Archives de Tag: Telekom

Forte mobilisation en Bavière pour les salaires

Les travailleuses et travailleurs de la fonction publique continuent leur lutte à travers l’Allemagne pour une hausse de salaires de 3,5% et de 100 euros. Hier, en plus de grèves en Rhénanie-Palatinat, ce sont 20.000 travailleurs qui ont manifesté à Hanovre.

Manifestation à Nuremberg ce 26 mars

Aujourd’hui, ce sont les travailleuses et les travailleurs de Bavière qui se mobilisent. Ce matin, à partir de 8 heures et jusqu’à 11 heures, ce sont 8.000 travailleurs en grève qui ont manifesté dans les rues de Nuremberg. Selon le syndicat Verdi, 600 éducatrices de crèches, 1.500 travailleurs de l’énergie et 350 employés des cliniques municipales sont en grève pour la seule ville de Nuremberg. A la manifestation, en plus de travailleurs de Nuremberg et de Moyenne-Franconie, on comptait au moins 2500 salariés de Basse-Franconie et de Haute-Franconie.

Lire la suite

Publicités

Grève d’avertissement ce mardi en Rhénanie-Palatinat, demain en Bavière

Dans le cadre de la campagne de grèves d’avertissement des salariés de la fonction publique en Allemagne, 17.000 travailleuses et travailleurs ont cessé le travail ce mardi en Rhénanie-Palatinat. Les salariés, à l’appel de leur syndicat Verdi, revendiquent 3,5% et 100 euros d’augmentation.

Manifestation ce mardi à Mayence

A Mayence, une manifestation a rassemblé 15.000 travailleurs, cheminots, éducatrices de la petite enfance, pompiers, salarié(e)s des cliniques, etc… qui ont rejoint devant l’hôtel de ville quelques 900 employés de Telekom, eux aussi en grève pour leurs salaires.

Selon les chiffres publiés ce mardi, les cliniques municipales de 14 villes du Land était en grève. 42 jardins d’enfants étaient fermés pour cause de grève dans la seule ville de Mayence et plus de 30 à Ludwigshafen. Les transports en commun étaient en grève à Mayence ainsi qu’à Trier, Worms, Kaiserslautern et Pirmasens. Les transports fluviaux sur le Rhin, la Moselle et le Lahn ont également été touché par la grève.

Lire la suite

Grèves d’avertissement à T-Systems

Jeudi 20 mars, environ 4.000 travailleurs de T-Systems (Deutsche Telekom) ont débrayé à travers l’Allemagne pour exiger une hausse de salaires de 5,5%. Ces derniers jours, selon Verdi, ce sont au moins 13.000 travailleurs de Telekom qui ont participé à des débrayages lors de grèves d’avertissement.

Le 18 mars, en plus, la direction a fait connaître son projet de supprimer 2.700 emplois. En Franconie (nord de la Bavière), les centres de Nuremberg, Wurzbourg et Bamberg seront particulièrement touchés par ces suppressions de postes. Aussi, jeudi 20, 150 travailleurs des Telekom se sont rassemblés à Nuremberg tant pour défendre les emplois que leurs salaires.

 

Allemagne : Lutte pour les salaires à Telekom

Le jeudi 29 mars a eu lieu une journée de grève d’avertissement en Allemagne des travailleuses et travailleurs de Telekom qui, comme les salariés des services publics qui ont multiplié les grèves d’avertissement ces derniers temps ou les travailleurs de la métallurgie, réclament une hausse de salaire de 6,5 %. Pour Telekom, il convient de rappeler que les actionnaires se sont partagés 3,4 milliards d’euros pour 2011. Pour cette première journée de grèves d’avertissement, il s’agissait le plus souvent de débrayages de deux heures.

Rassemblement à Karlsruhe

Dans le Bade-Wurtemberg, la grève a touché les villes de Karlsruhe, Stuttgart, Heilbronn, Schwäbisch Hall, Ulm, Ravensbourg, Rottweil, Reutlingen, Göppingen, Fribourg, Offenbourg, Mannheim et Weinheim. A Karlsruhe, un rassemblement a regroupé 1.500 travailleurs de l’entreprise. Pour les seuls villes de Fribourg et Offenbourg, TV Süd Baden parle de 130 grévistes.

Lire la suite

Lutte pour les salaires en Allemagne : Grève d’avertissement à Telekom demain

Après une série de grèves d’avertissement dans les services publics qui ont touché les différents Ländern et hier pour la première fois les aéroports, les négociations reprennent en cette fin de semaine sur les salaires dans la fonction publique. Les salariés réclament 6,5% et un minimum de 200 euros d’augmentation et le syndicat Verdi a déjà annoncé qu’en cas de refus des revendications, on pourrait passer des grèves d’avertissement à une grève de plusieurs semaines dans le secteur.

Les revendications salariales ne concernant pas que les salariés des services publics, ce sont demain les salariés de Telekom qui sont appelé à une première série de grèves d’avertissement en Saxe, Thuringe et en Saxe-Anhalt, où les principales manifestations sont prévues à Leipzig, Magdebourg, Radebeul, Erfurt et Chemnitz. En Hesse, un appel à des débrayages de deux heures est lancé entre 7 et 17 h dans les entreprises Tekekom de Darmstadt, Eschborn, Francfort, Fulda, Gießen, Hanau, Heusenstamm, Kassel et Wiesbaden. En Rhénanie-Palatinat, le mouvement devrait toucher les villes de Mainz, Bad Kreuznach, Trier, Coblence, Kaiserslautern, Ludwigshafen et Neustadt. Dans le secteur des Télékom  aussi les salariés réclament 6,5% d’augmentation.

Lire la suite