Archives de Tag: Saxe

Heidenau : Manifestation un an après

Un an après les tentatives de pogroms à Heidenau (Saxe) contre des réfugiés, environ 150 personnes ont manifesté ce dimanche 21 août dans les rues de la ville contre le racisme, la xénophobie et l’extrême-droite.

Manifestation lycéenne contre le racisme à Dresde

250 lycéennes et lycéens ont manifesté ce samedi 7 novembre dans les rues de Dresde pour « l’humanité et la solidarité » contre le racisme et l’extrême-droite. Derrière une banderole où on pouvait lire « solidaires, humains et sans frontières », ces jeunes ont voulu montrer leur rejet des discours xénophobes de Pegida dans la capitale de la Saxe.

Dresd0 Lire la suite

Manifestation contre le racisme à Heidenau

Après le succès de la manifestation à Dresde et la levée de l’interdiction de manifester à Heidenau ce samedi, 400 antifascistes sont allées manifester contre le racisme à Heidenau, une semaine après les tentatives de pogrom. Il s’agissait non seulement de dénoncer une fois encore la xénophobie, mais de montrer que les réfugiés ne sont pas seuls face aux pogromistes.

heidenau298d

Arrivée devant le centre d’accueil pour réfugiés, la manifestation a été chaleureusement accueillie et applaudie, les résidents allant au devant des antifascistes pour les saluer. Avec la sono mettant de la musique arabe, antiracistes et réfugiés ont même dansé un moment dans une ambiance de fête populaire.

Lire la suite

Dresde : Des milliers dans la rue contre le racisme

A l’appel du Bündnis Dresden Nazifrei (Alliance Dresde sans Nazis) une manifestation a lieu ce samedi, une semaine après les tentatives de pogroms à Heidenau contre un centre d’accueil pour réfugiés, pour dénoncer le racisme et revendiquer une véritable protection des réfugiés. Selon de site de MDR Sachsen (Radio-télévision de Saxe), 5.000 personnes ont répondu à l’appel.

Dresdeprogromeverhindern

Heidenau : La fête « bienvenue aux réfugiés » aura lieu !

Initialement interdite, la fête « bienvenue aux réfugiés » à Heidenau, ville de Saxe qui a été le théâtre de violences néo-nazies le week-end dernier, aura finalement bien lieu ce vendredi après-midi sur le lieu d’hébergement pour demandeurs d’asile.

L’annonce de l’interdiction d’une fête de bienvenue aux réfugiés, après un week-end de tentatives de pogroms où il n’y a eu que deux interpellations et zéro poursuite, une fête de bienvenue, a très largement choquée un large spectre de l’opinion publique en Allemagne. Ainsi, cette interdiction de la fête a été très largement critiquée tant par la presse que par des élus du Landstag de Saxe des Verts et de Die Linke, et même par le syndicat de la police (GdP) qui, dans un communiqué, écrivait que cette interdiction était un feu vert donné aux pogromistes. Des antiracistes avaient annoncé qu’ils ne respeceraient pas l’interdiction. Finalement, la fête aura bien lieu !

Heidenau : la police interdit une fête de soutien aux réfugiés

RFI, 28 août 2015 :

Les responsables d’une association de lutte contre l’extrême droite dénoncent l’interdiction annoncée par la police de leur fête de soutien aux réfugiés du foyer de Heidenau, dans le district de Dresde (est de l’Allemagne). Les forces de l’ordre ne seraient pas en mesure de protéger la fête et annulent toute manifestation sur place durant le week-end.

« Un scandale, une capitulation. » Les responsables de l’organisation locale de lutte contre l’extrême droite Dresden nazifrei critiquent l’annonce de la police s’estimant incapable de protéger ce vendredi après-midi une fête à proximité du centre de réfugiés de Heidenau attaqué le week-end dernier par des manifestants hostiles aux demandeurs d’asile.

Lire la suite

Vidéo : Nuit du 23 août à Heidenau

Résumé des événements à Heidenau (Saxe) dans la nuit du 23 août :

Manifestation antifasciste ce soir à Heidenau

Ce soir, alors que plusieurs dizaines d’antiracistes étaient depuis l’après-midi devant le foyer de réfugiés à Heidenau, plus de 200 antifascistes de Dresde sont arrivés vers 21 h 30, rejoints peu après par près de 200 antifascistes de Leipzig. C’est donc environ 400 personnes qui sont montés en manifestation en direction du foyer pour réfugiés en scandant des slogans contre le racisme.

antifahe1antifahe2

Arrivée au foyer de réfugiés, les antifascistes ont été chaleureusement applaudis par les demandeurs d’asile qui ont alors retrouvé le sourire.

Lire la suite

Ambiance de pogrom à Heidenau…

Ce dimanche 23 août, tout le gouvernement de Saxe a condamné les émeutes racistes de ces deux dernières nuit à Heidenau. Stanislaw Tillich, ministre-président de Saxe, et Markus Ulbig, ministre de l’intérieur de Saxe, ont même fait le déplacement à Heidenau. Il a fallu deux nuits de violences pour que les politiciens sortent de leur silence… et encore, il n’y a toujours pas eu le moindre mot de la chancelière Merkel.

heiden

Mais au-delà des déclarations politiciennes, il y a une question que bien des habitantes et habitants de Saxe et d’ailleurs se posent. Lorsqu’il s’agit d’antifascistes, d’autonomes ou de militants d’extrême-gauche, la police allemande est assez rapide pour réprimer. Ce n’est qu’aujourd’hui, après deux nuits de tentative de pogrom, qu’un canon à eau est arrivé à Heidenau. Après le pogrom de Rostock, il avait fallu 24 heures pour qu’un canon à eau arrive sur les lieux. Cette fois, il faudra plus de 48 heures. L’Etat allemand est plus prompt à sortir ce genre de matériel lorsqu’il s’agit de protéger les vitrines d’une banque que lorsque des néo-nazis tentent de s’en prendre à des êtres humains.

Lire la suite

Terreur raciste et ambiance de pogrom à Heidenau

23 ans après le pogrom de Rostock, où un foyer d’immigrés vietnamiens avait été incendié à coups de cocktails molotov,  c’est à Heidenau, non loin de Dresde en Saxe, que les néo-nazis du NPD attisent la haine raciste. Manifestation vendredi appelée par le NPD contre l’ouverture d’un foyer de réfugiés, deux nuits de violences provoquées par les racistes, blocages et jets d’objets divers contre les bus qui transportent les demandeurs d’asile, hurlements « étrangers dehors » ou « sieg heil », c’est une ambiance de pogroms qui plane sur la ville d’Heidenau.

heidenau4

Bien des réfugiés, fuyant les guerres, la misère et les dictatures, venant d’Afghanistan, d’Irak ou de Syrie, vivent depuis deux jours dans la peur.

Lire la suite