Archives de Tag: Schifflange

ArcelorMittal : Après Florange, au tour de l’usine de Schifflange

L’Essentiel, 22 octobre 2012 :

Schifflange (Luxembourg) : La direction d’ArcelorMittal Luxembourg a officiellement indiqué lundi que le train à fil de l’usine de Schifflange serait fermé à la fin de l’année.

Après l’annonce du 3 octobre dernier, seule l’OGBL n’admettait pas l’inévitable. À l’issue d’un comité mixte, alors que Arne Langner, porte-parole d’ArcelorMittal avait confirmé à L’essentiel Online la fermeture du train à fil de Schifflange, «à la fin de l’année» et pour «une durée indéterminée», Jean-Claude Bernardini, de l’OGBL voulait encore y croire.

«Cette décision n’est pas encore définitive, toute une série de procédures doivent être suivies avant l’officialisation». Mais rien n’y a fait. Et c’est le syndicat lui-même qui annonce, via un communiqué, que «ce lundi 22 octobre, lors d’un comité mixte extraordinaire, la direction d’ArcelorMittal Luxembourg a officiellement fait part de son intention d’arrêter la production au train à fil de Schifflange, à partir du mois de janvier». Amer, le syndicat note toutefois qu’il insistera, le 26 octobre, lors de la tripartite sidérurgie, sur le fait que les sites de Rodange et Schifflange sont viables.

Les 47 salariés de l’usine de Schifflange seront versés dans la cellule de reclassement et devraient être redéployés sur les sites de Belval et de Differdange.

ArcelorMittal : Appel à une journée d’action européenne le 7 décembre

Le Quotidien, 23 novembre 2011 :

La fédération européenne des travailleurs de la métallurgie (FEM) appelle les salariés d’ArcelorMittal à une journée d’action le 7 décembre, alors que la direction du sidérurgiste a jugé mardi « pas sérieux d’envisager de perturber la production » dans la situation actuelle.

Jugeant la demande en acier insuffisante, ArcelorMittal s’est lancé dans « un plan d’optimisation de ses actifs » en faisant tourner en priorité ses usines les plus rentables. Cela s’est traduit par la mise en veille de plusieurs hauts-fourneaux en Europe, notamment les deux de Florange en Lorraine, et de différentes lignes de production. Le groupe a aussi décidé de fermer définitivement les hauts-fourneaux de Liège en Belgique. « Pour faire entendre leur profonde indignation et inquiétude sur la fermeture d’usines, les plans de restructurations et les suppressions d’emplois qui menacent la viabilité » du premier sidérurgiste européen et mondial, la FEM a appelé les différents syndicats nationaux du groupe à une journée d’action européenne le 7 décembre. En France, les syndicats CGT-CFDT-CFE-CGC et FO appellent à se joindre à cette journée.

Lire la suite