Archives d’Auteur: dsinterim

L’entreprise Nutréa-Triskalia condamnée pour faute inexcusable de l’employeur

Communiqué de l’Union Régionale Solidaires Bretagne, 11 septembre 2014 :

Le TASS de St Brieuc rend justice à Laurent Guillou et Stéphane Rouxel et condamne l’entreprise Nutréa-Triskalia pour faute inexcusable de l’employeur

Dans son délibéré en date du 11 septembre 2014, le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociales (TASS) de Saint Brieuc vient de condamner pour faute inexcusable de l’employeur l’entreprise agroalimentaire Nutréa-Triskalia suite à la plainte de deux de ses ex-salariés Laurent Guillou et Stéphane Rouxel gravement intoxiqués par des pesticides en 2009 et 2010 sur leur lieu de travail.

Lire la suite

Chateaufarine : Action de la CGT contre la généralisation du travail dominical

Ce samedi 13 septembre, l’UL CGT de Besançon, avec les camarades du syndicat du commerce, a organisé une action au sein de la zone commerciale de Chateaufarine. Alors que le gouvernement veut imposer la généralisation du travail du dimanche, militantes et militants CGT ont massivement diffusé des tracts devant plusieurs enseignes (Lapeyre, Géant Casino, Décathlon, Kiabi, Boulanger, etc.) tant aux salariés qu’aux clients.

Un vitabris a été installé entre le Quick et le Buffalo Grill pour faire signer des pétitions :

100_1213

Lire la suite

Majeurs isolés en danger ! La lutte continue en Haute-Garonne

Infos publiées sur le site du syndicat SUD Santé-Sociaux 31 :

Durant le mois d’août 2014, le Conseil Général de la Haute-Garonne, en stoppant la prise en charge des placements pour les jeunes migrants de 19 ans et plus, abandonne une de ses missions premières. En effet, début août, les Maisons d’Enfants à Caractère Social ont appris, par téléphone et sans délai de prévenance, que ces jeunes devraient quitter les établissements, se trouvant ainsi sans hébergement. Le Conseil Général 31, dans sa grande générosité, propose, comme simple contrepartie, une Aide Educative à Domicile, sans domicile, assortie d’une allocation de 610 € pendant trois mois.

cg310

Autant dire la rue pour la plupart d’entre eux ! Cette décision plonge ces jeunes dans une très grande précarité qui pourrait signifier pour eux un aller direct vers la délinquance, la prostitution. Nous sommes loin de la prévention prônée par la loi 2007.

Lire la suite

Le MEDEF pour de nouvelles attaques contre la classe ouvrière

Actu Orange, 11 septembre 2014 :

Le Medef veut profiter de "l’amour" que porte pour les entreprises le Premier ministre Manuel Valls pour proposer des mesures explosives afin de créer un million d’emplois. Promesse du patron des patrons, Pierre Gattaz.

"Il faut tout mettre sur la table pour faire sauter les blocages ", a assuré un proche de Pierre Gattaz à Europe 1. Ainsi, d’après la radio, le patronat veut la suppression pure et simple de deux jours fériés, ainsi que du Smic. C’est le modèle économique et social français dans son ensemble que veut revoir le Medef. Il veut toujours plus de flexibilité : les entreprises doivent pouvoir aménager le temps de travail en fonction de leurs contraintes, de leurs activités et aussi de la volonté des salariés.

Lire la suite

Haute-Garonne : Des travailleurs sociaux en colère

20 Minutes, 9 septembre 2014 :

Des manifestants ont protesté contre la décision du conseil général de Haute-Garonne de ne plus prendre en charge les jeunes en difficulté de plus de 19 ans, étrangers et français…

Plus d’une centaine de personnes, essentiellement des travailleurs sociaux, ont manifesté lundi à Toulouse contre la décision du conseil général de Haute-Garonne de ne plus prendre en charge les jeunes en difficulté de plus de 19 ans, étrangers et français.

Lire la suite

Toulouse : Educateurs en lutte pour les droits des jeunes étrangers

La Gazette des Communes, 11 septembre 2014 :

Le président du conseil général de la Haute-Garonne, Pierre Izard, a décidé ce jeudi 11 septembre d’en fermer le siège jusqu’au lundi pour le "protéger" d'"éléments extérieurs" perturbateurs, des manifestants contestant ses décisions sur la prise en charge des jeunes majeurs isolés étrangers.

« Des éléments extérieurs au Conseil général perturbent le bon fonctionnement du siège de notre institution », a déclaré M. Izard (PS), dans une note adressée aux salariés qui ont quitté les lieux à la mi-journée. « Afin d’éviter tout risque d’incident et de manière à protéger les personnes et les biens, j’ai décidé de fermer le siège du conseil général jusqu’à lundi », a ajouté l’élu socialiste, à la tête du département depuis 25 ans.

Lire la suite

Des cinéastes soutiennent la grève des coiffeurs sans papiers du «57»

Libération, 9 septembre 2014 :

Le Collectif des cinéastes pour les sans papiers adresse une lettre ouverte au gouvernement afin de l’alerter sur la situation des salariés grévistes d’une onglerie à Paris.

Nouveau rebondissement au 57 boulevard de Strasbourg. Les coiffeurs et manucures qui occupent depuis le 24 juillet les locaux de leur salon de beauté situé dans le Xe arrondissement de Paris ont reçu ce lundi le soutien du Collectif des cinéastes pour les sans papiers. Dans une lettre ouverte adressée aux ministres de l’Intérieur, du Travail et de la Justice, près de 80 réalisateurs, dont Mathieu Amalric et Josiane Balasko, réclament «la protection immédiate» de ces ex-salariés grévistes ainsi que «l’obtention d’un titre de séjour» pour chacun d’entre eux.

Lire la suite