Archives de Tag: Tizi Ouzou

Chantier du téléphérique de Tizi Ouzou : Les travailleurs en grève illimitée

Le Temps d’Algérie, 21 décembre 2015 :

Des dizaines de travailleurs du chantier du téléphérique de Tizi Ouzou, affiliés à la section syndicale UGTA, ont observé, hier matin, un rassemblement devant la gare G3, sise à proximité du stade du 1er Novembre. Ils comptent entamer une grève illimitée à partir d’aujourd’hui pour réclamer le versement de leurs salaires non perçus depuis trois mois et la réintégration de leurs trois collègues arbitrairement licenciés.

Devant une telle situation, les protestataires appellent le premier magistrat de la wilaya, Brahim Merad, à intervenir. Ainsi, las d’attendre le versement de leurs salaires, les travailleurs de l’entreprise réalisatrice, la «SNC Bapiva», ont décidé de sortir dans la rue pour se faire entendre. «Nous sommes méprisés par notre employeur qui a bloqué nos salaires. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus subvenir aux besoins élémentaires de nos familles. Raison pour laquelle nous avons décidé de hausser le ton», a regretté un représentant de la section syndicale des travailleurs qui a préféré garder l’anonymat. Selon ce dernier, les représentants de la section syndicale ont déposé leur plate-forme de revendications au niveau de l’inspection locale du travail et de leur employeur au mois de novembre dernier.

Lire la suite

Chemiserie de Larbâa Nath Irathen : « 9 mois Barakat ! »

La Dépêche de Kabylie, 21 mars 2015 :

Les travailleurs de la chemiserie de Larbâa Nath Irathen, pour la plupart des femmes, ont observé un sit-in, avant-hier, devant le siège de la wilaya de Tizi-Ouzou, pour dénoncer les agissements, qu’ils qualifient d’«injustifiés», de l’actuelle responsable de la chemiserie et demander une commission d’enquête et l’affectation d’un nouveau directeur.

«9 mois Barakat, nos enfants ont faim», «Pour sauvegarder l’entreprise, on demande un directeur» et «Non à la fermeture de l’entreprise», sont les slogans que l’on pouvait lire sur les banderoles brandies pas les protestataires.

Lire la suite

Luttes sociales à Tizi Ouzou

Tout Sur l’Algérie, 30 novembre 2014 :

Au moins quatre secteurs touchés par des mouvements de protestation à Tizi Ouzou. Le front social est en ébullition dans la wilaya de Tizi Ouzou. Au moins quatre secteurs sont touchés par des mouvements de protestation déclenchés par les travailleurs.

Le secteur de la santé est en proie à un malaise sans précédent. Les établissements spécialisés dont ceux de cardiologie, de chirurgie cardiaque, l’EHS psychiatrique de Oued Aissi, et la clinique Sbihi sont les plus touchés par la protestation des travailleurs. Ces derniers exigent notamment le retour de responsables relevés par la Direction de la santé. Une grève de trois jours a paralysé aussi tous les autres établissements hospitaliers de la wilaya durant le milieu de la semaine précédente. Les grévistes ont tenu à dénoncer le directeur de la santé publique de la wilaya qu’ils accusent « de faire la sourde oreille aux revendications des travailleurs ».

Lire la suite

Tizi Ouzou : Bras de fer entre la DSP et les personnels de la santé

El Watan, 30 novembre 2014 :

La nomination de nouveaux directeurs des structures de santé spécialisées est à l’origine des protestations.

Depuis plus d’une semaine, un bras de fer entre la direction de wilaya de Tizi Ouzou de la santé et de la population (DSP) et les collectifs des personnels d’EHS (établissements hospitaliers spécialisés), notamment le «Petit Omar» de Draâ Ben Khedda, spécialisé en cardiologie et chirurgie cardio-pédiatrique, d’envergure régionale, et de «Fernane Hanafi» de Oued Aïssi (Psychiatrie), ainsi qu’en d’autres établissements de la santé de la wilaya. A Draâ Ben Khedda, depuis le 18 novembre, tout le personnel s’est mis en grève pour «s’élever contre la nomination par la DSP d’un nouveau directeur au sein de l’établissement en remplacement de M. Moumeni, dont les compétences en formation du personnel et de son la prise en charge des malades sont exceptionnels», diront des grévistes.

Lire la suite

Tizi Ouzou : Etudiants et Syndicats dénoncent la violation des franchises universitaires

TSA, 23 novembre 2014 :

L’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou a été paralysée, ce dimanche 23 novembre, par une grève générale à l’appel des étudiants et des syndicats pour dénoncer la « violation des franchises universitaires par la gendarmerie ».

Cette action a été décidée suite à l’affaire des gendarmes et militaires chassés par les étudiants jeudi dernier alors qu’ils s’apprêtaient à tenir une conférence dans le cadre d’une campagne d’information sur les nouvelles dispositions sur le service nationale. Dans une déclaration commune, le syndicat Conseil national des enseignants, CNES, de Tizi Ouzou et le SNAPAP ont qualifié l’introduction des gendarmes à l’université d’une « grave atteinte aux franchises universitaires ».

Lire la suite

Grève du textile à Tizi Ouzou : Des emplois sur le fil du rasoir

El Watan, 31 octobre 2014 :

Elles ont déclenché une grève depuis juillet dernier pour réclamer de meilleures conditions de travail et surtout le départ du directeur. Depuis, pas de prise en charge de leurs doléances, ni même une réponse des autorités. Il s’agit de 150 ouvrières de l’EPE Chemiserie du centre de Tizi Ouzou. Elles ouvrent leurs portes à El WatanWeek-end et racontent leur désarroi.

«Il m’est arrivé de les battre, leur crier dessus et de sortir comme une folle en les laissant à la maison. Je ne peux pas. C’est ainsi que je réponds à mes enfants ces derniers temps.» Zahra, 43 ans et mère de famille, n’était pourtant pas prête pour nous recevoir. Vêtue d’un modeste ensemble de maison, faute de moyens. Elle est ancienne secrétaire du directeur d’une entreprise publique à Larbaâ Nath Irathen. Une petite localité au centre-est de la wilaya de Tizi Ouzou, où l’économie repose essentiellement sur l’arboriculture de montagne. Pendant 23 ans, et en passant par de nombreux postes administratifs, techniques et commerciaux, Zahra était une cible de l’acharnement de la direction. Accusée de «sorcellerie», elle a souffert de nombreuses rétrogradations abusives.

Lire la suite

Nouveau rassemblement de non jeûneurs en Kabylie

Algérie Focus, 12 juillet 2014 :

Après deux rassemblements à Tizi-Ouzou et à Aokas (Béjaïa), le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a organisé, ce samedi à Akbou, un autre rassemblement pour réclamer le respect « de la liberté du culte dans le pays ». Le rassemblement, organisé devant la salle de cinéma de la ville, a regroupé quelques dizaines de personnes, selon des sources locales.

«Cette initiative n’est destinée à contrer aucune religion mais elle tend à faire respecter un des fondements de la démocratie : la liberté de conscience incarnant le droit à la différence qui est un droit élémentaire et inaliénable », estime Sofiane Kharbouche, un des initateurs de ce rassemblement, cité par l’agence du MAK, Siwel.

Lire la suite