Archives de Tag: SL Garment Processing

Cambodge : l’escalade de la violence contre les travailleurs se termine par une fusillade

IndustriALL, 13 novembre 2013 :

Il y a eu au cours des huit derniers mois une escalade de la violence contre les travailleurs et travailleuses au Cambodge. Récemment, la police a tiré et matraqué des travailleurs qui manifestaient pour obtenir une amélioration de leurs conditions de travail dans l’industrie de la confection.

RepCamb8

Le 12 novembre, les travailleurs et travailleuses ont défilé jusqu’aux bureaux du Premier ministre à Phnom Penh pour demander de l’aide afin de résoudre un conflit avec SL Garment. La police et l’armée ont répondu avec des canons à eau, ce qui a provoqué une escalade de la violence qui s’est terminée par la mort d’une femme et huit autres personnes au moins gravement blessées. Certains manifestants ont été inculpés au pénal et jetés en prison.

Lire la suite

Publicités

Images de la répression au Cambodge

Répression à Phnom Penh (Cambodge) : La police cambodgienne a dispersé mardi des ouvriers du textile en grève pour de meilleurs salaires, tuant par balles une femme et blessant huit autres personnes (voir l’article et des vidéos).

RepCamb

RepCamb2

Lire la suite

Lutte des ouvriers et répression au Cambodge

Phnom Penh (Cambodge) : La police cambodgienne a dispersé mardi des ouvriers du textile en grève pour de meilleurs salaires, tuant par balles une femme et blessant huit autres personnes (voir l’article).

Quelques vidéos de la manifestation des ouvrières et ouvriers de l’entreprise SL Garment Processing et de la violente répression policière :

Lire la suite

Répression d’une manifestation ouvrière à Phnom Penh

ATS, 12 novembre 2013 :

Une femme a été tuée par balle mardi, au Cambodge, lors d’une manifestation d’ouvriers du textile ayant tourné à l’affrontement avec la police. Aucun bilan officiel n’a été donné, mais des témoins ont évoqué plusieurs blessés.

Ouvriers du textile face aux forces de répression

Un journaliste a vu des agents de police frapper des manifestants après leur interpellation, certains saignant. Plusieurs centaines de policiers anti-émeutes avaient été déployés dans Phnom Penh pour cette manifestation organisée par les ouvriers de l’usine du groupe singapourien SL Garment Processing, qui fournit des marques comme Gap ou H&M.

Lire la suite

Cambodge: les licenciement de plus de 700 ouvriers du textile annulés

AFP, 7 septembre 2013 :

Plus de 700 ouvriers du textile au Cambodge ont vu leur licenciement annulé dans une usine fournissant Gap et H&M, après la mobilisation de milliers de leurs collègues, ont annoncé syndicat et direction vendredi.

«Après une longue négociation, la compagnie a accepté de renoncer aux licenciements et permet à tous les travailleurs de reprendre leur travail aujourd’hui» vendredi, a annoncé à l’AFP le responsable syndical Ath Thorn.

«Je suis heureux que nous soyons à nouveau partenaires», a ajouté un responsable de l’usine, Chin Sao.

Lire la suite

Textile : les ouvriers cambodgiens remportent une bataille

Le Monde, 6 septembre 2013 :

Après le Bangladesh, le Cambodge est le théâtre d’importantes manifestations des ouvriers du textile. La dernière a porté ses fruits : 700 ouvriers voient leur licenciement annulé dans une usine fournissant Gap et H & M.

Comme au Bangladesh, le secteur du textile est vital pour le Cambodge. La confection emploie 650.000 personnes, représente 75 % de l’industrie du pays et 85 % de ses exportations. Autant dire que les Cambodgiens en quête de travail n’ont d’autre choix que d’œuvrer dans le textile. Les syndicats y sont certes plus puissants et mieux structurés qu’au Bangladesh. Mais ils n’ont pu éviter, récemment, la menace de licenciement de 720 ouvriers et la suspension de 500 autres décidées par l’usine SL Garment Processing, qui n’est revenue sur sa décision, vendredi, que sous la pression de la rue.

Lire la suite

Cambodge : Manifestation de soutien aux ouvriers du textile licenciés

Le Monde, 4 septembre 2013 :

La colère des ouvriers du textile ne tarit pas au Cambodge, après le renvoi de centaines de leurs collègues grévistes par une usine. Près de 4 000 d’entre eux ont manifesté en signe de protestation, jeudi 5 septembre, dans les rues de Phnom Penh.

Selon les syndicats, l’usine SL Garment Processing, détenue par le singapourien SL International Holdings et qui fournit de grands noms de l’habillement tels que Gap ou H&M, a licencié mercredi 720 ouvriers et en a suspendu 5 000 autres, à l’issue d’une grève de deux semaines.

Les ouvriers avaient cessé de travailler après une visite d’inspection menée par un responsable de l’usine escorté par des policiers armés, une mesure destinée à intimider les travailleurs, selon les syndicats.

Lire la suite