Archives de Tag: sidérurgie

Protestation des ouvriers de l’usine CAP à Podgorica

Sans salaires, les ouvriers de l’usine d’aluminium CAP ont décidé de manifester ce 30 août devant le parlement à Podgorica (Monténégro). Les travailleurs, en lutte depuis 10 jours, voulaient un rendez-vous avec Darko Payovichem, président du parlement. Les forces de répression ont évacué les ouvriers à coups de gaz lacrymogènes.

Publicités

ArcelorMittal : Lutte contre les licenciements à Trinité-et-Tobago

IndustriALL, 18 février 2016 :

Les membres du syndicat des travailleurs de la sidérurgie à Trinité-et-Tobago (SWUTT), affilié à IndustriALL Global Union, ont manifesté, le 15 février, contre la décision de ArcelorMittal de mettre à pied 494 travailleurs et travailleuses.

La manifestation avait pour but de faire pression sur l’entreprise pour obtenir la réintégration des 494 membres du personnel mis à pied du 3 février au 13 mars.

Lire la suite

Maghreb Steel : Le point sur la grève

L’Economiste, 26 décembre 2015 :

Le torchon brûle entre ouvriers grévistes et la direction de Maghreb Steel. La direction a réagi au mouvement d’humeur qui secoue l’entreprise depuis le 19 décembre dernier. Elle accuse les responsables syndicaux d’avoir incité les ouvriers « à réduire les cadences de production et impacter négativement les performances de certaines lignes ». Selon la direction, cette grève n’a été que peu suivie. Il a fallu pourtant l’intervention des forces de l’ordre pour évacuer l’usine occupée. Concernant l’activité, le groupe assure qu’elle a repris son cours normal. Par ailleurs, des poursuites judiciaires ont été engagées contre les employés qui ont menacé les non grévistes.

Maroc : Grève des employés de Maghreb Steel

Le 360, 15 août 2015 :

Les employés du Maghreb Steel sont en grève. Ils revendiquent l’ouverture d’un dialogue « sérieux » avec l’administration du sidérurgiste marocain et la réintégration des employés congédiés.

Un sit-in ouvert a été observé, à la fin de la semaine dernière, par les employés de Maghreb Steel pour revendiquer la tenue d’un dialogue sérieux avec l’administration de la société et le retour au travail de près de 40 employés licenciés pour avoir pris part à une série de grèves.

Lire la suite

ArcelorMittal : la colère des travailleurs n’est pas tombée

Liberté Algérie, 10 août 2015 :

Le conflit s’éternise, sans qu’un début de solution se profile, malgré la médiation de l’union locale UGTA, des pouvoirs publics, de l’inspection du Travail et du parquet du tribunal d’El-Hadjar.

Un groupe de travailleurs d’Ampta (ex-Tuberie sans soudure) d’El-Hadjar a tenté, hier matin, d’occuper les portes d’accès au site sidérurgique, mais en a été empêché par les éléments de la Gendarmerie nationale, présents en force sur les lieux, a indiqué une source proche de la direction d’ArcelorMittal.

Lire la suite

Annaba : Le complexe métallurgique ArcelorMittal paralysé

Algérie Focus, 4 août 2015 :

Le complexe métallurgique ArcelorMittal d’Annaba se retrouve encore une fois paralysé. Des employés d’une de ses unités, en l’occurrence ArcelorMittal Pipes and Tubes (AMPTA), anciennement appelée unité de Tuberie sans soudure (TSS), en grève depuis le mois d’avril dernier, ont fermé, hier, l’accès principal au complexe. Ce qui a provoqué la mise à l’arrêt de toutes les unités du complexe.

C’est la seconde fois que cela se produit en l’espace de deux semaines. Le 21 juillet dernier, ces mêmes employés, une soixantaine à peu près, avaient procédé de la même manière. Mais leur action, à savoir la fermeture de l’accès, n’avait duré qu’une demi journée. Cette fois-ci, ArcelorMittal est intégralement à l’arrêt depuis deux jours déjà. L’AMPTA est en difficulté financière vu que son plan de charge n’est pas assez étoffé.

Lire la suite

ArcelorMittal Grande-Synthe: un intérimaire trouve la mort

Le Parisien, 13 juillet 2015 :

Un intérimaire âgé de 41 ans est mort lundi en tombant dans une fosse pleine de fonte en ébullition sur le site de l’usine sidérurgique d’ArcelorMittal, à Grande-Synthe (Nord) rapporte le journal La Voix du Nord.

Selon le quotidien régional, l’accident s’est produit vers 16 heures. L’intérimaire, originaire de Calais, avait été envoyé dans cette usine pour une mission par la société Randstad. Pour une raison qui reste indéterminée, il a fait une chute dans le trou de coulée du haut-fourneau numéro 4 précise La Voix du Nord. La fonte en fusion, qui avoisine une température de 1.200 °C, n’a laissé aucune chance au malheureux.

Lire la suite