Archives de Tag: Tianjin

Manifestation de sinistrés à Tianjin

ATS, 17 août 2015 :

Environ 200 sinistrés se sont rassemblés lundi à Tianjin pour réclamer des dédommagements ou des aides à la reconstruction après les explosions de la semaine dernière. Ils accusent les autorités de les ignorer.

Deux cents personnes se sont rassemblées devant l’hôtel où se déroulait une conférence de presse du maire adjoint de Tianjin, He Shushan. « C’est le seul moyen d’attirer l’attention du gouvernement. Jusqu’ici, ils n’ont pas tenu compte de nous », a déploré Li Jiao, un riverain du site qui fait partie des 6300 personnes évacuées.

Lire la suite

Publicités

Tianjin : Les résidences de luxe ont résisté… mais pas celles des travailleurs

AFP, 13 août 2015 :

Des dortoirs de travailleurs migrants ne sont plus que des enchevêtrements de tôle à terre. « On aurait dit que notre dortoir avait été écrasé par le poing d’un géant », témoigne l’un d’eux.

Des dortoirs d’ouvriers du port de Tianjin, dans le nord-est de la Chine, n’étaient plus jeudi 13 août que des carcasses de tôle, tandis que des centaines de travailleurs migrants faisaient la queue aux urgences des hôpitaux, après de gigantesques explosions dans une zone industrielle.

Lire la suite

Explosions à Tianjin : après l’horreur, la censure du gouvernement

Le Nouvel Observateur, 13 août 2015 :

Alors que la Chine est encore sous le choc de l’énorme explosion qui a soufflé le port de Tianjin, Pékin verrouille les réseaux sociaux et internet.

Mais que cherche à cacher le gouvernement chinois sur l’explosion de Tianjin, qui a fait au moins 50 morts et plus de 700 blessés ? Une fois encore lors d’une catastrophe industrielle, les autorités chinoises essayent de garder la maîtrise de l’information. Une fois encore, Pékin met en place une politique stricte de censure sur internet, notamment sur Sina Weibo, le Twitter chinois.

Lire la suite

La sécurité dans l’industrie chinoise « passe après la recherche du profit »

Le Monde, 13 août 2015 :

Deux puissantes explosions, une forte onde de choc, des incendies dans un entrepôt contenant des produits toxiques, et au moins 50 morts et plus de 700 blessés. Si la cause précise de la catastrophe industrielle qui a eu lieu, mercredi 12 août au soir, dans le port de Tianjin dans le nord-est de la Chine, reste à déterminer, ce drame montre une nouvelle fois les failles de sécurité dans les infrastructures d’un pays que l’on surnomme parfois « l’usine du monde ».

2700 morts en 8 mois

Chaque année, les accidents industriels meurtriers se comptent par centaines. Entre janvier et août 2014, le gouvernement chinois a ainsi compté 640 « graves » accidents du travail, ayant entraîné la mort de près de 2 700 personnes. De son côté, l’ONG China Labour Bulletin a élaboré une cartographie interactive des accidents du travail dans le pays, listant 342 cas qui ont concerné au moins trois employés ou tué au moins une personne, cités dans les médias chinois depuis décembre 2014.

Lire la suite