Archives de Tag: securitas

Lisbonne: grève des agents de sécurité de l’aéroport

Le Figaro, 27 août 2016 :

Une grève de 24 heures des agents de sécurité a provoqué samedi de longues files d’attente dans le hall de départ de l’aéroport de Lisbonne, retardant la plupart des vols, a indiqué le gestionnaire aéroportuaire ANA, filiale de Vinci.

Le syndicat des travailleurs aéroportuaires (Sitava), qui proteste contre « la précarité et les bas salaires », a fait état d’un taux de grévistes de 80% à l’aéroport de Lisbonne, bondé en raison des retours de vacances.

Lire la suite

Les soldes continuent chez PSA

Tract d’informations hebdomadaire de la CGT PSA Sochaux :

PsaSochaux

Voir en PDF : tract 2015 S12 bis

 

Lutte des travailleurs de Securitas à Airbus Toulouse

Toulouse Infos, 23 avril 2014 :

Ce mardi, les agents de l’entreprise Securitas, employés sur le site d’Airbus Central Entity, ont manifesté leur colère pour le 5ème jour non-consécutif. Les salariés réclament toujours la reconnaissance de leur qualification, une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail. Ils dénoncent également une menace de licenciement d’un salarié qui a refusé un poste non adapté à sa qualification.

Les agents de surveillance de l’entreprise Securitas, employés sur le site d’Airbus Central Entity, ont entamé hier leur cinquième jour de grève depuis le début du conflit. Ils demandent toujours la revalorisation de leur salaire, la reconnaissance de leur qualification ainsi que de meilleures conditions de travail. En effet, ces derniers soulignent l’écart de rémunération qui existe avec « nos collègues du site de l’A380 » par exemple, et déplorent le silence de la direction. « Nous continuerons à manifester en l’absence de négociations », déclare Bruno Giglio, agent de sécurité incendie et délégué du personnel chez Securitas. Mais les salariés, qui sont pourtant restés soudés, « ne peuvent pas se permettre de faire grève tous les jours » au vu de la conséquence directe sur leur salaire.

Lire la suite

Les travailleurs de Securitas durcissent le ton pour obtenir une augmentation de salaire !

France Bleue, 15 avril 2014 :

Ils durcissent le ton pour obtenir une augmentation de salaire ! Les salariés de Sécuritas, chargés de la sécurité sur le site du siège d’Airbus sont à nouveau en grève ce mardi à Blagnac. Leur réunion lundi avec la direction n’a pas permis d’avancer et ce mardi matin, ils se sont rassemblés sur le pont Bellonte.

Securitas préfère « perdre 8,8 millions d’euros aux prud’hommes » que revaloriser les salaires

Toulouse Info, 10 avril 2014 :

À l’appel de la CGT, les agents de la société Securitas, chargés de la surveillance du site Airbus Central Entity, sont en grève depuis le début de la semaine. Ces salariés réclament la reconnaissance de leur qualification, une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail. Entretien avec Bruno Giglio, agent de sécurité incendie et délégué du personnel chez Securitas.

Toulouse Infos : Vous êtes en grève depuis lundi. Quelles en sont les raisons ?

Bruno Giglio : On est en action aujourd’hui mais notre combat a débuté il y a 3 ans. Nous avons des collègues qui font quasiment le même travail que nous et qui ont des coefficients supérieurs. On veut bien travailler, mais à un moment donné, on est obligé d’agir. On espère être réajusté auprès de notre client (Airbus), au même niveau que nos collègues du site de l’A380. Mais c’est toujours pareil, il ne veut rien entendre. La grève concerne quand même 44 salariés du site.

Lire la suite

Aéroport de Rennes : Grève des agents de Securitas

Ouest-France, 27 décembre 2011 :

Les agents de sécurité de l’aéroport de Rennes-Saint-Jacques sont depuis, 6 h, ce mardi matin, en grève.

Ce mouvement n’a rien à voir avec les grévistes des aéroports de Roissy, Lyon ou Toulouse, qui exigeaient des négociations au niveau de la branche pour une revalorisation des salaires et des conditions de travail. À Rennes-Saint-Jacques, ce sont les treize agents de la société Sécuritas qui exigent « un véritable statut de pompiers. Dans la convention collective, nous avons le simple statut de personnel de sécurité. »

Lire la suite

Sûreté aéroportuaire : Le gouvernement cherche à briser la grève, la lutte continue

Pour tenter de briser la grève des agents des sociétés de sécurité aéroportuaire, le gouvernement a commencé à déployer policiers et gendarmes dans les aéroports (voir le communiqué de la CGT et celui de l’Initiative Communiste-Ouvrière). Selon une dépêche AFP du 22 décembre, « des effectifs de la police aux frontières (PAF) se sont substitués à des agents de sûreté au terminal 2F de l’aéroport de Roissy, plus touché par la grève débutée le 16 décembre par les agents de sûreté qui réclament une augmentation de salaire de 200 euros brut et de meilleures conditions de travail, a constaté une journaliste de l’AFP. »

Roissy, 22 décembre...

Mais malgré les intimidations et les attaques contre le droit de grève du gouvernement, la lutte des travailleuses et travailleurs de la sécurité aéroportuaire continue.

Lire la suite

La grève c’est la force des travailleurs !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 21 décembre 2011 :

Il est désormais fréquent que lorsqu’une grève est visible, qu’elle perturbe le bon fonctionnement de l’économie capitaliste, bref qu’elle montre son efficacité, des politiciens se mettent à hurler à la « prise d’otages » et réclament de nouvelles limitations du droit de grève. C’est ainsi que le gouvernement a limité le droit de grève des travailleurs des transports et de l’éducation, et qu’il a menacé de prison ferme les grévistes des raffineries il y a un peu plus d’un an.

La grève des agents de la sécurité aéroportuaire confirme une nouvelle fois ces attaques contre le droit de grève. Ces travailleurs sont salariés d’entreprises privées comme Brink’s, Securitas, ICTS, etc. auxquelles les compagnies aériennes et les directions d’aéroports sous-traitent la sécurité. Ils sont depuis le vendredi 16 décembre en grève pour des augmentations de salaires. Revendication on ne peut plus légitime, alors que tout augmente, y compris les profits, sauf justement les salaires des travailleuses et des travailleurs. La grève c’est, depuis que la société est divisée entre travailleurs et patrons, la meilleure et seule véritable arme dont disposent les ouvriers et employés pour imposer leurs revendications. Et une grève est toujours d’autant plus efficace lorsqu’elle éclate en période de forte activité de l’entreprise. A chaque grève, les travailleurs montrent, en cessant le travail, qu’ils sont indispensables, qu’ils ont la force « d’arrêter toutes les roues ». La Belgique, par exemple, est restée plus de 400 jours sans gouvernement ; les usines, les transports, les hôpitaux, les écoles, les bureaux et chantiers n’ont pourtant pas cessé de fonctionner. En revanche, on ne peut pas imaginer un pays qui pourrait tourner 400 jours sans ouvriers, sans cheminots, sans infirmières, sans enseignants, etc.

Lire la suite

Sécurité aéroportuaire : Pour imposer les revendications il faut étendre la grève !

Communiqué de l’UL CGT de Roissy, 21 décembre 2011 :

Pour imposer les revendications il faut étendre la grève !

La grève des agents de sûreté aéroportuaire en est à son 6ème jour et le mouvement s’amplifie. A Roissy, une majorité est en grève. La plupart des sociétés de la branche sont touchées : ICTS, Securitas, Brink’s et Alyzia Sûreté notamment. Le mouvement de grève gagne de plus en plus d’aéroports à travers le pays, après Roissy, Orly, Lyon, Nice, Rennes, Mulhouse, Bordeaux, Toulouse, ce sont les aéroports de Beauvais et de Lorient qui entrent en lutte. Cette démonstration de force, du jamais vu depuis dix ans dans la sûreté, est le résultat d’une lutte coordonnée des salariés de plusieurs entreprises. Ce front uni de grève est non seulement indispensable à la construction d’un vaste rapport de force pour porter les revendications, mais il est nécessaire pour que la grève ait un impact fort sur l’activité aéroportuaire. Sans cette coordination, les employeurs du secteur peuvent se remplacer mutuellement en cas de cessation de travail et ainsi réduire les salariés à l’impuissance. L’unité d’action des grévistes du secteur de la sûreté est un exemple à suivre pour l’ensemble des salariés de Roissy !

Lire la suite

Nice : Les salariés de la sécurité aéroportuaire votent la grève

AFP, 21 décembre 2011 :

Les syndicats des quatre sociétés d’agents de sûreté de l’aéroport de Nice, troisième aéroport français, ont voté en intersyndicale en faveur d’une grève à partir de mercredi à 5H00 du matin, a indiqué à l’AFP Olivier Cotta de la CGT.
« Les quatre entreprises étaient unanimes pour décider d’embrayer sur la grève à partir de 05H00 du matin demain (mercredi) », a dit Olivier Cotta, évoquant les syndicats d’ICTS, Securitas, Brink’s et SGA réunis en intersyndicale.

Contactée par l’AFP, la direction n’était pas immédiatement en mesure de donner des prévisions de trafic pour mercredi. (…)

« L’aéroport de Nice a appelé les chefs de site des entreprises pour leur dire que les compagnies qui vont faire grève auront leurs contrats supprimés. Cette menace est insupportable. Il faut que cela cesse. Le droit de grève est un droit constitutionnel », a affirmé de son côté Laury Boichi, délégué central CGT à ICTS France.

Lire la suite