Archives de Tag: Saren

Sarcelles : fin de grève à l’usine d’incinération Saren

Le Parisien, 29 janvier 2016 :

La fumée a de nouveau commencé à s’échapper de la grande cheminée, rue des Tissonvilliers, dans la zone industrielle de Sarcelles.

La quinzaine de salariés en grève de l’usine d’incinération Saren, propriété de Véolia Environnement et Idex Environnement, ont décidé de mettre fin à leur mouvement entamé deux semaines plus tôt, le 13 janvier.

Lire la suite

Sarcelles : les salariés de l’usine Saren en grève

VO News 95, 19 janvier 2016 :

Une dizaine de salariés de l’usine Saren, située à Sarcelles, est en grève depuis le 13 janvier. Les travailleurs demandent un renforcement des mesures de sécurité ainsi qu’une hausse mensuelle de 150 euros sur les salaires.

Les grévistes de la Saren, filiale de Véolia et d’Idex, n’abandonnent pas. Il y a une semaine, 14 des 30 salariés de l’Unité de Valorisation Energétique de l’usine d’incinération de déchets ménagers et de boues, basée à Sarcelles, ont décidé d’entamer un mouvement social. Première revendication, l’amélioration de la sécurité des salariés travaillant sur le site. « Une priorité », insiste un représentant CGT de l’entreprise, qui rappelle qu’un accident mortel s’est produit il y quelques mois.

Lire la suite

Sarcelles : les salariés de l’usine d’incinération Saren en grève

Le Parisien, 14 janvier 2016 :

Pas de ballet des camions poubelle ni de fumée qui s’échappe de la cheminée ce mercredi matin, chez Saren, dans la zone industrielle de Sarcelles. L’usine d’incinération des ordures ménagères, filiale de Veolia environnement et Idex Environnement est en arrêt total depuis mardi soir minuit. Les salariés ont entamé une grève illimitée. Première revendication : une revalorisation salariale. « Depuis trois ans, on a perdu environ un tiers de notre prime d’intéressement, soit 400 € par an. On fait tout ce qu’il faut, on travaille dur, l’usine fonctionne bien et aurait même dépassé ses objectifs. Mais on n’a aucune reconnaissance », dénonce Zeljko, chef de quart. Ici, le salaire moyen s’élève à 1 800€. La vingtaine de salariés grévistes (sur 28 employés) demande une augmentation de 150 € mensuelle.

Autre demande, un renforcement des mesures de sécurité. Beaucoup sur le site, sont encore choqués de l’accident mortel survenu le 20 mai dernier. Le responsable de la maintenance est décédé après avoir été enseveli sous des cendres lors d’une intervention dans le silo. « On nous pousse trop, on nous met la pression, soupire Julien. Cet accident aurait pu arriver à n’importe qui ». « Le drame est survenu suite à un bourrage du silo. Des bourrages, il y en a une dizaine par an. Avec plus d’investissements, on pourrait les limiter, assure Mahmoud, délégué CGT. Les risques d’accidents sont élevés. On a le sentiment que la direction privilégie le fonctionnement par rapport à la sécurité des gens ».

Lire la suite