Archives de Tag: Sanford

Etats-Unis : vague d’indignation après l’acquittement de Zimmerman

AFP, 14 juillet 2013 :

L’acquittement de George Zimmerman, un garde bénévole qui a tué un adolescent noir en 2012 en Floride, a déclenché une vague de protestations parfois violentes, malgré les appels au calme de la famille et de leaders communautaires. Des marches spontanées plus au moins importantes se sont déroulées dimanche matin dans des villes comme San Francisco, Chicago, Washington, Atlanta et Philadelphie.

Manifestation à Los Angeles

Le procès Zimmerman a été marqué par une polémique sur le racisme qui a enflammé les Etats-Unis. Le débat passionné opposait ceux qui croient que Zimmerman − dont le père est blanc et la mère Péruvienne − avait tué le jeune noir par racisme et ceux qui sont convaincus qu’il avait agi en légitime défense.

Les leaders communautaires ont appelé au calme après le verdict prononcé dans la nuit de samedi à dimanche par un jury populaire. Le leader des droits civiques Jesse Jackson a appelé à «éviter la violence». «Cela conduirait à d’autres tragédies (…) en ce temps de désespoir», a-t-il écrit sur Twitter. Les parents de Trayvon Martin, qui étaient absents lors du verdict, ont depuis toujours appelé à des manifestations non-violentes, en se référant à Martin Luther King et à la Bible.

Lire la suite

L’ordre règne en Floride

Déclaration du Comité Central du Workers Party in America (Parti des Ouvriers en Amérique), 14 juillet 2013 :

Avec le verdict du procès de George Zimmerman selon lequel il serait non-coupable rendu public, la classe dirigeante raciste peut désormais pousser un soupir de soulagement. Pendant 16 mois, les capitalistes et leurs administrateurs de la « classe moyenne » (politiciens et bureaucrates, flics et juges, professionnels et manageurs, « leaders » auto-proclamés et  fonctionnaires) se sont inquiétés publiquement que l’acquittement de Zimmerman entrainerait des mouvements sociaux, des « émeutes » et « troubles » à une révolte anti-raciste. Mais l’ordre règne à Sanford, Floride.

Les médias des patrons sont à la fois soulagés et frustrés par le verdict. Comme la décision était entre les mains d’un jury nourri de sentiments racistes et alarmistes par les avocats de Zimmerman, ces mêmes médias ont commencé à spéculer (et à saliver) sur les possibles « émeutes » comme après l’acquittement des flics qui ont brutalisé  Rodney King ou assassiné Oscar Grant. Mais ils ont été privés de leurs macabres prédictions, puisque l’ordre règne dans les centres-villes d’Amérique.

Lire la suite