Archives de Tag: travail intérimaire

PSA Mulhouse : Equipe de nuit au Montage, c’est l’enfer !!

Tract CGT PSA Mulhouse :

Les conditions de travail sont tellement pénibles et les postes surchargés que tous les salariés qui n’acceptent pas de mourir pour PSA finissent à la porte. Seuls dans notre colère, embauchés comme précaires, unis nous pourrons imposer d’autres conditions de vie de de travail. Nous n’avons à perdre que nos chaînes.

Equipedenuit

Tract en PDF : Montage Equipe de nuit 14-04-2016 – Copie

Publicités

Le Mans : Les « Renault » débrayent pour leurs salaires

Ouest France, 18 février 2016 :

Lors de la deuxième réunion de négociations salariales à Boulogne-Billancourt, la direction a refusé l’augmentation générale annuelle aux salariés. Ça grogne sur le site du Mans.

les-renault-debrayent-pour-leurs-salaires

La polémique

Malgré la cinquantaine d’embauches enregistrées ces derniers mois, tous les services étaient appelés à débrayer sur le site de Renault Le Mans, hier, à l’appel de la CGT et de la CFDT. Près de 150 salariés, au plus fort du mouvement, se sont retrouvés devant l’usine de châssis de la rue Pierre-Piffault, autour de sandwiches et de café chaud.

Lire la suite

Quand Manpower dissimule la mort de l’un de ses intérimaires pendant deux mois

Bastamag, 29 octobre 2015 :

Il était terrassier. Ouvrier recruté par le groupe Manpower, spécialisé dans l’intérim, il est décédé fin juillet, suite à un malaise sur un chantier de Clichy (Hauts-de-Seine), aux portes de Paris. L’accident de travail mortel dont il a été victime a été dissimulé pendant… deux mois ! Les instances représentatives du personnel de Manpower n’en ont pas été informées avant début octobre. « En France, des gens meurent et… disparaissent, c’est totalement inadmissible ! », s’insurge Alain Wagmann de la CGT Intérim. C’est probablement parce qu’il s’appelait Mamadou Traoré et était travailleur sans papier. Il intervenait en tant qu’intérimaire sur un chantier de la Sade (Société auxiliaire de distribution d’eau), une filiale de Veolia, lorsqu’il est décédé après, semble-t-il, son transfert à l’hôpital Saint-Louis, à Paris.

« La famille a-t-elle récupérée le corps ? A-t-il été enterré ? Une déclaration d’accident du travail a-t-elle été remplie ? Pour l’instant, on n’en sait rien », s’interrogeait le syndicaliste au lendemain d’un rassemblement organisé devant le siège de Manpower à Nanterre, le 17 octobre. Suite à des rumeurs persistantes depuis la rentrée, la CGT a interpellé la direction de Manpower, qui a finalement confirmé le décès de son employé. « Ils ont admis qu’ils avaient commis une erreur. Un salarié a des droits qui doivent être respectés, peu importe son état civil », commente Alain Wagmann. Lorsqu’un intérimaire est victime d’un accident du travail, une enquête conjointe de la société d’intérim et de l’entreprise cliente est normalement diligentée dans les jours qui suivent. Une réunion du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, a finalement été convoquée le 19 octobre, deux mois et demi après les faits. Contactée par courriel le 22 octobre, la société Manpower ne nous a pas répondu.

Lire la suite

Communiqué de presse CGT PSA sur le contrat « intérimaire à vie »

Communiqué de presse CGT PSA sur le contrat « intérimaire à vie », 15 septembre 2015 :

PSA et Manpower viennent d’annoncer la signature d’un accord concernant 300 salariés.

Manpower va embaucher 300 salariés en CDI qui travailleront dans les usines PSA ou les sous-traitants et fournisseurs PSA.

Lire la suite

700 contrats en 30 ans avant d’être remercié : un intérimaire attaque Manpower

Un intérimaire, ayant travaillé pendant 30 ans pour la même entreprise en cumulant plus de 700 contrats d’intérim, attaque mercredi le géant de l’intérim Manpower devant les prud’hommes de Bobigny.

AFP/AFP/Archives - Un intérimaire, ayant travaillé pendant 30 ans pour la même entreprise en cumulant plus de 700 contrats d'intérim, attaque mercredi le géant de l'intérim Manpower

AFP/AFP/Archives – Un intérimaire, ayant travaillé pendant 30 ans pour la même entreprise en cumulant plus de 700 contrats d’intérim, attaque mercredi le géant de l’intérim Manpower

Travaillant pour Placoplatre dès 1982, à son arrivée en France, ce Malien de 55 ans a été mis à la porte fin 2013, parce qu’il « avait simplement demandé à être en CDI », raconte Régis Verbeke, le syndicaliste de Force Ouvrière (FO) qui l’a épaulé.

Manutentionnaire, puis cariste, l’intérimaire voulait un contrat stable pour avoir le droit de faire venir sa femme et ses enfants en France, a précisé ce délégué syndical central chez Manpower. Lire la suite

Espagne : Les dockers entrent en lutte

WKTL, 25 février 2015 :

La réforme portuaire espagnole, présentée le 23 février à Bruxelles, prévoit de supprimer les sociétés fournissant la main d’oeuvre aux opérateurs de manutention. Un volet qui pourrait provoquer un long conflit social.

Contraint par le Tribunal de Luxembourg de revoir son modèle portuaire, Puertos del Estado a élaboré une proposition de réforme, qui a été présentée le 23 février au matin à Bruxelles par José Llorca, président de cet organisme.

Lire la suite

Virée de Toyota pour avoir dit à mon chef que j’étais enceinte

Je m’appelle Mélodie, j’ai 23 ans et je commençais à travailler sur la ligne Portes, à l’assemblage, en équipe bleue.

Les 15, 16 et 17 septembre, la grande porte qui sépare l’atelier était en panne… et on a respiré des mauvaises odeurs, des émanations de solvants qui venaient de l’atelier Plastique. On a été plusieurs à en être malades. Moi aussi j’ai eu mal à la tête à cause des solvants, et puis j’ai eu des nausées et j’ai été obligée d’aller à l’infirmerie. J’y suis allée pendant la pause de 7H15 pour que personne ne soit obligé de me remplacer sur la ligne. J’ai aussi été honnête avec mon chef, et je lui ai dit que j’étais enceinte.

Lire la suite