Archives de Tag: sans-abris

Francesca, deux mois et demi, est morte à la gare Lille-Flandres

Nord Eclair, 1 janvier 2015 :

Un bébé est mort dans les bras de sa mère, ce jeudi midi, dans la gare Lille-Flandres. Les agents de sécurité, pompiers et une équipe de Samu ont tenté de le ranimer sans succès. L’enfant vivait dans la rue avec sa famille.

Une fillette de deux mois et demi a été retrouvée inanimée, jeudi midi, dans la gare Lille-Flandres, près des quais à côté du point de vente à emporter McDonald’s. L’enfant, une Roumaine, était avec sa mère et sans doute son père et deux jeunes frère et sœur, lorsque l’alerte a été donnée. « Un client m’a appelé disant qu’il y avait un bébé par terre, explique un agent de sécurité de la gare. J’y suis allé tout de suite et j’ai vu qu’il était bleu. J’ai tenté de le ranimer ».

Lire la suite

Les SDF ne meurent pas seulement en hiver

Le Monde, 30 décembre 2014 :

Chaque hiver, les médias relaient la mort d’hommes et femmes sans abri. On évoque alors l’appel de l’abbé Pierre lors de l’hiver 1954, les questions récurrentes sur les places d’hébergement disponibles, sur l’ouverture ou non des stations de métro… Pourtant, comme n’ont de cesse de le marteler les associations, les personnes sans domicile ne meurent pas seulement au mois de décembre.

141 500 : Selon le rapport de la Fondation Abbé Pierre, qui reprend les chiffres de l’Insee, on compte 141 500 personnes sans domicile en France, dont 112 000 sans-abri (les autres se trouvant dans des foyers de demandeurs d’asile ou des résidences sociales), et 3,52 millions de mal logés. C’est 44 % de plus qu’en 2001, déplore la fondation.

Lire la suite

A quand un plan d’urgence pour le logement ?

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Dans plusieurs départements, les travailleurs sociaux du 115 alertent sur le manque criant de places d’hébergement d’urgence. Ainsi, en novembre, sur 17.200 personnes qui ont sollicité le 115 dans 37 départements, 9.000 n’ont obtenu aucune solution. A entendre préfets et politiciens, il ne serait pas possible de loger tout le monde, il n’y aurait ni les places ni les fonds nécessaires pour offrir au moins un hébergement d’urgence à des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent dans les rues d’un des pays les plus riches du monde.

Pourtant, en quelques heures, la préfecture de Savoie a pu assurer un hébergement d’urgence à 15.000 « naufragés de la route » pris dans les chutes de neige dans la nuit du 27 au 28 décembre. Cela montre qu’il suffit d’une volonté politique pour, en urgence, faire en sorte que personne ne dorme dehors.

Lire la suite

Le nombre de sans-abri laissés sans solution d’hébergement par le 115 a « explosé » en novembre

Communiqué de la La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), 22 décembre 2014 :

Le baromètre du 115, réalisé par la FNARS sur le mois de novembre 2014 sur 37 départements, confirme la dégradation des réponses aux demandes d’hébergement et d’accompagnement des personnes sans abri en ce début d’hiver, dégradation qui a poussé les 115 de Haute Garonne et de l’Isère à engager un mouvement de grève.

Au mois de novembre, sur les 17 200 personnes qui ont sollicité le 115 pour un hébergement sur les 37 départements étudiés par la FNARS, 9 000 n’ont obtenu aucune prise en charge. Ils n’étaient que 4 300 dans cette situation en novembre 2013 sur les mêmes territoires, soit un doublement en un an du nombre de personnes ayant appelé le 115 sans obtenir de solution.

Lire la suite

Défense de nourrir les…S.D.F. !

l’Humanité.fr, le 19 décembre 2014

A Saint Ouen la nouvelle municipalité vient d’instaurer le délit de solidarité pour les locataires des logements sociaux. Opposer les pauvres aux plus pauvres, une stratégie bien à droite !

dr

Des locataires de la résidence Dhalenne, gérée par Saint-Ouen Habitat Public se sont indignés en découvrant, le 15 décembre des notes d’information au caractère pour le moins surprenant qui s’affichent depuis quelques jours dans les halls d’immeuble des logements sociaux de Saint-Ouen.

Lire la suite

Des milliers de personnes expulsées de leur logements ou hors frontières…

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°49« , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Depuis plus de deux ans, les plus précaires parmi nous subissent de plein fouet les conséquences des politiques d’austérité touchant le droit des plus fondamentaux : le droit à un toit. Pendant que les profits spéculatifs, l’une des principales cause d’un marché locatif cher s’éloignant toujours plus des bourses des plus modestes, enregistrent une hausse de 70% ces 10 dernières années, pour la même période les expulsions locatives battent le plein avec près de 100 000 jugements d’expulsion chaque année, dont plus de 25% réalisées avec l’intervention des forces de répression.

Dans un pays où il y a 2 millions et demi de logements vides, participant à la spéculation foncière, pour près de 3 500 000 de mal-logé-e-s, l’Etat et la justice bourgeoise complices des capitalistes confirment que le droit à la propriété privée d’une minorité prime sur notre droit au logement et, globalement, à une vie décente.

Lire la suite

Le 115 saturé

BFMTV, 5 décembre 2014 :

Face à la saturation nationale du 115, le numéro d’urgence pour les SDF, il faut ouvrir « toutes les places d’accueil disponibles, sans attendre les grands froids », réclame la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars).

« Comme chaque année, l’Etat attend un chute drastique des températures pour ouvrir des places de fortune dans des gymnases et des lieux précaires et les refermer dès que le thermomètre remonte », critique la Fnars vendredi dans un communiqué.

Lire la suite