Contre la loi El Khomri, les syndicats du Valenciennois fourbissent leurs armes

Le 17/03/2016, La Voix du Nord

Pas de manifestation ce jeudi à Valenciennes, mais quelques débrayages dans les usines, des départs de voitures aussi vers la manifestation lilloise, et une distribution de tracts aux entrées de la ville ce matin : les syndicats du Valenciennois suivent le mouvement du jour, mais préparent surtout les manifestations prévues les 24 et 31 mars sur la place d’Armes.
La CGT a distribué des tracts ce jeudi matin dans des ronds-points clé de Valenciennes.

 La CGT a distribué des tracts ce jeudi matin dans des ronds-points clé de Valenciennes.

Place du Canada ou encore au rond-point de la Pyramide, des représentants de la CGT étaient postés ce jeudi matin, vers 8h30 à l’heure de l’embauche, aux entrées de la ville, pour distribuer des tracts, dénonçant, à travers la loi El Khomri, « une attaque sans précédent contre le monde du travail et les droits des salariés ».

À l’usine Toyota d’Onnaing, dans l’équipe du matin, quelques dizaines de « team-members », à l’appel de la CGT là encore, ont débrayé pour pouvoir rejoindre, en co-voiturage, la manifestation programmée à 14heures place de la République à Lille. Pour le délégué syndical Éric Pecqueur, « l’opinion ouvrière est contre les décisions pro-patronales du gouvernement actuel ». Il en veut pour preuve le succès de la manifestation du 9 mars dernier qui avait rassemblé 2000 personnes sur la place d’Armes.

Quelques débrayages sont aussi à signaler, ce jeudi, à Bombardier Crespin ou encore à la gare SNCF, à l’appel de UIL Solidaires (Sud). Là encore pour rejoindre la manifestation lilloise.Des syndicalistes de Sud ont également brûlé deux ballots de paille vers midi ce jeudi, au niveau du rond-point de la prison (entrée nord de Valenciennes), nécessitant l’intervention des sapeurs-pompiers.

Deux assemblées générales prévues vendredi et mardi à la fac

La CGT comme Sud appelaient aussi et surtout à la mobilisation pour les 24 et 31 sur place d’Armes de Valenciennes (à 10 heures). « Notre priorité, c’est le 31 », indiquait, pour sa part, Jean-Paul Delahaie, le secrétaire de l’union locale Force ouvrière, qui précisait avoir déjà rempli deux bus, pour le départ vers la manifestation prévue aussi sur Lille, le 31 après-midi.

Quelques représentants de la jeune section CGT étudiants de Valenciennes allaient se rendre aussi ce jeudi à la manifestation lilloise, et appellent, comme les organisations professionnelles, à la mobilisation pour les 24 et 31. « Il n’y aura pas de blocage ces jours-là, précise leur porte-parole Gaétan Hulon, qui espère simplement « amener du monde » depuis les facs jusqu’à la place d’Armes. Pour sensibiliser les jeunes, deux assemblées générales sont programmées à l’université du Mont-Houy : ce vendredi 12 heures, Amphi Coquet, bâtiment Carpeaux ; et mardi à 12heures, amphi B, bâtiment Watteau.

Alors qu’à Dunkerque ou Maubeuge, les jeunes sont dans la rue ce jeudi, à Valenciennes, doit-on constater, la mobilisation de la jeunesse est encore balbutiante.

Une réponse à “Contre la loi El Khomri, les syndicats du Valenciennois fourbissent leurs armes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s