Archives de Tag: Thuringe

Iéna ne veut pas des néo-nazis !

Ce 17 août, à l’appel de Thügida (branche pour la Thuringe de l’organisation raciste Pegida), les néo-nazis avaient prévu une marche dans les rues de Iéna à l’occasion de l’anniversaire de la mort de Rudolf Hess (ancien « adjoint du Führer », mort en détention le 17 août 1987).

jenam1

Dans la matinée, habitantes et habitants de la ville ont décoré les rues du quartier Damenviertel, là où devait se dérouler la marche des néo-nazis, avec des slogans antiracistes et antifascistes sur la route ou aux fenêtres des habitations. La veille, un local inhabité situé sur le chemin de la marche des racistes a été occupé et ne sera évacué qu’en début d’après-midi.

Lire la suite

Publicités

Allemagne : les grèves prennent de l’ampleur dans les restaurants de stations-services Autogrill

Campagne Labourstart, 8 septembre 2014 :

Les travailleurs/euses des restaurants de stations-services Autogrill des Länder allemands de Thuringe et de Bavière sont en grève dans plusieurs établissements depuis avril, pour un total de plus de 1700 heures, pour obtenir de la direction qu’elle négocie la toute première convention collective qui permettrait d’améliorer leurs conditions de travail en fixant les rémunérations, les congés, les primes et le paiement des heures supplémentaires. Ces grèves prennent aujourd’hui de l’ampleur. De nombreux/euses employés/es d’Autogrill n’ont pas eu d’augmentation de salaires depuis plusieurs années et certains d’entre gagnent moins de 8,50 € de l’heure – le futur salaire minimum prévu par la loi en Allemagne.

Autogrill Allemagne fait partie de la Corporation Autogrill italienne, détenue en majorité par la Holding Edizione contrôlée par la famille Benetton. Premier opérateur mondial pour les services de restauration et de détail dédiés aux
voyageurs, Autogrill compte 62.000 employés/es dans 1200 établissements, dans 37 pays.

Lire la suite

Lutte pour les salaires en Allemagne : Grève d’avertissement à Telekom demain

Après une série de grèves d’avertissement dans les services publics qui ont touché les différents Ländern et hier pour la première fois les aéroports, les négociations reprennent en cette fin de semaine sur les salaires dans la fonction publique. Les salariés réclament 6,5% et un minimum de 200 euros d’augmentation et le syndicat Verdi a déjà annoncé qu’en cas de refus des revendications, on pourrait passer des grèves d’avertissement à une grève de plusieurs semaines dans le secteur.

Les revendications salariales ne concernant pas que les salariés des services publics, ce sont demain les salariés de Telekom qui sont appelé à une première série de grèves d’avertissement en Saxe, Thuringe et en Saxe-Anhalt, où les principales manifestations sont prévues à Leipzig, Magdebourg, Radebeul, Erfurt et Chemnitz. En Hesse, un appel à des débrayages de deux heures est lancé entre 7 et 17 h dans les entreprises Tekekom de Darmstadt, Eschborn, Francfort, Fulda, Gießen, Hanau, Heusenstamm, Kassel et Wiesbaden. En Rhénanie-Palatinat, le mouvement devrait toucher les villes de Mainz, Bad Kreuznach, Trier, Coblence, Kaiserslautern, Ludwigshafen et Neustadt. Dans le secteur des Télékom  aussi les salariés réclament 6,5% d’augmentation.

Lire la suite