Archives de Tag: Manama

Troisième série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2014

– Adana (Turquie) :

– Ankara (Turquie) :

Lire la suite

Cinquième série de photos des manifestations du 1er Mai 2014

Cinquième série de photos des manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde (voir la 1ere, 2ème, 3ème et 4ème série de photos) :

– Abuja (Nigeria) :

b1m_Abuja

– Bangkok (Thaïlande) :

b1m_Bangkok

Lire la suite

Des milliers de manifestants au Bahreïn

Reuters, 23 août 2013 :

Plusieurs milliers de Bahreïnis ont manifesté pacifiquement vendredi à la périphérie de la capitale Manama, en réclamant des réformes démocratiques, une dizaine de jours après la répression d’autres marches organisées par une organisation en ligne s’inspirant du mouvement égyptien Tamarod.

Agitant des drapeaux rouge et blanc du royaume et brandissant des photos de prisonniers politiques, les manifestants ont dénoncé le roi, Hamad bin Issa al-Khalifa, et son Premier ministre, cheikh Khalifa bin Salman al Khalifa.

« Nous sommes ici (…) parce que nous voulons la liberté. Nous avons l’habitude de l’oppression, des gaz lacrymogènes et des passages à tabac », déclarait un secrétaire de 38 ans, Hayat al Abbar, qui avait rejoint le cortège.

Lire la suite

Répression des manifestations à Bahreïn

Euronews, 15 août 2013 :

Des manifestants ont tenté de se rassembler à l’appel de Tamarrod, un groupe de l’opposition qui s’inspire du mouvement égyptien du même nom. L’objectif de la manifestation était d’instaurer une “véritable démocratie comme celles qui existent dans des pays occidentaux”.

La police a tiré des gaz lacrymogènes et des chevrotines en direction de centaines de personnes qui s‘étaient aventurées dans les rues de la capitale et d’autres villages.

En prévision de cette manifestation, le roi avait interdit toute rassemblement public à Manama déjà secoué par un forte mouvement de contestation en 2011.

Bahreïn : Des milliers de manifestants contre le régime

L’Orient le Jour, 15 décembre 2012 :

Des milliers de partisans de l’opposition ont manifesté dans le calme hier près de Manama pour réclamer des réformes démocratiques à Bahreïn.

Arborant le drapeau national, les manifestants ont défilé sur un axe routier longeant plusieurs villages chiites en scandant des slogans hostiles au régime. La manifestation, à deux jours de la fête nationale, a été organisée à l’appel de groupes de l’opposition après la levée mercredi de l’interdiction de manifester, imposée le 29 octobre par le ministère de l’Intérieur.

Manifestation dispersée à Manama

Dépêche AFP, 3 juillet 2011 :

La police bahreïnie a annoncé avoir dispersé une manifestation de quelque 500 personnes à Manama peu après l’ouverture hier d’un dialogue national, avec la participation d’opposants chiites, pour relancer le processus de réformes politiques.

Selon un porte-parole de la police, cité par l’agence officielle Bna, les manifestants se sont rassemblés à Sanabis, quartier du nord de Manama, après les funérailles d’un manifestant tué pendant la vague de protestation de février et mars derniers. Qualifiant la manifestation de non autorisée, le porte-parole a ajouté qu’elle avait été dispersée après les sommations d’usage. L’agence Bna n’a pas précisé les raisons pour lesquelles les funérailles avaient eu lieu aussi tardivement.

Lire la suite

Bahreïn : La monarchie envoie des blindés contre les manifestants

TF1, 16 mars 2011 :

Les forces bahreïnies ont violemment délogé mercredi matin les manifestants qui campaient sur la place de La Perle à Manama pour réclamer des réformes depuis près d’un mois. Il y aurait des victimes.

Depuis un mois maintenant, des manifestants tenaient bon sur la place de la Perle à Manama, la capitale du petit royaume sunnite de Bahreïn. A la suite des révoltes en Tunisie puis en Egypte, les opposants au régime, en majorité chiites, réclamaient des réformes politiques. Mais après le Printemps arabe, ne viennent pas toujours de beaux jours. Mercredi des centaines de policiers de la force anti-émeutes, arrivés à bord de tanks, de véhicules de transport de troupes et de bus, ont repris le contrôle de la place après avoir lancé des dizaines de grenades lacrymogènes sur les manifestants.

Lire la suite