Archives de Tag: SNTF

Algérie : La grève des cheminots se poursuit

El Watan, 13 mai 2016 :

Les conducteurs de train de la SNTF poursuivent leur grève à Alger pour la sixième journée consécutive.

Malgré un protocole d’accord signé dimanche entre le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah, et le secrétaire général de la Fédération nationale des cheminots, Abdeslam Albane, les grévistes, qui déclarent ne pas faire partie de la FNC, promettent de poursuivre leur mouvement. «La grève restera ouverte jusqu’à l’obtention d’un protocole conforme et jusqu’à ce que la direction réponde à nos revendications qui sont très simples : la mise à niveau des TS conducteurs de train comme leurs collègues dans les autres services», assure Abdelkader Sid, chef de traction à la SNTF. «Un protocole d’accord du conseil d’administration (CDE) et un deuxième protocole signé en 1998 attestent que les travailleurs ayant des TS et des diplômes universitaires doivent avoir les mêmes droits.

Publicités

Deuxième jour de grève des cheminots en Algérie

El Watan, 9 mai 2016 :

La grève des conducteurs de trains se poursuivait lundi à Alger sans toutefois, veiller à assurer le service minimum au niveau de l’ensemble des gares aux alentours de la capitale, a constaté l’APS.

Les usagers des différentes lignes d’Alger et environs ont été contraints d’opter pour d’autres moyens de transport terrestre à la place des trains dont les conducteurs ont enclenché une grève depuis dimanche matin pour réclamer l’amélioration de la situation professionnelle sans toutefois, assurer le service minimum comme stipule la loi en pareil cas.

Lire la suite

Quatrième jour de grève des cheminots en Algérie

Liberté Algérie, 3 janvier 2015 :

Les conducteurs de train (mécaniciens) poursuivent — pour la quatrième journée — leur grève paralysant ainsi le trafic ferroviaire. Rien ne semble pour l’instant pouvoir arrêter ce débrayage.

La cause principale de ce mouvement de grève remonte à une semaine, suite au décès d’un aide-mécanicien dans un accident ferroviaire à un passage à niveau non gardé à la sortie de la gare d’Akbou dans la wilaya de Béjaïa, lorsqu’un camion transportant du sable a débordé pour doubler une file de véhicules et a été percuté par un train, qui assurait la navette Béjaïa-Beni Mansour, qui passait au même instant. L’aide conducteur a péri dans l’accident. Ce énième drame a mobilisé davantage les conducteurs de train pour observer dès mercredi dernier un arrêt de travail et organiser une journée de protestation en exigeant des pouvoirs publics et de la direction générale de la SNTF d’assurer plus de sécurité et de surveillance dans ces passage à niveau non gardés ayant provoqué la mort de sept personnes et des blessures à 39 autres uniquement lors de l’année écoulée.

Lire la suite

Algérie : Les cheminots en grève

Maghreb Emergent, 30 décembre 2015 :

Le trafic ferroviaire en Algérie était totalement paralysé mercredi en milieu de journée par une grève des conducteurs de trains, qui protestent contre l’absence de passages à niveau gardés après le décès d’un de leurs collègues près d’Akbou, dans la wilaya de Bejaïa, dans un accident.

Le débrayage des conducteurs de trains de la SNTF a été décidé à la suite du décès hier mardi d’un chauffeur sur un passage à niveau non gardé dans la commune d’Akbou, dans la wilaya de Béjaïa. Cette grève a été décidée, selon un syndicaliste, pour dénoncer le manque de sécurité des trains aux passages à niveau non gardés.

Lire la suite

Deuxième jour de grève des cheminots à Alger

El Watan, 26 mars 2014 :

Statu quo à la SNTF. La grève enclenchée lundi par le personnel d’accompagnement et de gare s’est poursuivie, hier, paralysant pour une deuxième journée consécutive le trafic ferroviaire dans toute la banlieue est et ouest d’Alger, ainsi que les dessertes vers d’autres régions du pays.

Et si des négociations ont eu lieu tout au long de la journée de lundi et se sont poursuivies hier, elles n’ont pas abouti à une réouverture des gares fermées et à une reprise normale de la circulation des trains. Le mouvement semble même s’être durci.

Lire la suite

SNTF : les cheminots menacent de recourir à la grève

El Watan, 19 juin 2013 :

Les travailleurs des chemins de fer, toutes branches confondues, ont vivement protesté hier devant leur direction générale.

Constitués en un collectif national représentant toutes les régions du pays, ces travailleurs veulent en finir avec leur précarité en exigeant une amélioration de leurs conditions de travail. «Nous tenons ce rassemblement devant la direction générale pour attirer l’attention des responsables de la SNTF sur nos problèmes qui restent sans solution depuis de longs et durs mois», explique le porte-parole du collectif, El Hadi Chemoun, pour lequel le combat ne fait que commencer. Les revendications des protestataires ne sont pas uniquement d’ordre social.
Ils exigent tout d’abord la dissolution du comité de participation qu’ils qualifient de «défaillant». Le collectif des travailleurs de la SNTF demande également de «la transparence dans la gestion des œuvres sociale».

Lire la suite

Oran : Les cheminots en grève

Liberté Algérie, 22 mai 2012 :

Les 120 conducteurs et aides-conducteurs de train du dépôt d’Oran ont déclenché, ce dimanche, un mouvement de grève illimitée pour réclamer la concrétisation de la plate-forme de revendications comportant 51 points restée lettre morte depuis la grève du 15 avril dernier.

Les prémices d’un nouveau bras de fer entre les conducteurs et aides-conducteurs en dit long sur cette “crise” ouverte depuis plus d’une année. Les conducteurs et aides-conducteurs de train du dépôt d’Oran de la Société nationale des transports ferroviaires (Sntf) tiennent à dénoncer leurs conditions de travail “inhumaines et déplorables”. En l’absence de leur section syndicale arrivée à terme de son mandat, c’est le collectif des cheminots qui a pris l’initiative de déclencher ce débrayage.
Les contestataires, qui exigent de meilleures conditions de travail, ont menacé de durcir la grève “en recourant aux moyens légaux pour faire aboutir nos revendications”, ont-ils indiqué.

Lire la suite