Archives de Tag: Wissous

Essonne : Plusieurs communes touchées par la grève du ramassage des déchets

Essonne Info, 17 juin 2016 :

Depuis mardi, les salariés de la collecte des ordures ménagères d’Europe services déchets (ESD) sont en grève. Aucun camion-benne ne sort de l’entrepôt situé à Wissous. Plusieurs communes du centre et du nord Essonne sont concernées.

Après trois jours à tenir leur piquet de grève, les salariés de la plateforme de ramassage des déchets de Wissous, appartenant au groupe ESD (Europe services déchets) semblent bien décidés à poursuivre leur mouvement. Depuis mardi matin, une majorité de la centaine de salariés du site sont en grève, ils en sont à leur 4ème jour d’arrêt de travail ce vendredi.

Lire la suite

Publicités

Douze jours de grève chez OTUS-Véolia

Essonne Info, 29 février 2016 :

On n’en est pas encore aux cas de Marseille ou de Naples, mais si la situation n’évolue pas rapidement, les rues de certaines communes du Nord-Essonne pourraient se retrouver encombrées de déchets. Car cela fait maintenant douze jours qu’ils sont mobilisés devant leur entrepôt. Ces derniers, ce sont les salariés du groupe OTUS-Véolia de l’agence de Wissous, chargés de la collecte des déchets. Depuis le 18 février, la majeure partie d’entre eux a entamé une « grève à durée illimitée », affirment les représentants du personnel. Ainsi, près de 80% des salariés présents sur deux des antennes du groupe, à savoir celles de Wissous et de Châtillon dans les Hauts-de-Seine ont totalement stoppé leurs activités. « Les deux agences regroupent près de 300 salariés. Ça fait donc beaucoup », résume un éboueur gréviste. Un mouvement social qui a déjà des répercussions sur les communes des Hauts-de-Seine ou du Val-de-Marne, ainsi que sur les communes de Draveil, Verrières-le-Buisson, Chilly-Mazarin et donc Wissous.

Des conditions de travail jugées « exécrables »

Les raisons de ce mouvement social sont nombreuses. Pas ou peu d’augmentations de salaires, un pouvoir d’achat qui n’évolue pas, de mauvaises conditions de travail… Bref, la liste de ces doléances est longue. Pour autant, une d’entre elles revient en premier dans toutes les bouches, tel l’élément déclencheur de tout ceci. « Le gros problème, c’est le directeur de l’agence, lâche un gréviste. Il a créé depuis son arrivée un climat délétère au sein du groupe ». « C’est un manipulateur et un menteur, clame un autre. On ne peut plus travailler comme ça. Il y a eu une erreur de casting avec cette personne. Il n’est pas fait pour travailler dans à ce poste ». Ainsi, ces derniers font état de « pressions et de menaces » reçues par le directeur de l’agence, ainsi qu’un « favoritisme » à propos de l’attribution de primes. « Tout part de cette personne, reprend le délégué syndical. Toutefois, il n’est nullement question de demander son licenciement. Nous demandons juste son transfert dans un autre établissement du groupe ».

Lire la suite

Eboueurs en grève à Wissous

Le Parisien, 19 février 2016 :

Pour alimenter les feux, des palettes de bois sont brisées. Un peu plus loin, de la viande est grillée sur un barbecue. Ce vendredi en fin de matinée, devant le site de OTUS, filiale de Veolia, à Wissous, plusieurs dizaines d’éboueurs ont décidé de camper devant les grilles afin d’empêcher les bennes de sortir.

Depuis la veille, un préavis de grève illimitée a été déposé par la CGT. Si le mouvement se poursuit, il pourrait impacter Wissous, Verrières, Chilly et Draveil en termes de ramassage d’ordures.

Lire la suite

Enterrement de Maria Francesca à Wissous

France Infos, 5 janvier 2015 :

Une centaine de personnes étaient présentes ce lundi aux obsèques de Maria Francesca, bébé rom mort le 26 décembre. La cérémonie s’est déroulée dans une commune proche de Champlan dans l’Essonne dont le maire est accusé d’avoir refusé l’enterrement.

Les obsèques de Maria Francesca, morte à l’âge de deux mois et demi dans un bidonville de Champlan dans l’Essonne ont lieu ce lundi à Wissous après une cérémonie religieuse à Massy. « Je suis extrêmement choqué de voir que, même mort, les Roms dérangent », s’est indigné Guy, un Parisien venu pour assister à la cérémonie.

Lire la suite

Juillet 2013 : Un mois de persécutions anti-Rroms

En plus des déclarations les plus puantes de racisme de divers élus, on a assisté en ce mois de juillet 2013 à de nombreuses expulsions et autres discriminations à l’encontre de Rroms tant en France que dans d’autres pays d’Europe. Le blog « Le livre noir des persécutions » a pris l’initiative de recenser quelques unes de ces persécutions à travers des extraits de la presse :

Rroms

Mercredi 3 juillet
Bordeaux (33), France : Les squats de l’avenue du docteur Schinazi à Bordeaux-Bacalan, de l’avenue Thiers et de l’avenue Gaston-Cabanes à Floirac ont reçu la visite, hier matin, de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii). Il est 7 heures lorsque les représentants de l’Office débarquent sur les différents sites, encadrés des forces de police, sur ordre du préfet Hubert Weigel, délégué à la sécurité et à la défense. Le commandant de police bulgare Mladen Blagoev participe à l’opération avec son collègue, le capitaine Georgi Yanchev.
Sud Ouest, 4 juillet 2013

Lire la suite

Essonne : un maire PS coupe l’accès à l’eau pour les Rroms

Alors que la justice doit se prononcer le 13 septembre prochain sur l’expulsion des Rroms de Wissous (Essonne), le maire socialiste Régis Roy-Chevalier a fait fermer les bornes à incendie à proximité du camp, qui servaient de point d’eau de fortune.

FRANCE-ROMA-RELIGION-RALLY

Une unique borne reste accessible à 1km de là. C’est désormais la seule source d’eau pour les Rroms qui doivent « partir en mission » tous les deux ou jours jours avec des bidons pour pouvoir se laver, faire la vaisselle, etc… « C’est trop loin. On doit marcher. Parfois on revient avec dix bouteilles, c’est dur », explique un des Rroms sur place.

Décision indigne pour les associations Lire la suite