Archives de Tag: Saint-Ouen

Grève reconduite à l’usine de traitement des déchets d’Ivry-sur-Seine

Le Point, 10 juin 2016 :

Les personnels et agents de la Ville de Paris qui bloquent l’usine de traitement des déchets d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, plus important centre de traitement de la région et de France, ont décidé jeudi de reconduire leur grève jusqu’à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri, a annoncé la CGT services publics.

« Réunie à l’usine d’Ivry, occupée, l’assemblée générale des grévistes, éboueurs, égoutiers, personnels des garages de la Ville de Paris, a décidé à l’unanimité la poursuite du mouvement de grève jusqu’au 14 juin », a précisé à l’AFP Baptiste Talbot, représentant du syndicat.

Lire la suite

Nouveau blocage des principaux sites de traitement des déchets en IDF et à Fos-sur-Mer

La Montagne, 8 juin 2016 :

Deux des principaux sites de traitement des déchets de la région parisienne étaient à nouveau bloqués mercredi, de même que l’incinérateur de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) qui traite les ordures ménagères de Marseille, et la collecte des déchets très perturbée à Paris à deux jours de l’Euro, a-t-on appris de sources concordantes.

Au site de traitement d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, première usine d’Ile-de-France de traitement des déchets et ordures ménagères, bloquée depuis 10 jours par des éboueurs et agents de la Ville de Paris en grève contre la loi travail, s’ajoute celui de Romainville (Seine-Saint-Denis).

Lire la suite

Paris : les éboueurs en colère bloquent les usines de déchets

Le Parisien, 5 octobre 2015 :

Ce lundi matin, les poubelles pleines sont restées sur les trottoirs dans la moitié des arrondissements parisiens*. En cause : une grève des éboueurs de la Ville de Paris à laquelle se sont joints les égoutiers, les balayeurs, les fossoyeurs ou encore les conducteurs de bennes, à l’appel de la CGT.

eb

Un mouvement spectaculaire puisque 400 grévistes ont bloqué simultanément quatre usines de traitement des déchets du Syctom à porte d’Ivry (XIIIe), Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Saint-Ouen et Romainville (Seine-Saint-Denis).

Lire la suite

Saint-Ouen : occupation d’un foyer par des militants du DAL et des sans-logis

francetvinfo.fr

maxnewsworldthree446541C’est un bâtiment de 14 étages quasiment vidé de ses occupants.  Situé à Saint-Ouen le foyer CARA, géré par l’OPHLM de Saint-Ouen est selon l’association Droit au Logement voué à la fermeture. Une vingtaine d’habitants seulement y résideraient encore.

Le DAL a donc décidé d’occuper ses locaux. En fin de matinée les militants accompagnés d’une centaine de personnes, des familles sans logis, des femmes seules avec des enfants ont investi les lieux en scandant « un toit c’est un droit » ou encore « solidarité avec les réfugiés ».

Lire la suite

Alstom condamné à verser 5000 euros à 54 ex-salariés

L’Express, 28 juillet 2015 :

Les prud’hommes ont décidé de sanctionner le groupe français, au titre de « préjudice d’anxiété », pour une exposition à l’amiante de salariés passés par une usine de transformateurs de Saint-Ouen.

Le groupe français Alstom a été condamné ce mardi par le conseil des prud’hommes de Bobigny à dédommager 54 ex-salariés de son site de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) à hauteur de 5000 euros chacun, plus 500 euros au titre des frais de procédure. Ceux-ci demandaient réparation pour avoir été « délibérément exposés » selon eux à l’amiante au cours de leur carrière. Contacté, Alstom n’a pas souhaité commenter cette décision.

Lire la suite

Défense de nourrir les…S.D.F. !

l’Humanité.fr, le 19 décembre 2014

A Saint Ouen la nouvelle municipalité vient d’instaurer le délit de solidarité pour les locataires des logements sociaux. Opposer les pauvres aux plus pauvres, une stratégie bien à droite !

dr

Des locataires de la résidence Dhalenne, gérée par Saint-Ouen Habitat Public se sont indignés en découvrant, le 15 décembre des notes d’information au caractère pour le moins surprenant qui s’affichent depuis quelques jours dans les halls d’immeuble des logements sociaux de Saint-Ouen.

Lire la suite

Forte mobilisation attendue pour la grève des profs en Seine-Saint-Denis

Le Figaro, 20 novembre 2014 :

Les enseignants sont en grève ce jeudi dans les écoles, collèges et lycées de toute la Seine-Saint Denis. À la rentrée, 450 postes étaient vacants dans les écoles primaires du département. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, a annoncé neuf mesures spécifiques de recrutement pour le 93.

Les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent désespérément en Seine-Saint-Denis. Il manquait encore cette année 450 enseignants dans les écoles primaires du département. «Résultat, la Seine-Saint-Denis a un nombre d’élèves par classe au-dessus de la moyenne nationale (24,11 élèves contre 23,69). Seulement 1 % des élèves de moins de trois ans ont accès à l’école. Aucun poste RASED – dispositif d’aides spécialisées aux élèves en difficulté, NDLR – n’ a été rétabli depuis la suppression de 190 d’entre eux entre 2007 et 2012 (soit la moitié du contingent départemental)», déplorent conjointement les syndicats d’enseignants SNUipp et FSU du 93, qui ont appelé à une journée de grève ce jeudi 20 novembre.

Lire la suite