Archives de Tag: Saïda

Algérie : La grève est largement suivie dans l’éducation

El Watan, 27 janvier 2014 :

La grève, à laquelle ont appelé le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest) et l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef), a été largement suivie, selon les statistiques données par ces deux syndicats. Ainsi au niveau des lycées, l’action du Snapest a été de 63,64% à l’échelle nationale. La grève dans le cycle secondaire a été massivement suivie à Tipasa avec un taux de 85%, suivi de la wilaya d’Oran et de Mostaganem, avec respectivement 78% et 72%. Idem pour les adhérents de l’Unpef pour les cycles primaire et moyen.

D’après les pourcentages communiqués par l’Unpef, la wilaya de Tlemcen vient en tête de liste avec un taux de 85% durant la première journée, suivi de Médéa avec un taux de 75%. Le taux le plus bas a été enregistré dans la wilaya de Saïda, soit 25%. Nous avons tenté vainement de joindre la cellule de communication du ministère de l’Education nationale pour avoir les statistiques officielles concernant ce mouvement de grève.

Lire la suite

Liban : La lutte pour les salaires continue

L’Orient le Jour, 5 mars 2013 :

Le comité de coordination syndicale (CCS) a poursuivi hier son mouvement de grève ouverte (qui en est aujourd’hui à son quinzième jour) en organisant dans la matinée trois rassemblements successifs qui ont paralysé pendant plusieurs heures le périmètre du Musée. Pour la journée d’aujourd’hui, la cible des « rassemblements tournants » organisés quotidiennement depuis deux semaines par le comité de coordination syndicale a été fixée à la bifurcation menant au palais présidentiel de Baabda. La manifestation aura lieu à 10 heures du matin. Les grévistes, rappelle-t-on, réclament que la nouvelle échelle des salaires qui avait été avalisée il y a plusieurs mois par le gouvernement soit transmise pour approbation au Parlement, ce que le Conseil des ministres refuse de faire avant d’avoir déterminé les moyens de financer cette grille des salaires.

Pour en revenir à la journée d’hier, elle a débuté par un rassemblement à l’appel du CCS, comme c’est le cas depuis quatorze jours, devant le siège du ministère de l’Industrie, dans le secteur de Sami el-Solh. Les grévistes se sont ensuite dirigés vers le ministère des Affaires sociales, non loin du musée, puis vers le siège de l’administration de la TVA, à proximité du Palais de justice.

Lire la suite

Liban : Grève dans l’éducation et la fonction publique

L’Orient Le Jour, 18 juillet 2012 :

Les enseignants ne reprendront pas la correction des examens du baccalauréat et du brevet avant d’avoir obtenu gain de cause.

L’appel à la grève lancé lundi par le Comité de coordination syndicale, par la Ligue des employés de la fonction publique et par la Ligue des enseignants techniques du secteur public a été suivi hier par les fonctionnaires des différentes institutions du secteur public. Ces syndicats entendaient ainsi protester contre la décision du Conseil des ministres de ne pas inclure l’échelle des salaires dans le budget de 2012.

À Beyrouth, les fonctionnaires des différents ministères, comme ceux de la Culture, de l’Information, de l’Énergie et de l’Eau, des Affaires étrangères, des Finances, de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ou de la Santé, ont répondu à l’appel des syndicats. Observant des sit-in à 10 heures devant les locaux des ministères, ils ont appelé les autorités à adopter l’échelle des salaires et apporté leur appui inconditionnel aux décisions et communiqués du Comité de coordination syndicale.

Lire la suite

Les travailleurs de l’ENAD Saïda privés de leurs salaires depuis 4 mois

La Tribune, 14 septembre 2011 :

Une soixantaine de travailleurs de la filiale du Groupe industriel des détergents et produits d’entretien (ENAD) de Saïda observent une grève de la faim depuis lundi, pour protester contre le non-paiement de leurs rémunérations depuis quatre mois, a-t-on appris hier auprès de M. Omri Abdallah, secrétaire général de la section syndicale (UGTA) de cette unité. Des représentants des travailleurs, dont des syndicalistes, qui ont fait le déplacement depuis Saïda, tiennent un rassemblement devant le siège de la Société de gestion des participations de l’État, Chimie et Pharmacie (SGP Gephac SPA), à Hussein Dey, dont dépend leur société.

Ils réclament une réunion de travail avec le président de la SGP Gephac. Une promesse leur a certes été faite dans la matinée de les recevoir au cours de l’après-midi (à 14h). Contacté, cependant, vers 15h30, par nos soins, M. Omri a indiqué qu’aucun signe de la direction de la SGP n’a été enregistré. «Personne n’est venu vers nous. Pour notre part, nous sommes toujours en grève de la faim jusqu’à ce que nous soyons écoutés», nous a-t-il dit au téléphone. Les travailleurs se sont plaints à cette occasion du comportement de certains agents de l’ordre, lesquels les auraient intimidés et empêchés de poursuivre leur rassemblement. Interrogés sur les motifs de leur action, ces travailleurs ont expliqué qu’ils sont sans salaire depuis 4 mois. Ils ont ainsi laissé entendre qu’ils sont restés sans le sou durant le mois de Ramadhan et la fête de l’Aïd, leur entreprise se débattant toujours dans une crise qui perdure depuis plus de 7 mois.

Lire la suite