Archives de Tag: tourisme

La Réunion : Grève au Grand Bleu

Témoignages, 16 juillet 2016 :

Le personnel de l’entreprise Croisière des Découvertes est en grève depuis jeudi. Cette société est connue pour exploiter le navire Le Grand Bleu. Ils sont soutenus par le syndicat Union régionale 974 (UR 974) qui a diffusé ce jeudi un communiqué présentant la liste des revendications.

Depuis le 14 juillet, le Grand Bleu reste à quai. Les travailleurs de la société d’exploitation de ce navire sont en lutte pour faire aboutir plusieurs revendications.

Lire la suite

Publicités

Barrages filtrants à l’entrée de Walibi

L’Avenir, 24 juin 2016 :

La FGT a levé ses barrages filtrants à l’entrée de Walibi en début d’après-midi après que la direction soit allée à la rencontre des syndicalistes protestataires.

En marge de la journée de grève nationale organisée par les syndicats socialistes, la FGTB a mené vendredi matin une action à l’entrée du parc d’attractions Walibi, à Wavre, pour protester contre le licenciement par la direction d’un délégué nouvellement élu lors des élections sociales. En début d’après-midi, l’action a cependant été levée: la direction est allée à la rencontre des syndicalistes protestataires, et émis certaines propositions afin de sortir du blocage. Une nouvelle réunion est programmée mardi entre les parties pour tenter de finaliser les solutions mises sur la table.

Lire la suite

Répression antisyndicale au parc Walibi

Sud Info, 23 juin 2016 :

Le mouvement ne s’inscrit pas dans les actions de protestation contre le gouvernement Michel, mais des actions de blocage débuteront bien ce vendredi au parc Walibi. La raison du blocage : un conflit interne entre la FGTB et la direction du parc.

Le syndicat dénonce le licenciement, quatre jours après son élection, du seul représentant socialiste au sein du parc. « Son seul tort a été d’être rouge, alors que tous les autres délégués sont des délégués CSC », estime Michaël Herbots, secrétaire permanent, de la centrale alimentation, horeca, services, secteurs verts, attractions touristiques de la FGTB Charleroi centre, Mons, Brabant-Wallon.

Versailles : préavis de grève au château

Le Parisien, 18 mai 2016 :

Les mouvements sociaux affectent Versailles. Un préavis de grève a été déposé, pour ce jeudi, par le personnel pour l’ensemble du domaine du château de Versailles.

Le Château de Versailles sera en grève le jeudi 28 avril

Pour le retrait de la loi El Khomri, les salariés du Château de Versailles seront en grève ce 28 avril.

Hautes-Pyrénées : les stations de ski seront touchées par la grève du 9 mars

La Dépêche, 1 mars 2016 :

Le syndicat FO remontées mécaniques et domaines skiables appelle à participer au mouvement de grève générale, le 9 mars, contre le projet de loi sur la réforme du travail qui sera présenté le même jour en conseil des ministres. «Nous demandons le retrait pur et simple de la loi El Khomry», indique sans ambages Francis Couture, délégué FO de la station de Saint-Lary. «Ce projet de loi va détériorer nos conditions de travail et accroître la précarité. On nous annonce des semaines à 60 heures, des journées à 12 heures, sans avis de l’inspection du travail ni des syndicats.»

Le personnel des remontées mécaniques de plusieurs stations des Pyrénées et des Alpes sera donc en grève ce 9 mars, ce qui signifie que les domaines seront soit fermés, soit ouverts de manière partielle. A Saint-Lary, un rassemblement est prévu à 8h30, devant la gare de départ du téléphérique.

Les pisteurs de Val d’Isère annoncent une grève illimitée

France 3 Alpes, 28 février 2016 :

Les pisteurs de la station de Val- d’Isère devraient entrer en grève illimitée à compter du mardi 1er mars. Ils réclament notamment une valorisation de leur qualification assortie d’une augmentation de salaire de 150 euros net.

La sécurité sur les pistes de Val d’Isère va-t-elle faire défaut dans les prochains jours ? Et cela entraînera- t-il la fermeture des remontées mécaniques ? Ce sont les deux questions qui se posent après le dépôt par les pisteurs d’un préavis de grève illimitée à partir du 1er mars. Ils réclament une augmentation des salaires d’environ 20%, soit un peu plus de 150 euros net par mois.

Lire la suite