Archives de Tag: Shanghai

Manuel Valls fier de sa politique anti-ouvrière devant les patrons chinois

France Infos, 31 janvier 2015 :

Le Premier ministre achève ce samedi sa visite en Chine avec une étape à Shanghai où il a longuement plaidé la cause de la France devant les investisseurs chinois.

« Evidemment le dire en chinois c’est plus difficile en ce qui me concerne. Enfin on a bien préparé les choses » a expliqué Manuel Valls avant de se lancer à souhaiter aux Chinois, en chinois, la bienvenue en France : « Huanying lai Faguo ».

Lire la suite

Publicités

Apple à nouveau épinglée pour les conditions de travail chez un sous-traitant chinois

Pegatron, fabricant de matériel électronique, qui devrait produire l’iPhone d’entrée de gamme que préparerait le géant de Cupertino, fait l’objet d’un rapport décapant d’une ONG. China Labor Watch l’accuse de violer des règles chinoises et internationales en matière de droit du travail.

jpg

Pegatron serait « pire » que Foxconn. Ce sous-traitant d’Apple, qui fabriquerait notamment les futurs produits « low-cost » de la marque à la Pomme, est sévèrement critiqué par l’ONG américaine China Labor Watch dans un rapport publié ce lundi. L’association, fondée en 2000, pointe de nombreuses irrégularités plus particulièrement trois usines du taïwanais Pegatron. Pour réaliser cette étude, l’ONG a dépêché des enquêteurs et interrogé plus de 200 personnes.  Lire la suite

Apple : une ONG dénonce les conditions de travail en Chine

AFP, 27 juin 2012 :

Les fournisseurs d’Apple en Chine font travailler leurs ouvriers dans des conditions dangereuses pour la santé et les sous-payent, selon une enquête publiée mercredi par l’organisation China Labor Watch, basée aux États-Unis.

Les salariés des sous-traitants de la marque à la pomme effectuent en outre entre 100 et 130 heures supplémentaires par mois, contre un maximum de 36 autorisé par la loi en Chine.

«Cette enquête portant sur dix usines travaillant pour Apple en Chine a établi que la chaîne de fabrication d’Apple était caractérisée par des conditions nuisibles pour la santé et des longues heures de travail mal rétribuées», d’après China Labor Watch.

Le rapport a été réalisé sur la base d’entretiens individuels avec des salariés, de questionnaires et d’observations faites clandestinement par des membres de l’ONG sur les lieux de travail visités.

Lire la suite

La grève continue chez Hi-P Shanghai

Reportage de NTD Télévision, 21 décembre 2011 :

La grève qui avait commencé dans une usine de composants électroniques à Shanghai il y a deux semaines s’est encore amplifiée. Mardi dernier, la police a arrêté une dizaine de manifestants. L’usine a annoncé des licenciements massifs sans aucune compensation avant de commencer à déménager l’usine sur un site difficilement accessible pour de nombreux ouvriers.

Ras-le-bol ouvrier en Chine

L’Express, 21 décembre 2011 :

Faibles salaires, conditions harassantes… Les conflits sociaux se multiplient dans des usines où la production est touchée par le ralentissement de la demande européenne et américaine.

Dans une maison de thé de la banlieue est de Shanghai, Chen Ling, ouvrière en grève, parle au téléphone avec l’une de ses collègues: « Tu veux renoncer? » demande-t-elle. Voilà une semaine qu’un millier de salariés ont cessé le travail dans l’usine du groupe Hi-P, un sous-traitant qui fabrique des pièces en plastique et des composants électroniques pour Apple, entre autres. Emmitouflés dans leurs manteaux d’hiver, les grévistes campent toute la journée devant les grilles de l’usine. Quelques-uns ont été arrêtés la veille par la police, et sont toujours en détention.

Lire la suite

Chine : Grève dans une usine de composants électroniques

Reportage d’Euronews, 2 décembre 2011 :

En Chine, des ouvriers d’une usine de Shanghai sont en grève depuis trois jours contre des licenciements. Plusieurs ouvriers ont été blessés lors d’affrontements avec les forces de répression.

Chine : heurts entre grévistes et la police à Shanghaï

Plusieurs centaines d’ouvriers d’une usine de Shanghaï ont suivi une grève de deux jours pour protester contre des licenciements et des affrontements avec la police qui ont fait plusieurs blessés, a annoncé vendredi une organisation de défense des travailleurs. Le mouvement de protestation, entamé mercredi, se poursuivait vendredi mais avec seulement une cinquantaine d’employés, a précisé dans un communiqué le China Labour Watch, dont le siège est aux Etats-Unis.

L’usine implantée dans la grande métropole de l’est de la Chine est la propriété de la compagnie électronique de Singapour Hi-P International, sous-traitant notamment d’Apple et de Hewlett Packard. Ce nouveau mouvement de protestation sociale en Chine a démarré après l’annonce du licenciement de quelque mille ouvriers par l’entreprise qui a projeté de transférer la production dans une autre ville. Des grévistes ont indiqué qu’ils n’avaient reçu aucune notification préalable de leur licenciement et que les indemnités ne convenaient pas, selon China Labour Watch. Un représentant de Hi-P International a déclaré que l’impact de cette grève était « très réduit ».

Lire la suite