Archives de Tag: Université

Loi Travail : l’amphi de Tocqueville à nouveau occupé à Caen

Des militants contre la loi Travail occupent l’amphi Tocqueville, sur le campus 1, depuis 19 h environ, ce lundi 18 avril 2016.

image

(Image d’archive – Université de Caen)

« Nous avons attendu que les partiels, prévus ce lundi dans l’amphi Tocqueville, se terminent pour entrer », déclare Clément, militant contre la loi Travail, membre de l’Assemblée générale de luttes.

Lire la suite

Publicités

Tolbiac, Sciences-Po… Les étudiants parisiens ne lâchent rien

20 Minutes, 23 mars 2016 :

Les tags ont fleuri sur les murs. Des affiches, appelant à une Assemblée Générale ce jeudi matin, ont également fait leur apparition sur les murs repeints en rouge. Rouge comme « le sang des étudiants versé jeudi dernier lors des violences policières et pour continuer de protester contre la loi travail », lance Arthur, 20 ans, dans la fosse de Tolbiac – Paris 1 Panthéon-Sorbonne – dans le 13e arrondissement, à la veille d’une nouvelle journée d’action.

Le Conseil des ministres examine ce jeudi le projet de loi travail, qui continue de mobiliser contre elle politiques, syndicats, et entre autres les étudiants de Sciences-Po et de la Sorbonne, comme Arthur. « Il y a une prise de conscience. La mobilisation s’élargit et n’est pas près de s’arrêter », prévient cet élève en troisième année d’Histoire – Sciences Politiques, précisant qu’un amphi a été occupé par près de 200 personnes dans la nuit de mardi à mercredi. Leo, étudiant en première année, entend bien ne rien lâcher, lui aussi.

Lire la suite

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l’université de Dakar est montée d’un cran, le 14 août, avec la mort d’un étudiant lors d’une intervention musclée des forces de l’ordre.

025082014175022000000JA2798p014

Bassirou a été tué d’une balle dans la tête alors qu’il tentait de fuir l’assaut de la police sur le campus de l’université Cheikh-Anta-Diop (Ucad), à Dakar, en ébullition depuis plusieurs mois en raison du retard de paiement des bourses universitaires. Le 14 août, Bassirou Faye, 21 ans, était dans sa chambre de la cité U tandis qu’au dehors une nouvelle vague de contestation opposait des étudiants en colère aux forces de l’ordre. Lire la suite

Bouaké : les enseignants de l’Université Alassane Ouattara en grève

Bouaké – Les enseignants-chercheurs de l’Univeristé Alassane Ouattara (UAO) se réclamant de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), ont entamé lundi un arrêt de travail, pour exiger le paiement de tous les arriérés en souffrance à l’Inspection générale des finances (IGF), et de trois ans de primes de correction et de délibération (de 2007 à 2010).

20130702_170903_resized
« Cet arrêt de travail concerne toutes les activités académiques et pédagogiques et durera une semaine renouvelable jusqu’à la satisfaction des revendications », a informé le secrétaire général de la section régionale de la CNEC, section Bouaké, Roger Tro Dého, dans une lettre adressée au président de l’UAO dont copie est parvenue à l’AIP.   Lire la suite

Pétition. Tunisie : Ni agression ni niqab au sein de l’espace public !

De graves troubles et agressions de la part de personnes qui se prétendent « adeptes de Abou Salef » agitent l’Université tunisienne depuis le début de la campagne électorale, début octobre.

Y -aurait-il stratégie d’islamisation de la société par harcèlement des citoyennes et citoyens? N’oublions pas les divers faits relatifs à l’agression de la synagogue, au meurtre du prêtre de La Manouba, à la destruction de la petite mosquée de Djerba , et plus récemment aux menaces concernant la Basilique du Kef, l’Eglise de Sousse, etc. ???

Pourquoi cette indifférence des pouvoirs publics à ce sujet ? Pourquoi ce silence des médias et plus récemment pourquoi le soutien « politique » pour l’inscription d’ une étudiante en niqab qui perturbe le fonctionnement de toute une faculté et agression qui a été précédée sur les ondes de la radio Shems FM par une émission revendiquant le port du niqab dans l’enceinte éducative et universitaire comme un droit, faisant partie des libertés individuelles impliquant même un responsable du Ministère de l’éducation , mais où va-t-on ???

Mobilisons-nous pour ne pas céder au chantage et à la pression des salafistes, car ce serait un grave précédent si les Ministres de l’Enseignement Supérieur , de l’Education et de la Formation, les Recteurs transgressent la volonté des conseils scientifiques  pour autoriser UNE SEULE étudiante à porter le Niqab !!! Lire la suite