Archives de Tag: Samsung

Samsung accusé d’avoir empoisonné plus de 200 travailleurs

Slice 42, 11 août 2016 :

Le géant sud-coréen Samsung, concurrent et fournisseur de composants pour Apple, est accusé d’empoisonnement par rétention d’informations concernant les produits chimiques auxquels sont exposés ses travailleurs.

D’après le rapport de Youkyung Lee, le comité de prévention aurait documenté plus de 200 cas de maladies sérieuses chez le personnel des usines de fabrication de semi-conducteurs et d’écrans LCD. Des employés de 20 et 30 ans ont développé une leucémie, le lupus, le lymphome et la sclérose en plaques, et au moins 76 sont morts .

Lire la suite

Publicités

Malaisie : le calvaire de travailleurs forcés dans les usines électroniques

AFP, 6 janvier 2015 :

Cumulant des journées de 12 heures dans une usine électronique en Malaisie dans des conditions déplorables, Manu rêve de retourner dans son village pauvre au Népal, mais comme bien d’autres étrangers, ce « travailleur forcé » n’a pas d’échappatoire.

Son passeport a été illégalement confisqué par ses employeurs dans une usine japonaise de la banlieue de Kuala Lumpur, et il a du mal à rembourser la somme élevée qu’il a dû leur verser pour être recruté, dans l’espoir d’une vie meilleure.

Lire la suite

Luttes des ouvriers de l’automobile en Corée du Sud

Caradisiac, 6 septembre 2014 :

On en est à présent à 100.000 salariés chauffés à blanc qui échafaudent des plans de grèves coordonnées. Une première au pays du matin calme qui pourrait se réveiller avec la gueule de bois. En cause, la relation très imbriquée du salaire mensuel et de la performance au quotidien. Un débat qui nous dit quelque chose par ici.

En tout cas, chez Hyundai, Kia et Samsung, soit Renault, l’ambiance est tendue. Le 14 août, 70 % des 47 000 syndiqués de Huyndai ont voté la grève, rejoint par les 30 000 syndiqués de Kia. Le 22 août, une grève de 4 heures a été organisée chez Hyundai et Kia. De leur côté, les ouvriers de Samsung Motors ont refusé le 29 août un plan de la direction qui les a bien déçus.

Colère ouvrière au Vietnam

Infos.fr, 10 janvier 2014 :

Des ouvriers d’une usine Samsung en construction au Vietnam se sont violemment affrontés avec la police faisant 11 blessés.

Samsung, comme d’autres entreprises implantées dans la région, délocalisent leurs productions de la Chine vers les pays voisins, notamment au Vietnam, en raison de l’augmentation du salaire moyen dans le pays qui a progressé de 17,1% en 2012 et de 18,3% en 2011. Ces entreprises souhaitent pouvoir maintenir des prix bas proposés aux consommateurs et l’un des moyens privilégiés d’arriver à cette fin est malheureusement bien souvent de payer de bas, voire très bas, salaires aux travailleurs des usines.

Lire la suite

Corée du Sud : Une ouvrière de Samsung meurt d’un cancer

Les Mobiles, 14 décembre 2012 :

Triste nouvelle : un employé de l’une des usines de construction de processeurs de Samsung est mort d’un cancer apparemment causé par ses conditions de travail. La jeune femme de 36 ans décédée travaillait dans cette usine depuis 5 ans et avait développé un cancer il y a 3 ans. Le service s’occupant du bien-être des ouvriers sud-coréen a décrété qu’une relation de cause à effet était évidente.

« Elle était exposée à des solvants organiques et à des radiations. » affirme le rapport d’enquête. La faute au constructeur ? Sans aucun doute : l’usine en question n’était vraisemblablement même pas équipée de détecteur de radiation. De plus, l’employée travaillait de 8 à 12h par jour et pouvait, selon les nycthémères, travailler toute la nuit – ce qui augmente les risques de cancer du sein. Alors que nos émissions télévisuelle font d’Apple le grand gourou du mal dans ses usines, de tels manquements graves à la sécurité des ouvriers nous rappellent que tous les constructeurs sont coupables… certains sont simplement plus exposés que d’autres.

Un rapport accablant accuse Samsung de faire travailler des enfants

Numerama, 8 août 2012 :

Selon un rapport de China Labor Watch, le sous-traitant de Samsung chargé de fabriquer notamment les téléphones mobiles de la marque emploierait des enfants de moins de 16 ans, et de très nombreux jeunes étudiants qui travaillent durement pour un maigre salaire.

L’organisation China Labor Watch, qui avait déjà épinglé Apple pour les conditions de travail dans les usines qu’il exploite, a publié mardi un rapport accablant (voir le rapport : pdf en anglais) sur le sous-traitant choisi par Samsung pour fabriquer ses téléphones mobiles, lecteurs DVD, baladeurs MP3 et autres équipements audio.

Selon les enquêteurs de l’organisation, qui se sont infiltrés dans les usines de HEG Electronics en se faisant recruter comme ouvriers, entre 50 et 100 enfants de moins de 16 ans seraient employés par l’assembleur de Samsung. Pendant les périodes de vacances scolaires, 80 % des 2000 ouvriers seraient des écoliers, contre 60 % le reste de l’année. La plupart auraient moins de 18 ans, et seraient « fournis » par plus d’une dizaine d’écoles partenaires, avec la complicité des enseignants.

Lire la suite