappelé que cette marque appartient à la multinationale française Mulliez, qui possède de multiples enseignes dans de nombreux secteurs économiques et qui est aujourd’hui dans le collimateur de la justice française.

« Le totem du modèle capitaliste »

« Décathlon est le totem du modèle capitaliste avec aujourd’hui des soupçons de fraude fiscale et de blanchiment », assène Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa Liège.

« Nous en avons assez que ces très riches évitent l’impôt. C’est au gouvernement de rééquilibrer les richesses », indique le responsable du syndicat socialiste. Selon la FGTB, les profits des entreprises augmentent, la conjoncture économique s’améliore et pourtant, Charles Michel et ses ministres restent sourds aux réalités, aux besoins ainsi qu’aux propositions des travailleurs et des bénéficiaires d’allocations sociales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s