Archives de Tag: Tahiti

Tahiti : Grève au port autonome effective ce samedi soir à minuit

Tahiti Info, 7 mai 2016 :

Le préavis de grève au port autonome et à manutention portuaire a été déposé lundi dernier par le syndicat CSTP-FO. Il sera effectif ce soir à minuit. Huit points de revendications ont été mis en exergue.

Si l’intersyndicale continue ses rencontres avec le gouvernement pour le préavis de grève général, la CSTP-FO a pour sa part, déposé un préavis de grève, lundi dernier au port autonome et à manutention portuaire. Un préavis qui sera effectif ce soir à minuit.

Lire la suite

Publicités

Brasserie de Tahiti : Les grévistes entament leur 3e semaine de grève

La Dépêche de Tahiti, 12 décembre 2015 :

Malgré l’appel jeudi du PDG de la Brasserie de Tahiti, Jean-Pierre Fourcade, à la reprise du travail, les salariés en grève ont décidé de poursuivre le mouvement lundi prochain.

C’est donc vers une 3e semaine de grève que se dirige la Brasserie de Tahiti, même si quelques grévistes (2) ont choisi de reprendre le travail hier.

Lire la suite

La grève continue à la Brasserie de Tahiti

Tahiti Infos, 8 décembre 2015 :

PUNAAUIA, 8 décembre 2015 – Les employés grévistes de la Brasserie de Tahiti ont entamé mardi leur neuvième jour de débrayage sans l’espoir d’une issue rapide à leur mouvement. Faute d’avancée notable l’action syndicale pourrait évoluer dès mercredi avec une « épreuve de force ».

« La direction ne propose rien, toutes les propositions viennent de nous », annonce Gilles Helmes, délégué syndical A Ti’a I Mua. « Si ça continue, on devra évoluer en épreuve de force », menace-t-il alors que l’option a été présentée mardi matin aux 70 employés grévistes de la Brasserie, charge à eux de se positionner pour mercredi : « Continue-t-on ce mouvement pour une troisième semaine ? Si oui, comment ? De manière pacifique ou non ? En cas de passage à l’action, que fait-on ? », détaille le délégué syndical.

Lire la suite

Préavis de grève à la Brasserie de Tahiti

La Dépêche de Tahiti, 24 novembre 2015 :

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les bruits provenant de la Brasserie de Tahiti annoncent un mouvement social d’ampleur. Ce mardi, trois syndicats ont déposé un préavis de grève auprès du directeur général de la société, Jean-Pierre Fourcade. Peut-être le premier préavis d’une série de mouvement sociaux alors que les négociations par branches sont en cours et que certaines d’entre-elles s’annoncent très tendues.

A ti’a i mua, O oe to oe rima et Otahi ont déposé un préavis dans toutes les implantations de la Brasserie : Le siège de Papeete, l’usine de la Punaruu, le dépôt de la Punaruu, le dépôt de Arue, le dépôt de Moorea et ceux de Huahine, Bora Bora et Raiatea. La grève dans la société débutera le lundi 30 novembre si syndicats et direction ne trouvent pas d’accord.

Lire la suite

Préavis de grève déposé au Centre Hospitalier de Polynésie Française

Tahiti Infos, 29 mai 2015 :

PAPEETE, le 28 mai 2015. Une intersyndicale a déposé jeudi un préavis de grève générale au CHPF.

Il prendra effet le mercredi 3 juin à 0 heure si aucun accord n’est trouvé d’ici là. Les principales revendications concernent l’organisation du travail et le fonctionnement de l’établissement. En parallèle, la grève des radiologues se poursuit. Ceux-ci réclament notamment la mise en place de deux heures de réduction du temps d’exposition (RTE).

Tahiti : La grève au Méridien jugée légale

Les Nouvelles, 25 avril 2014 :

Hier après-midi, le juge des référés a rejeté la demande de la direction du Méridien de prononcer l’illégalité de la grève actuellement en cours. En revanche, le tribunal a enjoint les grévistes à retirer les barrages de l’entrée de l’établissement hôtelier et laisser circuler les touristes et personnels qui souhaitent y pénétrer.

  • Le juge des référés a déclaré la grève au Méridien de Punaauia légale
  • Il a enjoint les grévistes à lever les barrières et permettre l’entrée dans l’hôtel
  • Les négociations n’ont toujours pas repris entre l’intersyndicale et la direction

Le Méridien Tahiti : les salariés grévistes expriment leur ras-le-bol

Tahiti Infos, 15 avril 2014 :

Ils ont installé deux tentes contre le mur d’enceinte de l’hôtel pour profiter d’un peu d’ombre sur une portion de bitume longeant la route de ceinture. Ce mardi matin, les salariés grévistes du Méridien entament leur deuxième jour de piquet de grève avec la même motivation chevillée au corps que la veille. Certains d’ailleurs ont dormi sur place pour tenir le siège. C’est la motivation d’un personnel, souvent embauché depuis l’ouverture de l’hôtel -16 ans pour les plus anciens- et qui en a marre de se faire berner par des discours de restrictions.

 

« Moi je suis ici depuis le début et je fais partie du Comité d’entreprise, je suis bien placée pour savoir. Chaque fois que le personnel demande quelque chose on nous répond que ce n’est pas possible ou bien on nous pose d’autres questions », Vaitiare du service de la lingerie évoque des sous-effectifs chroniques de l’hôtel avec des « filles pas remplacées, d’autres fatiguées » que l’on fait revenir sur les temps de repos pour faire face au travail à effectuer. « On a été souples et conciliants parce qu’on nous disait que l’hôtel perdait de l’argent, que c’était la crise. Mais là, c’est bon » poursuit-t-elle. Depuis lundi une trentaine de salariés sur les 140 que compte l’établissement suit ce mouvement de protestation.

Lire la suite