Archives de Tag: travailleurs immigrés

Ouvriers en grève à Saint-Sulpice et à Sainte-Croix

Arc Info, 30 août 2016 :

La grève entamée ce matin par six ouvriers polonais sur des chantiers de Sainte-Croix (VD) et de Saint-Sulpice continue. La direction de l’entreprise qui les exploiterait a refusé de fournir des fiches de salaire, selon le syndicat Unia.

Les six travailleurs polonais, soutenus par le syndicat Unia, poursuivent leur grève pour obtenir de leur employeur Alpen Peak international le paiement du rétroactif des sommes qui leur sont dues. Selon Unia, les ouvriers polonais sont payés 12 francs de l’heure, ils dorment sur les chantiers des bâtiments qu’ils rénovent « pour un loyer exorbitant ».

Lire la suite

11.000 travailleurs philippins et 8.000 travailleurs pakistanais bloqués en Arabie Saoudite

Après le calvaire des ouvriers sénégalais, ce sont 11.000 travailleurs Philippins et 8.000 travailleurs Pakistanais qui sont bloqués en Arabie Saoudite. Lorsque les groupes capitalistes de cette monarchie féodale n’ont plus besoin des ouvriers, ils arrêtent de les payer et les laissent livrés à eux-mêmes sans même leur donner les moyens de se nourrir et de rentrer chez eux. Si le régime saoudien diffuse une idéologie religieuse des plus obscurantistes, la réalité reste avant tout celle du capitalisme, un paradis pour les chefs féodaux et gros bourgeois ; un enfer pour les prolétaires.

Radio Algérie, 18 août 2016 :

Quelque 11.000 Philippins, travaillant pour la plupart dans le secteur du bâtiment sont bloqués en Arabie Saoudite, certains parmi eux n’ayant pas perçu de salaire depuis des mois et n’ayant même pas de quoi se payer à manger.

Lire la suite

Calvaire pour 477 ouvriers sénégalais en Arabie Saoudite

Sen 360, 12 août 2016 :

Quelque 477 ressortissants sénégalais, travaillant dans le secteur du bâtiment, en Arabie Saoudite, vivent un véritable calvaire dans le royaume hachémite où ils sont bloqués depuis plusieurs mois , après avoir été littéralement jetés à la rue par leur employeur, la société saoudienne «Saudi Oger », qui leur devrait quelque huit mois de salaire, rapporte le quotidien dakarois Le Populaire, dans sa livraison de ce jeudi 11 aout.

Selon M. Arona Souaré, le porte-parole du groupe, joint au téléphone depuis Djeddah par Le Populaire, ce n’est qu’à la veille de la fête de la Korité que les responsables de cette entreprise, qui emploie près de 31.000 personnes à travers tout le royaume, sont venus leur signifier leur incapacité à leur régler les huit mois d’arriérés de salaires, et cela au terme de souffrances indicibles endurées dans l’attente de la paie.

Lire la suite

Rabat : 1er Mai de solidarité des travailleuses et travailleurs immigrés

A Rabat (Maroc), ce 1er Mai a été marqué par une manifestation des travailleuses et travailleurs immigrés à l’appel du syndicat ODT (Organisation Démocratique du Travail). Partout dans le monde, quelque soit nos origines ou notre nationalité, nous ne formons qu’une seule classe ouvrière !

Lire la suite

Australie : des saisonniers fidjiens exploités dans des fermes du Victoria

Radio Australia, 28 mars 2016 :

9 dollars la semaine : c’est ce que certains travailleurs fidjiens ont été payés pour la cueillette de fruits et légumes. Le seul choix qu’ils ont aujourd’hui : rentrer aux Fidji ou accepter les conditions de leur employeur, AFS Contracting, qui les sponsorise dans le cadre du programme des travailleurs saisonniers en Australie.

« Je pensais qu’on viendrait ici, qu’on travaillerait et qu’on mettrait de l’argent de côté. Même ma mère a pleuré quand je lui ai dit le montant de ma première paye. Je ne sais pas quoi faire maintenant. »

Lire la suite

Femmes éthiopiennes dans les prisons du Koweit

Une vidéo amateur prise par des militants pour les droits des migrants montre les conditions de détention d’un groupe de femmes éthiopiennes dans la prison al-Nai’m.

Plus de 10 femmes sont enfermées dans une seule cellule. Ces femmes, qui ont généralement travaillé comme travailleuses domestiques, témoignent avoir été battues et violentées.

Lire la suite

Pétition pour la libération des résidents du foyer Adoma Marc Seguin

UD CGT 75, 30 décembre 2015 :

Le Foyer Marc Seguin, situé au cœur du quartier La Chapelle (Paris XVIIIème), le mardi 15 décembre 2015, a été le théâtre d’une opération de police de grande envergure au cours de laquelle une quarantaine de personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre.

L’opération de contrôle avait été demandée par le bailleur ADOMA, en raison de différends avec les résidents (grève des loyers, …) : elle ne pouvait donc concerner que les parties communes de ce foyer, en l’absence de toute réquisition du procureur.

Lire la suite