Archives de Tag: Sanofi

Loi El Khomri : Rassemblement devant SANOFI à Gentilly le jeudi 21 avril

Appel CGT, FO et UNEF Val de Marne :

Le 12 avril dernier, les délégations syndicales CGT et UNEF, présentes devant le siège du Parti socialiste du Val de Marne à Créteil, ont rappelé leur exigence du retrait pur et simple de la Loi El Khomri. En réponse à notre demande d’entrevue, celui-ci n’a même pas daigné nous recevoir ! Vous avez dit : « dialogue social ! » ?

Comme l’a affirmé le représentant départemental de l’UNEF, ce ne sont pas les quelques mesures annoncées par le Premier Ministre en direction de la jeunesse, qui feront lâcher les jeunes sur le fond. Nous avons donc, ensemble, décidé de poursuivre et d’amplifier la mobilisation dans notre département en vue des journées d’actions nationales organisées les jeudi 28 avril et 1er mai 2016.

Lire la suite

Un salarié de Sanofi se suicide sur un site du groupe à Strasbourg

Un salarié de Sanofi s’est suicidé il y a près d’une semaine sur son lieu de travail à Strasbourg, provoquant une vive émotion parmi ses collègues, dont certains mettent en cause les restructurations permanentes dans le groupe pharmaceutique, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Ce collaborateur a été retrouvé inanimé mercredi dernier dans son bureau par des collègues et il est ensuite décédé à l’hôpital où il avait été transporté, a indiqué à l’AFP une porte-parole du groupe pharmaceutique, confirmant des informations de source syndicale.

Ce cadre d’une quarantaine d’années du site de recherche strasbourgeois, qui emploie une soixantaine de personnes, avait avalé du cyanure, a précisé une source syndicale.

Lire la suite

Sisteron : la grève de Sanofi s’achève

Haute-Provence Infos, 7 mars 2015 :

La grève sur le site de Sisteron s’est achevée. Un protocole d’accord a été signé vendredi 6 mars.

Un mouvement de grève des unités de production de Sanofi durait depuis pratiquement un mois sur le site de Sisteron. Il vient de s’achever après que les antagonistes aient fini par trouver un accord. Vendredi, un protocole d’accord a été signé. Les salariés postés recevront une prime complémentaire de 80 € par mois, compensant ainsi la perte des tickets restaurant qui n’avaient plus lieu d’être avec la création du restaurant d’entreprise.

Elise Lucet au patron de Sanofi : vous gagnez « 508 fois le smic, ce n’est pas trop ? »

Vidéo ajoutée le 3 mars 2015 sur Youtube :

Extrait de L ‘émission Cash investigation ce mardi 3 mars sur France 2.

midilibre.fr, 3/03/2015 :

L’émission Cash investigation ce mardi 3 mars sur France 2 s’en prenait aux « actionnaires qui prennent nos emplois » à revoir sur FranceTvInfo. Un extrait montre la journaliste Elise Lucet interpellant le patron de Sanofi sur sa rémunération. Lire la suite

Sanofi. Un bonus de bienvenue de 4 M d’euros pour le nouveau patron

Après les retraites chapeaux, voici les bonus de bienvenue. Pour prendre la tête de Sanofi, Olivier Brandicourt se voit offrir un chèque de 2 millions d’euros. Et 2 millions de plus s’il reste en fonction au premier janvier 2016. La CGT est en colère.

Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi va recevoir un bonus de bienvenue de 4 M€ | DR.

Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi va recevoir un bonus de bienvenue de 4 M€ | DR.

franceinter.fr, 22/02/2015

Aux Etats-Unis, on les appelle les « golden handshake » ou « golden hello ». Traduisez : « poignée de main en or » ou prime de bienvenue. Cette pratique est très répandue outre-Atlantique, mais en France, elle est assez mal comprise par l’opinion et encore moins par les syndicats. Lire la suite

Sanofi Sisteron : les salaires des grands patrons de Sanofi rendus publics

Alpes 1, 22 février 2015 :

La CGT durcit le ton, avec la direction de Sanofi Sisteron. Depuis trois semaines, près de 80% (selon le syndicat) des salariés sont en grève pour réclamer une augmentation générale des primes de postes de 120 euros. L’argument principal étant les résultats financiers de 2014 : plus de 6,7 milliards d’euros.

La semaine dernière, les négociations ont échoué avec la direction de l’usine pharmaceutique. Selon la CGT, « elle répond par la provocation en leur proposant des tickets restaurant et ose écrire qu’ils mettent en péril le site. »

Lire la suite

Les actionnaires du CAC 40 ont touché 56 milliards d’euros en 2014

Challenge, 9 février 2015 :

Les rachats d’actions ont bondi de 55% à plus de 10 milliards d’euros, et les dividendes de 25% à 46 milliards. Les sommes versées par les entreprises du CAC 40à leurs actionnaires, sous forme de dividendes et de rachats d’actions, ont grimpé de 30% l’an dernier à 56 milliards d’euros, selon une étude publiée par la lettre spécialisée Vernimmen.net.

wantedBetancour

Ce total égale presque le record atteint en 2007 par les grands groupes français cotés en Bourse, avant la crise financière qui avait éclaté l’année suivante, selon les données de l’étude.

Lire la suite

Les deux tiers des entreprises du CAC 40 mises en cause dans des atteintes aux droits humains

Plus de la moitié des grandes entreprises allemandes, britanniques et françaises ont été mises en cause dans des atteintes présumées aux droits humains. C’est ce que constate une étude publiée le 21 octobre par une coalition européenne d’organisations indépendantes, European Coalition for Corporate Justice, qui travaille sur les responsabilités sociales et environnementales des entreprises. Cette coalition, basée à Bruxelles, regroupe des grandes ONG comme Amnesty International, le CCFD ou Greenpeace.

5918788

L’étude s’appuie sur une revue de presse au long cours : des dizaines d’articles et rapports impliquant des grandes entreprises dans des atteintes aux droits humains ont été recensés pendant huit ans, de 2005 à 2013. Cette revue de presse s’est concentrée sur les trois premières économies européennes et leurs grandes multinationales cotées : celles du CAC 40 en France, du DAX 30 en Allemagne et du FTSE 100 à Londres. Les auteurs de l’étude précisent bien qu’il ne s’agit pas forcément de violations des droits humains juridiquement avérées mais d’un recueil d’allégations sérieuses, dont certaines « ont été vigoureusement niée par les sociétés concernées ». Cette étude quantitative dresse cependant une première photographie de cet épineux sujet.

Les deux tiers des entreprises du CAC 40 concernées Lire la suite

Sanofi. Un nouveau mardi de l’indignation

Les salariés de Sanofi se regroupent chaque Mardi afin de protester et de se réunir contre le plan de licenciement prévu par leur direction. D’habitude, ils le font devant leur entreprise, aujourd’hui ils étaient à midi place Wilson.

sanofric

http://www.toulouse.fm/2013/08/13/un-nouveau-mardi-de-lindignation/

Sanofi : Lutte des salariés face aux menaces de suppressions de milliers d’emplois

Le Monde, 12juillet 2012 :

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a affirmé, jeudi 12 juillet, devant les sénateurs que Sanofi envisageait de supprimer « plusieurs milliers » d’emplois, alors que le groupe pharmaceutique n’a lui-même jamais informé officiellement sur les conséquences sociales de ses projets de réorganisation. « Sanofi vient de débarquer à Bercy pour nous dire : ‘Nous envisageons plusieurs milliers de suppressions d’emplois' », a déclaré au Sénat Arnaud Montebourg, au milieu de l’énumération des récents plans sociaux annoncés.

« Que ne l’avez-vous pas dit plus tôt ? Car l’année dernière vous faisiez cinq milliards d’euros de bénéfices », a ajouté le ministre, à l’attention des dirigeants de Sanofi. Interrogé sur France 2, le ministre a qualifié « d’abusif » le projet de réorganisation du groupe.

MANIFESTATION DES EMPLOYÉS

Jeudi, environ cinq cents salariés de Sanofi, selon les syndicats, ont manifesté devant le siège de recherche et développement du groupe pharmaceutique, à Chilly-Mazarin (Essonne), contre le « démantèlement de la recherche et développement ». « Entre 2009 et 2011, quatre mille postes ont été supprimés. Il est hors de question qu’il y ait encore des suppressions d’emplois dans ce groupe avec les profits qu’il réalise », a dénoncé Thierry Bodin, coordinateur CGT.

Lire la suite