Archives de Tag: Tourcoing

Auchan City de Tourcoing : Victoire du monde ouvrier

24 Matin, 17 août 2016 :

La caissière virée après un préjudice de 85 centimes a été réintégrée à son poste par la direction du magasin Auchan City de Tourcoing.

L’affaire avait provoqué la colère des syndicats, CGT en tête. Début juillet, une caissière du magasin Auchan City de Tourcoing, avait été renvoyée pour faute grave après une erreur de caisse de 85 centimes d’euros.

Selon les informations de Nord Eclair, l’employée a été réintégrée le mardi 16 août.

Lire la suite

Samedi 13 août à 14 heures : Rassemblement à Auchan City Tourcoing

UL CGT Tourcoing :

SAMEDI 13 AOUT A 14 HEURES, RETROUVONS-NOUS TOUS ENSEMBLE, DANS UN ESPRIT CONSTRUCTIF, DEVANT LE CENTRE COMMERCIAL, POUR EXIGER LA REINTEGRATION D’UNE CAISSIERE APPRECIEE DE TOUS ET INJUSTEMENT MISE A LA PORTE POUR QUELQUES CENTIMES ! EN ATTENDANT, LA PETITION DE SOUTIEN A STEPHANIE A DEJA RECUEILLI PLUS DE 5 000 SIGNATURES !

TourcoingVous avez tous entendu parler de cette affaire scandaleuse : une caissière de Auchan City virée de son boulot pour avoir laissé passer… une boîte de sauce tomate et deux paquets de nouilles ! Dans sa lettre de licenciement, la
direction du magasin parle de « malversation » et de « fraude » ! Vous ne rêvez pas ! Non, il ne s’agit pas de Balkany, Sarkozy ou Cahuzac, mais d’une mère de famille sans histoires !

Lire la suite

Une hôtesse de caisse d’Auchan City à Tourcoing « licenciée pour 0,85 € »

La Voix du Nord, 1 août 2016 :

Accusée d’avoir délibérément supprimé du ticket de caisse d’une cliente certains de ses articles, une hôtesse de caisse d’Auchan City a été licenciée. Défendue par la CGT, la salariée veut conduire l’affaire devant les Prud’hommes.

L’affaire remonte au samedi 9 juillet. Ce jour-là, Stéphanie*, employée au magasin Auchan City depuis son ouverture en 2011, est en charge des caisses minute. « Une dame est passée en caisse et m’a demandé de soustraire deux paquets de pâtes sur les quatre de ses achats, ce que j’ai fait de mon pupitre », explique la salariée. « À mon insu, alors que je surveillais les opérations depuis mon écran et les six caisses du poste, elle a rajouté un article qui n’a pas été scanné. » Ce qui n’a pas échappé au service de sécurité du magasin qui a stoppé la cliente, lui demandant de s’expliquer et de régler la somme due : 0,85 €.
« J’ai terminé mon service normalement et je n’ai pas été sanctionnée », poursuit Stéphanie. Mais le lundi suivant, quand Stéphanie se présente à son poste « un agent de sécurité m’a directement conduite auprès du chef de service. Celui-ci m’a remis un courrier me stipulant une mise à pied conservatoire de onze jours. » Stéphanie est alors convoquée à un entretien préalable au licenciement le 22 juillet. Convocation à laquelle elle ne répond pas : « J’étais bouleversée et mon médecin m’a mise en arrêt maladie », justifie celle qui apprend, le 28 juillet par courrier, son licenciement pour faute grave.

Lire la suite

Tourcoing : une partie des personnels du CH Dron en grève

Nord Eclair, 25 juin 2015 :

L’appel national à la grève lancé par la CGT, FO, la CFTC et l’UNSA a reçu un écho assez favorable au CH Dron, avec 15 % de grévistes. Un mouvement motivé localement par une baisse de la dotation de l’État, qui exaspère aussi les médecins.

Ce jeudi, un mouvement national de grève à l’initiative de la CGT, l’UNSA, FO et la CFTC était lancé dans les hôpitaux. À Tourcoing, selon la direction, il a touché 15 % des personnels au CH Dron. Hier midi, ils étaient rassemblés dans le hall de l’hôpital où on n’avait pas vu autant de monde depuis les événements de janvier et la minute de silence. Là, on était plutôt dans le bruit et les revendications.

Lire la suite

Le Théâtre du Nord en grève : représentation annulée ce mardi soir à Lille

Nord Eclair, 16 juin 2014 :

La majorité des salariés permanents et intermittents du Théâtre du Nord a voté la grève pour ce mardi 17 juin, annulant ainsi la représentation du spectacle « La Chanson » à Lille ainsi que le Bal littéraire qui devait lancer la nouvelle saison à Tourcoing.

Les grévistes indiquent les motifs de la grève dans un communiqué : « Cette décision prise avec une infinie tristesse est un moyen de réaffirmer notre soutien total aux intermittents du spectacle, intérimaires, travailleurs précaires et de dénoncer les décisions injustes et brutales prises le 22 mars dernier lors de la signature d’un accord UNEDIC concernant notre régime d’assurance chômage. Sans ce régime spécifique, les spectacles présentés dans nos murs ne pourraient voir le jour. De nombreuses créations artistiques, ainsi que ceux et celles qui en sont les artisans, sont en grave danger. »

Lire la suite

Tourcoing : les Melitta dénoncent un sort «inhumain»

Nord Eclair, 14 avril 2014 :

Ce lundi, syndicats et salariés de Melitta Tourcoing se réunissaient en assemblée générale, suite à la réunion de négociation de vendredi dernier, destinée à préparer la cessation d’activité de l’entreprise.

L’assemblée générale devait servir à tâter la température auprès de l’ensemble des salariés. Les 35 personnes dont l’emploi, à l’usine Melitta rue du Général-Drouot à Tourcoing, n’est plus qu’une question de semaines. L’usine devrait fermer ses portes, les dirigeants cherchent un repreneur, mais ont néanmoins entamé les réunions de négociation concernant les dédommagements des salariés. La deuxième, celle de vendredi, n’a pas satisfait les syndicats. Ils ont fait part ce lundi matin à l’ensemble des salariés, de la position de la direction. Les syndicats demandaient une prime de 60 000 euros par salarié, la direction propose entre 6 500 et 23 000 euros selon l’ancienneté.

Lire la suite

Les salariés de La Redoute manifestent à Roubaix

AFP, 4 mars 2014 :

Entre 400 et 800 personnes se sont rassemblées ce mardi pour dénoncer les 1 200 suppressions de postes prévues au sein du groupe. Une nouvelle action est prévue vendredi.

Plusieurs centaines de salariés de La Redoute ont manifesté mardi à Roubaix (Nord) contre le plan social prévoyant la suppression de près de 1 200 emplois et pour demander des garanties sociales à leur actionnaire Kering, a constaté une journaliste de l’AFP.

Lire la suite

Tourcoing: les salariés de La Redoute en grève

Nord Eclair, 17 janvier 2014 :

Premier touché par la restructuration de La Redoute, le site de Tourcoing 5, où s’effectue le « retour meubles », est en grève depuis ce matin.

« Les gens ne veulent plus attendre, ils sont à saturation. Il va falloir des actions concrètes. » Dès hier, les responsables syndicaux de La Redoute avaient laissé entendre que des débrayages pourraient se produire plus vite que prévu. Et effectivement, dès ce matin 5 h, une petite quarantaine de salariés du site de Tourcoing 5, le retour meubles, se sont mis en grève, perturbant sérieusement l’activité. S’ils sont les plus prompts à se manifester, c’est qu’ils sont les premiers touchés par la restructuration de la logistique, prévue par le plan de reprise de La Redoute. 150 d’entre eux doivent quitter le site d’ici la fin de l’année pour aller travailler à Anzin, à une soixantaine de kilomètres de Tourcoing. Cette externalisation chez un prestataire, « ce sont des départs volontaires contraints », explique un membre de la CGT.

Lire la suite

Roubaix: une manifestaion le 13 décembre autour de l’avenir de La Redoute

Une « grande manifestation locale » suivie d’un meeting : c’est le prochain rendez-vous, fixé au vendredi 13 décembre, par l’intersyndicale de La Redoute. Qui appelle toute la population à se mobiliser pour l’emploi.

L’enjeu pour les syndicats de La Redoute : maintenir la pression de manière aussi symbolique que lors de la manifestation à Paris.

L’enjeu pour les syndicats de La Redoute : maintenir la pression de manière aussi symbolique que lors de la manifestation à Paris.

Après la manifestation de salariés de La Redoute à Paris, la question qui se posait à l’intersyndicale était compliquée : comment poursuivre la mobilisation ? Comment aussi maintenir les salariés dans l’action ? Car mardi dernier, les responsables syndicaux en ont su un peu plus sur la « fiducie », le dispositif qui permettra d’assurer des garanties aux salariés, «  qu’elles soient sociales, salariales, à des fins industrielles, de modernisation, d’investissements divers  ». Un premier grand pas dans le sens des demandes formulées jusqu’ici ? Certes, mais comme le souligne l’intersyndicale, «  il n’y a pas de schéma clef en main : tout est à construire. Notre combat est d’obliger François-Henri Pinault à mettre les moyens dans cette fiducie, à la hauteur de ce que nous, les salariés de La Redoute, sommes en droit d’exiger  ». Lire la suite

Les salariés de La Redoute dans la rue ce jeudi

AFP, 7 novembre 2013 :

Fin octobre, le groupe Kering, actionnaire de l’enseigne de vente à distance, a fait savoir que 700 postes étaient menacés en France et à l’étranger, sur 3 300.

Salariés de La Redoute devant le siège de l’entreprise, le 31 octobre 2013 à Wattrelos

Des centaines de salariés de La Redoute s’apprêtaient jeudi à manifester dans les rues de Lille pour protester contre la suppression d’au moins 700 emplois lors d’une cession prochaine et demander des garanties au groupe Kering, leur actionnaire.

Le cortège doit partir à 11 heures de la gare de Lille Flandres et arriver vers midi sur la Grand place de la capitale régionale, où les représentants syndicaux prendront la parole avant de se rendre, accompagnés d’une quinzaine de salariés, «dans les bureaux de la maire de Lille Martine Aubry», selon le délégué CFDT Jean-Claude Blanquart.

Lire la suite