Archives de Tag: Soultz

10 novembre 1918 : Le drapeau rouge flotte sur Strasbourg

Le 29 octobre 1918, les marins des navires de guerre de la base de Kiel refusent d’aller mourir pour « l’honneur » des officiers. C’est le début des mutineries de Kiel et d’un processus révolutionnaire dans toute l’Allemagne. A Stuttgart, le 4 novembre, un conseil ouvrier, constitué après une grève générale, se déclare prêt à signer la paix au nom du Wurtemberg et réclame l’abdication de Guillaume II. Le 6 novembre, des conseils d’ouvriers et de soldats contrôlent non seulement Kiel mais  aussi Lübeck, Brunsbüttel, Hambourg, Brême et Cuxhaven. A Munich, le 7 novembre, Kurt Eisner, membre de l’USPD (Parti Social-Démocrate Indépendant), appelle la foule à prendre le contrôle de la ville : les points stratégiques de Munich sont rapidement pris sans rencontrer de résistance de la part de la troupe. Le lendemain, le conseil d’ouvriers, de paysans et de soldats constitué lors de l’insurrection porte à sa présidence Kurt Eisner, qui proclame la « République socialiste de Bavière » ; le roi de Bavière Louis III prend la fuite. Le 9 novembre, le soulèvement atteint Berlin, où Karl Liebknecht proclame la Libre République Socialiste d’Allemagne.

Drapeau rouge sur la cathédrale de Strasbourg

Drapeau rouge sur la cathédrale de Strasbourg

L’Alsace-Lorraine, alors sous domination allemande, n’échappe pas à la vague révolutionnaire. Et ce d’autant plus que parmi les marins insurgés de Kiel, beaucoup sont originaires d’Alsace-Lorraine. Aussi, ils réquisitionnent deux trains pour rentrer chez eux. Didier Daeninckx note dans son article : « Le 8 novembre, la population de Strasbourg apprend la proclamation de la République des conseils de Bavière. Le lendemain, des milliers de manifestants envahissent la place Kléber pour acclamer les premiers détachements de marins arrivés du nord de l’Allemagne. Des dizaines d’officiers sont dégradés en public. Un train d’insurgés est bloqué au pont de Kehl, et un commandant loyaliste fait ouvrir le feu. Le soldat Fir est abattu. Ses camarades prennent le contrôle de la ville jumelle de Strasbourg, de l’autre côté du Rhin, puis traversent le fleuve« .

Lire la suite

Soultz : Les ouvriers de SHARP Manufacturing obtiennent une prime de 200 euros

Le 26 avril, les travailleurs de l’usine SHARP Manufacturing France à Soultz (Haut-Rhin) ont débrayé pour demander une prime de 250 euros. Suite à la réunion du Comité d’Entreprise du 27 mai, l’intersyndicale a obtenu une prime de 200 euros pour chaque salarié, prime qui sera versée fin juillet.

SHARP

Voir le tract de l’intersyndicale en PDF : grave chez Sharp

 

Grève chez Acometis à Soultz

L’Alsace, 26 mai 2011 :

Soultz (68) : Hier matin, une trentaine de salariés du service production et quelques employés du service administratif, sur les 75 que compte la société Acometis à Soultz, se sont mis en grève pour manifester leur mécontentement en raison de négociations salariales qui n’ont pas abouti .

Les grévistes réclament une augmentation générale que la direction « refuse » de leur donner, selon Joseph Porfirio délégué syndical. Avec Émile Dirringer et Pascal Atzenhoffer, tous deux délégués du personnel, il prévoit un mouvement de grève qui pourrait se poursuivre dans les jours à venir. « Cela fait dix ans qu’on n’a pas eu d’augmentation générale, explique-t-il. En revanche, l’entreprise a prévu une enveloppe de 30 000 € pour des augmentations personnelles qui elles, ne touchent pas les salariés du premier collège qui forment le mouvement de grève… »

Lire la suite