Archives de Tag: SNPT

Togo : nouveau débrayage à la Société nouvelle des phosphates

Jeune Afrique, 25 août 2016 :

Déjà en grève début août, les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures. Leurs revendications porte sur de meilleurs salaires et l’obtention de tenues vestimentaires et des chaussures de sécurité sur les lieux de travail.

Les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures, aucun accord n’ayant été trouvé à leurs revendications, a appris l’AFP jeudi 25 août.

Lire la suite

Lutte à la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT)

Togo Site, 20 août 2016 :

La grève de 72 heures entamée par le personnel de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) du 09 au et 11 août a pris fin hier. Les responsables syndicaux et les employés se sont retrouvés devant les locaux de la société. Une rencontre destinée à redéfinir de nouvelles stratégies afin de contraindre l’employeur à satisfaire leurs revendications. Les employés de la SNPT ont ainsi décidé de renouer avec la grève les 24 et 25 août prochains. Une nouvelle correspondance sera adressée à l’employeur à cet effet.

Mais évoquant la grève qui vient de se terminer, les responsables syndicaux ont informé leurs camarades de la correspondance que leur a adressée Michel Kézié, Directeur général de la SNPT, concernant les conditions dans lesquelles la grève a été organisée. « Nous constatons avec étonnement le non respect du service minimum, conformément au texte (Art 271 et suivant du Code de Travail) malgré les multiples demandes de l’employeur d’assurer la protection des installations et équipements. Par rapport à la loi, nous rappelons que votre responsabilité est engagée pour tous les dommages commis sur les installations. Par ailleurs, il nous a été signalé l’empêchement de certains travailleurs qui ont fait l’objet d’intimidations et de menaces de la part des responsables et autres grévistes devant les entrées de la société, alors même que ceux-ci se rendaient au travail. Il en est de même pour les travailleurs des sous-traitants à qui l’on a empêché par les mêmes méthodes et moyens, l’accès libre aux installations, en vertus des contrats qui les lient à la SNPT. Ces comportements et pratiques ne garantissent pas la sécurité et la pérennité des lourds investissements que l’entreprise réalise depuis quelques années », a écrit le DG.

Lire la suite

Les agents de la sous-traitance de la SNPT en grève pendant 48h

Ici Lomé, 27 décembre 2013 :

Les activités de la Société Nationale des Phosphates du Togo (SNPT) sont paralysées pour 48h à partir de ce 26 décembre par un mouvement de cessation de travail dans la mine d’exploitation de Kpogamé et de Dagbati.

Et pour cause, le personnel des Etablissements de sous-traitances de la SNPT n’ayant pas trouvé une issue favorable à leur doléance soumise aux responsables hiérarchiques les 04, 05 et 14 novembre dernier concernant l’amélioration de leur condition de vie et de travail dans les mines.

Lire la suite

SNPT : Les employés en grève à partir de ce 10 mai

Liberté Togo, 10 mai 2012 :

Ils ont depuis le 1er mai 2012, brandi la menace d’une grève. Demain, ils passent à une autre étape : l’exécution du mot d’ordre de grève de 72 heures qu’ils ont lancé. Et ce, pour protester contre la légèreté avec laquelle la direction générale traite leurs revendications salariales et le dialogue de sourds qu’elle a instauré avec eux. Et rien visiblement, sauf des décisions attendues, ne pourrait les arrêter. Eux, ce sont les travailleurs de la Société nouvelle de phosphate du Togo.

La représentation du personnel rappelle que le Directeur général l’obligera « à mettre en exécution la grève lancée le 08 juillet 2011 non exécutée jusqu’à ce jour afin de faire aboutir les négociations », c’était un extrait d’une correspondance adressée au DG Michel K. Kézié, le grand manitou. Depuis le 02 mai 2012, soit au lendemain de la fête du 1er mai célébrée à la SNPT sur fond de tensions, c’est chose faite : « La délégation du Personnel et les Syndicats constatent que la pression sociale actuelle est due à votre mauvaise foi et vous informent qu’ils n’ont donc plus aucune autre alternative que de mettre à exécution la grève du 08 juillet 2011 plusieurs fois ajournée pour montrer leur ouverture ».

Lire la suite