Archives de Tag: Transpole

Grève Transpole : réunion de la dernière chance ce mercredi après-midi

C’est une intersyndicale très motivée qui attend de nouvelles propositions de la direction ce mercredi après-midi, à 14h30. Sous peine de reconduire et de durcir le mouvement…

C’est une intersyndicale très soudée, dopée par la forte mobilisation des employés de Transpole, qui vient de sortir de l’assemblée générale tenue ce midi avec la direction au siège social de Château-Rouge. Si aucune avancée décisive n’a été actée pour le moment, quelque espoirs de déblocage semblent permis. « C’est comme le temps, il passe de pluvieux à nuageux avec des éclaircies », a lâché, micro à la main, Mohammed Fahri, secrétaire CGT au sortir de la réunion. Pour autant, le climat reste très tendu. Les grévistes ont refusé une proposition de la direction visant à « faire sortir le tramway ». « Ce n’est pas possible pour des raisons de sécurité et en plus elle voulait sous-traiter ! »

Lire la suite

Publicités

Lille, Transpole : la grève reconduite demain

Les syndicats de Transpole reconduisent leur mouvement de grève demain, mercredi.

Aucun accord n’a semble-t-il été trouvé entre les grévistes et la direction de Transpole aujourdhui. Depuis ce matin, de nombreux agents de Transpole sont en grève. Leurs revendications portent sur les salaires.

Les syndicats estiment la part de grévistes à 80 % aujourd’hui.

Aucun métro ni tramway n’a circulé en métropole lilloise.

Transpole : la grève quasi totale d’hier s’achève par un accord surprise

On n’avait pas connu pareille démonstration de force syndicale depuis longtemps, chez Transpole. Hier, dans la métropole lilloise, aucun bus n’a circulé, les tramways sont vite rentrés, et la ligne 2 du métro n’a pas fonctionné. Les grévistes exigeaient des hausses de salaires supérieures à l’inflation. L’accord a été signé, hier soir. Le trafic des métros et tramways doit reprendre normalement ce matin, et progressivement pour les bus.

C’est ce qu’on appelle une journée très mouvementée. Elle commence hier matin à l’aube, devant les trois dépôts Transpole de la métropole lilloise.

Répondant à un appel de la CGT (accompagné par FO qui préférait, au départ, un arrêt de travail de 17 h à 17 h 59, et Sud), les grévistes empêchent tout bus urbain de sortir. Le trafic est à zéro et le restera. Les tramways, eux, rentrent vite après que des grévistes se sont couchés sur les voies à Marcq-en-Baroeul. Et même la ligne 2 du métro doit s’arrêter, faute d’agents en ligne en effectif suffisant. La direction annonce une moyenne globale de 50 % de grévistes. Assez pour une paralysie rarement observée sur le réseau.

Lire la suite

Grève : fortes perturbations attendues à partir de lundi sur le réseau Transpole

La circulation des bus, tramways et du métro pourrait être très perturbée à partir de lundi matin, sur le réseau Transpole. Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève, pour une période illimitée. FO et Sud appellent à cesser le travail chaque jour de 17 h à 17 h 59. La CGT a, elle, opté pour une grève totale de 24 heures, renouvelable. À l’origine de ce mouvement, l’échec des négociations annuelles obligatoires. « C’est le moment privilégié de l’année où on discute de tout, explique Mohamed Farhi, secrétaire général CGT Transpole. Nous avons demandé une augmentation des salaires de 3 %, le passage de la prime de mai de 850 E à 1 000 E, et la pérennisation de la journée annuelle enfant malade.»

« On a négocié jusqu’au bout »

Les syndicats souhaitent ainsi voir les salariés « « profiter des bons résultats obtenus par Transpole depuis plusieurs années.

L’activité et le nombre de passagers augmentent fortement, avec une augmentation aussi de 15 % de la charge de travail. C’est tout « bénef » pour Transpole, mais les salariés sont complètement ignorés. La direction ne nous accorde que des hausses de salaires correspondant à l’inflation, hors coûts des carburants ! » Transpole a proposé 2 % d’augmentation, au lieu des 3 % demandés par les syndicats. « On a eu huit réunions, on a essayé d’aboutir, de négocier jusqu’au bout ! » La CGT prévoit une mobilisation forte, « surtout chez les chauffeurs de bus et conducteurs de tramways. Pour le métro, on verra ».

Lire la suite