Archives de Tag: séquestration

Abidjan : Enseignants en lutte pour le paiement des salaires

koaci.com, 21 août 2014 :

L’un des héritiers du fondateur du groupe ESAM, Koko Francisco est « séquestré » dans son bureau depuis ce matin au Plateau par le personnel enseignants exigeant le paiement de trois ans d’arriérés de salaires a constaté koaci.com sur place.

Selon les informations recueillies auprès de quelques enseignants du groupe ESAM Rechercher ESAM Plateau 1ou sont logés les bureaux de Koko, cette situation est née du dédain que leur employeur envers son personnel.

Lire la suite

Seita : Le combat des salariés continue

AFP, 30 mai 2014 :

Cinq cadres de l’usine Seita de Carquefou ont été retenus durant 24 heures par des salariés. Le groupe Imperial Tabacco a annoncé le 15 avril la fermeture du site, où sont employées 327 personnes.

Retenus pendant près de 24 heures par des salariés, cinq cadres de l’usine Seita de Carquefou (Loire-Atlantique), près de Nantes, condamnée à la fermeture, ont été libérés jeudi en début d’après-midi. En grève depuis lundi, les salariés, qui avaient annoncé préalablement leur refus d’une confrontation avec les forces de l’ordre, ont voté la libération des cadres à la suite d’une ordonnance du procureur de la République.

Lire la suite

Seita : « On nous a envoyés un huissier, il a bien fallu les relâcher »

Presse Océan, 29 mai 2014 :

Le procureur de la République a ordonné que nous les relâchions, alors nous les avons relâchés ».

Déception et colère dans la voix de Pascal Brochard de la CGT de la Seita, ce jeudi, à 14 h.

Lire la suite

Imperial Tobacco : Les salariés ne sont pas des voyous !

Communiqué de l’Union Fédérale CGT des Personnels des Tabacs, 29 mai 2014 :

La Cgt réaffirme sont soutien aux salariés du site de Carquefou (44) qui connaissent depuis plus d’un mois des pressions, menaces et sanctions par l’encadrement local pour produire alors même qu’ils sont victimes d’un projet de fermeture de leur établissement.

Le Groupe Imperial Tobacco sous couvert de méthodes inhumaines, d’absence de respect des salariés et de leurs représentants cherche le conflit plutôt que la négociation pour se faire passer pour victime !

La Cgt est intervenue à plusieurs reprises pour éviter des incidents suite aux comportements provocateurs de cadres locaux, livrés à eux même par leur hiérarchie terrée en Angleterre.

Lire la suite

Cinq cadres de la Seita toujours retenus à Carquefou

France Infos, 29 mai 2014 :

Cinq cadres de la Seita à Carquefou sont retenus par les salariés depuis mercredi après-midi. La fermeture de l’usine située près de Nantes a été annoncée à la mi-avril.

Depuis le début de la semaine, les salariés de cette usine, située près de Nantes et dont la fermeture a été annoncée, à la mi-avril, ont entamé un mouvement de grève.

« Nous voulons que la direction nous laisse en paix et qu’elle nous indemnise pour les jours de grève depuis le début de la semaine », a expliqué Pascal Brochard, délégué CGT du personnel.

Lire la suite

Gabon : Les travailleurs des Eaux et Forêts séquestrent deux ministres

Gabonactu, 19 avril 2014 :

Des fonctionnaires du ministère des Eaux et forêts ont séquestré pendant plusieurs heures leur ministre de tutelle Nelson Messone ainsi que son ministre délégué Louis Philippe Mve Nkoghe pour les obliger de trouver une solution immédiate à une longue grève qui dure depuis deux mois.

Les grévistes ont érigé des barricades et brûlé des pneus devant l’entrée principale du ministère des Eaux et forêts. Ils ont interdit à leurs deux ministres de quitter les bureaux tant qu’une solution immédiate n’était pas trouvée à leurs revendications.

Lire la suite

La direction d’Arjowiggins « relâchée » par les grévistes, à Charavines

France 3 Alpes, 12 avril 2014 :

Retenue sur le site de Charavines depuis jeudi 10 avril par des salariés menacés de perdre leur emploi, la direction du papetier Arjowiggins (groupe Sequana) a été relâchée sans incident vendredi soir, a indiqué une source syndicale.

« La situation s’est débloquée. Notre direction générale a pu quitter le site à l’annonce d’un rendez-vous jeudi 17 (ndlr, avril) au ministère de l’Economie avec une délégation syndicale ainsi que celle de l’usine de Wizernes (Pas-de-Calais) », a indiqué Julien Ricardi, délégué syndical CGT. « Le ministère s’est engagé à suivre de près les dossiers de futures reprises », a-t-il encore assuré sans plus de précisions. La direction de Sequana n’a pas pu être jointe vendredi soir.

Lire la suite

Les salariés de Sequana retiennent la direction sur le site isérois

La Voix du Nord, 11 avril 2014 :

Les salariés du papetier Arjowiggins (groupe Sequana), menacés de perdre leur emploi, retiennent depuis jeudi une partie de leur direction sur le site de Charavines (Isère), a-t-on appris vendredi de source syndicale. Le groupe a aussi annoncé ce jeudi la cession ou la fermeture « en absence d’un repreneur » de l’usine de Wizernes (Pas-de-Calais), qui compte 307 employés.

« On a invité à dormir nos principaux dirigeants hier soir (jeudi, ndlr). On les retiendra tant qu’on n’aura pas de garantie de leur part sur le report du PSE » (plan de sauvegarde de l’emploi), a déclaré Julien Ricardi, délégué syndical CGT, confirmant une information de France Bleu Isère.

Lire la suite

Colère des pompiers à Bruxelles

7 sur 7, 2 avril 2014 :

La colère des pompiers prend une autre dimension depuis ce mercredi matin. Deux pompiers en grève retiennent en effet leur chef de corps depuis 9h du matin, relate la Dernière Heure. Les autres grévistes, eux, sont en route pour la manifestation en plusieurs étapes prévue ce mercredi. Vers 09h45, ils ont commencé par arroser le toit du siège du gouvernement bruxellois, situé boulevard du Régent, grâce à deux échelles déployées au-dessus du bâtiment.

Alors que Paul De Sneyder, le chef de corps des pompiers bruxellois, est séquestré par deux des siens mercredi sur le site de l’Observatoire, quarante pompiers manifestants se sont mis en route pour taper du poing devant le cabinet Vervoort.

Lire la suite

Geispolsheim : Colère des travailleurs de Datamailing

Dernières Nouvelles d’Alsace, 1 avril 2014 :

Les salariés de Datamailing ont laissé éclater leur colère hier soir après avoir appris, en début d’après-midi, que l’activité de leur entreprise était transférée à Noyelles-sous-Lens, dans le Pas-de-Calais. Ils ont empêché pendant plus de cinq heures les dirigeants de l’entreprise de sortir du site.

La tension a en fait commencé à monter en fin d’après-midi autour du piquet de grève auprès duquel les salariés se relayent jour et nuit depuis sept jours. Leurs représentants ont du coup décidé, vers 18 h 30, d’interrompre les négociations avec la direction sur les modalités de fin de grève.

Lire la suite